Sur les traces des Walser au Piémont. Rimella – comme une étoile

Sur les traces des Walser au Piémont

Rimella est une colonie walser située dans une vallée latérale de la Valle della Sesia. Bien que Saas Fee ne soit qu' à 30 kilomètres de distance à vol d' oiseau, à Rimella, on a l' impression d' être dans un autre monde.. " " .Voyage dans le passé à la découverte d' une région pleine de charme.

Les hautes vallées des contreforts sud du Mont Rose – Ayas, Lys, Sesia, Anzasca – furent colonisées aux XII e et XIII e siècles par les Walser. Rimella est l' une de ces anciennes colonies. Elle est située à l' ex du Val Mastallone/Landwasser ( ou Enderwasser ) 1, une vallée latérale de la Valle della Sesia qui commence à Va-rollo. La route serpente dans un étroit défilé pour déboucher finalement dans une région rappelant les fameux massifs karstiques du Guilin, en Chine, un paysage de gigantesques falaises escarpées, légèrement boisées, surplombant les gorges profondes. A Grondo/Grund, la vallée se sépare en deux pour grimper à gauche vers Fobello, à droite vers Ri-mella/Remmalju ( Rémalljo ), que vous atteignez après avoir franchi une série de virages en épingle à cheveux. Si vous vous attendiez à un vrai village walser aux maisons de madriers en bois de mélèze, vous serez surpris: Rimella est en réalité un chapelet de hameaux et villages « italiens », et les maisons crépies sont en pierre massive.

Voyages, rencontres, personnalités

Viaggi, incontri, personalità

Reisen, Begegnungen, Persönlichkeiten

1 Ci-après, les villages et les lieux-dits sont appelés par leur nom italien/Titsch, équivalant soit à du Titsch italianisé, soit à de l' italien « walserisé », soit à un nom traditionnel, soit à une traduction littérale. 2 Rifugio dei Walser, I-13020 Rimella ( VC ), tél. +39 0163 355257, www.rifugiowalser.it

« Rimella non esiste »

C' est avec ses mots que nous accueille un petit homme trapu, cheveux au vent, portant une veste polaire verte à laquelle collent des brins de foin. Fond sonore fait de bêlements et de caquètements... Deux jeunes femmes plantent des pommes de terre dans la terre brune de leur champ minuscule. C' est vrai, ici il n' y a pas de village à proprement parler: Rimella recouvre une trentaine de hameaux groupés autour d' un noyau constitué par Inferiore/ts Nider Dorf, Chiesa/ Chiljchu, Prati/Matta, Sella/Sattal, Villa Superiore/ts Dorf et San Gottardo ( Rondo)/Ä Runt.

Que cela puisse encore exister!

La route se rétrécit et se termine en cul-de-sac dans un petit parc de stationnement d' où partent les câbles des téléphériques minuscules assurant l' approvi des hameaux et des alpages d' altitude. En face, on aperçoit sur une terrasse légèrement en pente, orientée vers le sud, San Gottardo/Ä Runt, un petit bijou de village paysan inaccessible en voiture, regroupant une cinquantaine de maisons en pierre, une église dédiée à St-Gothard ainsi qu' une auberge chaleureuse avec bar et restaurant 2. Le hameau est traversé par un étroit sentier muletier défoncé où flottent, selon l' heure de la journée, des odeurs de foin frais, de crottin, de fumée, d' herbes aromatiques ou d' oignon que l'on fait revenir à la poêle. Chiesa/Chilchju et son imposante église principale, l' un des plus de trente hameaux qui composent Rimella De superbes petites chapelles reliées entre elles par d' anciens chemins muletiers jalonnent la vallée Photos: Bernhar d Rudolf Banzhaf Une eau glacée clapote dans une fontaine archaïque, des chats prennent le soleil sur les murets de pierre, des chiens sont allongés en travers du chemin. On entend au loin des cocoricos insistants, pendant qu' un vieil homme ramasse des feuilles qu' il fourre dans un sac. Serions-nous au Népal?

Particularités linguistiques

Devant une maison ornée de fresques aux couleurs vives, assis sur leur banc de pierre, deux vieux discutent, appuyés sur leurs cannes de bois noueux. Ils parlent « Titsch », le dialecte walser qui sonne comme une langue étrangère, même aux oreilles d' un Suisse allemand. En écoutant plus attentivement, on y perçoit quelques expressions germaniques, mais impossible de dire autour de quoi tourne la discussion... Les interprètes originaires de la vallée de Saas eux-mêmes y perdent leur latin! Au milieu du XVII e siècle déjà, les patronymes allemands avaient disparu des documents et des chroniques. Lorsqu' en 1829, l' ensei en allemand fut supprimé dans les écoles, Rimella comptait encore 1300 habitants. Maintenant, il n' en reste plus que 300, dont seuls les plus âgés parlent encore l' ancien dialecte. N' oublions pas que Rimella forme un îlot linguistique entouré de régions ita-lophones où prédominent les dialectes piémontais, proches du tessinois. Le Remmalju-Titsch, un dialecte que les Walser parlaient avant de quitter, il y a 700 ans, la vallée de Conches et les vallées de la Vispa, est fortement teinté d' italien.

La pierre remplace le bois

A Rimella, le mélèze si important pour les Walser est pratiquement absent, raison pour laquelle on y a construit avec le matériau qui se trouve ici en abondance: la pierre.. " " .Véritables œuvres d' art, d' épais murs en pierre taillée ornent de fières demeures et d' imposantes étables. Seules Cette photo ne fait-elle pas penser aux fameux massifs karstiques de Chine? Nous sommes pourtant à Rimella, à 30 kilomètres au sud de Saas Fee San Gottardo/Ä Runt. Une ruelle évoquant une époque révolue Magnifiques constructions en pierre à Gottardo/Ä Runt, témoins d' un riche passé les toitures rustiques reposent sur des troncs de mélèze façonnés grossièrement. De nombreux Walser de Varollo et de Novara sont revenus au pays pour rénover ces anciennes maisons. Les Walser connaissaient par cœur leur région et ses dangers. Colons de métier, ils savaient parfaitement choisir le site de leurs constructions pour leur garantir stabilité et durabilité. Les refuges et les hameaux d' alpage trônent ainsi sur des reliefs défiant les avalanches. Sur la place de l' église, quelques gamins courent après le ballon, pendant qu' une jeune femme téléphone sur son portable. « Il bar è aperto », nous informe un petit garçon venu ramasser sa balle: nous pouvons aller prendre un verre si nous avons soif. Nous suivons le conseil et quelques minutes plus tard, pendant que mijote la polenta au cerf mariné à la grappa, Matteo nous vante la vie simple et tranquille de son pays, où les gens sont heureux avec ce qu' ils ont. Nous sommes assis et écoutons le merle égrener son refrain vespéral. Le soleil est encore chaud, les derniers restes de neige sont en train de fondre. Des endroits comme Rimella sont les poumons de notre planète. Pré-servons-les!

De Rimella à Valstrona

Ce magnifique parcours relie deux vallées walser typiques du Piémont: le Val Mastallone/Landwasser et le Valstrona. On part de Chiesa/Chiljchu, 1216 m, ou de San Gottardo ( Rondo)/Ä Runt, 1329 m, pour arriver à Campello Monti, 1303 m, ou à Forno, 892 m, dans le haut Valstrona.

Rimella-Strönerfurku-Campello Monti-Forno/Valstrona Monter de Chiesa/Chiljchu, 1216 m, par le vieux sentier muletier – la mulattiera – qui croise la route menant à San Gottardo/Ä Runt, 1329 m, un village dont la visite est incontournable. Après avoir traversé le village, tourner à gauche après la dernière maison et remonter le pré jusqu' à la Posa dei Morti/Töötu-raschte, 1447 m. La croix érigée sur l' al rappelle au randonneur que le pasteur de Rimella accueillait en ce lieu les morts qui étaient transférés de Valstrona à Rimella pour être enterrés. Le chemin remonte en pente douce vers un ruisseau que l'on traverse à gué, puis vers les alpages de Wan et de Werch. Prendre à gauche le chemin du haut qui mène à la Bocchetta di Campello/Strönerfurku, 1924 m. Faire le détour à gauche ( direction ouest ) par la Punta del Pizzo, 2232 m, qui offre un superbe tour d' horizon jusqu' au massif du Mont Rose. Pour redescendre, on emprunte une petite vallée passant par l' Alpe del Vecchio avant de rejoindre Campello Monti, 1303 m, un ancien village walser qui n' est plus habité qu' en été. Redescendre vers la Strona et prendre le chemin pédestre longeant la rive droite du torrent que l'on traversera à Piana di Forno. Emprunter la route car- San Gottardo/Ä Runt. Grandes fermes aux murs de pierre caractéristiques des hameaux de Rimella, une architecture tout à fait inhabituelle pour une colonie walser rossable jusqu' à une petite église et regagner Forno, 892 m, par le chemin à travers prés.

Temps/difficulté: 6 heures, avec l' as du sommet environ 8 heures; T3, avec l' ascension du sommet T4. Les sentiers ne sont pas balisés partout. Saison recommandée: de juin à octobre.

Hébergement: Albergo Fontana, Chiesa/Chiljchu, I-13020 Rimella, tél. +39 0163 55200/55201, www.rimella.de; Rifugio dei Walser, San Gottardo/Ä Runt, I-13020 Rimella, tél. +39 0163 55257, www.rifugiowalser.it. Locanda in Campello Monti; Albergo del Leone, I-28020 Forno/Valstrona, tél. +39 0323 885112 ou 885148; Ristorante Promessi Sposi, I-28020 Chesio/Valstrona, tél. +39 0323 61457 Carte: CN 1: 100 000 feuille 47 Mont Rose 3. Accès/retour: en train jusqu' à Varallo en passant par Novara, puis en bus qu' à Rimella. En voiture jusqu' à Domodossola en passant par le Simplon, Omegna, le Colle La Colma, Varallo. Pour le retour, prendre le bus jusqu' à Omegna tél. +39 0323 87022 a Bernhard Rudolf Banzhaf, Saas Fee ( trad. ) 4 3 Coordonnées de Rimella: 657.600/84.500. 4 Un grand merci à Damian Bumann, Bellwald, et à Matteo Galimberti, Rimella, pour leur aide précieuse.

Photos: Bernhar d Rudolf Banzhaf Depuis San Gottardo/Ä Runt, le chemin mène à la Bocchetta di Campello/Strönerfurku, qui relie Rimella au Valstrona San Giorgio, un petit hameau au fond de la vallée

Feedback