Tour du Léman.A pied,en 13 étapes, autour du lac Léman

A pied, en 13 étapes, autour du lac Léman

Tour du Léman

« Pour voir le Léman dans toute sa beauté, ce n' est pas sur ses bords qu' il faut descendre, c' est au sommet des pics qui l' entourent qu' il faut monter (... ) » Ce que Napoléon Roussel recommande à ses enfants, en 1844 1, va être suivi à la lettre dans

ce tour du Léman: 28 sommets ponctuent le parcours.

« Jeunes Suisses des bords du Léman, pour peu que vous aimiez la belle nature, et que vous désiriez connaître votre terre natale, vous vous empresserez de faire, dans la bonne saison, le tour de votre lac; et vous le ferez à pied pour pouvoir contempler et admirer plus aisément ce que cette promenade offre d' intéressant et d' enchanteur. » C' est cette demande que formula le prêtre et poète vaudois Philippe-Sirice Bridel ( 1757–1845 ) dans son Essai sur le Léman, publié au début du XIX e siècle dans son almanach Conservateur Suisse. Bridel, appelé couramment doyen Bridel, passe pour un des premiers à avoir célébré, avec poésie, la beauté des Alpes, et plus particulièrement celle des Alpes vaudoises. Il recommanda chaudement les

1 Roussel Napoléon, Mon Tour du lac Léman raconté à mes enfants, 1844

randonnées à pied. Nous sommes prêts. Le parcours autour du lac Léman passe à travers deux pays. Le chemin, qui s' étend du sommet occidental de la Suisse aux points culminants du Jura, nous promène de chaque côté de la frontière.

Description de l' itinéraire, en 1822 déjà Si l' ouvrage de Roussel est plus un traité qu' un guide de voyage, le Guide du voyageur autour du lac de Genève et au bassin du Rhône supérieur de Jacques-Louis Manget est d' un usage bien plus pratique. En annexe, on trouve une liste de l' altitude des montagnes les plus importantes et des points de vue, avec un nombre étonnant de noms semblables à ceux que nous avons rencontrés au cours de notre tour du Léman. Vingt-huit sommets agrémentent le parcours, six se trouvant regroupés dans la quatrième étape. Celui qui dispose de deux semaines complètes peut encore gravir la Dent d' Oche, les rochers de Naye et la Dent de Jaman – d' honorables sommets qui donnent leur empreinte à l' horizon particulier du lac Léman.

Pour une randonnée autour du plus grand et du plus beau lac des Alpes, l' ou du genevois Manget est incontournable. Dans la préface de son premier livre, au titre un peu long, Description et itinéraire des bords du lac de Genève, ou manuel du voyageur dans la vallée du Léman, il constate: « Un itinéraire du tour du lac de Genève était depuis longtemps demandé; non que tout n' ait été à peu près dit sur cette contrée, mais personne ne s' était encore occupé à en décrire l' en sous les différents points de vue qui peuvent intéresser le voyageur. » L' ouvrage publié l' année suivante, Voyage pittoresque autour du lac de Genève, va le surpasser. Le texte de Manget s' ac de 11 panoramas, esquisses que l'on pourrait encadrer.

L' arrière de la B.D. Les œuvres, aujourd'hui encore lues et publiées, de Rodolphe Toepffer ( 1799–1846 ), dessinateur et écrivain de vocation, enseignant à Genève de profession, sont recherchées par les collectionneurs aussi bien pour ses dessins que pour ses textes. Il se rendait régulièrement en Europe avec ses élèves, il appelait ses voyages, qu' il relatait et illustrait, des « voyages en zigzag » et est considéré, grâce à ses histoires illustrées, comme l' arrière de la B.D. Il se distingue par son humour, raison pour laquelle on ne cesse de le lire et de le relire. Le dîner à Montreux, relaté dans le Voyage autour du lac de Genève, juin 1827, en est une belle illustration: « Morrison renonce à toute bouffe, et préside en dormant. Viandes équivoques. Vin bon. Verres si microscopiques qu' on craint de les avaler sans s' en apercevoir. » Toepfer, Morrison et les autres ont mis cinq jours à faire le circuit qui, comme de coutume autrefois, s' étendait jusqu' à St-Maurice, dans la vallée du Rhône. Ils voyageaient à pied – et en calèche.

Mieux voir en marchant Alfred de Bougy, originaire de Paris, n' était pas d' accord sur l' utilisation de ce

Ouchy, port de Lausanne, est le point de départ et d' arrivée du tour. Sculpture devant le musée olympique LES ALPES 8/2002

moyen de locomotion agréable. Il plaida avec véhémence, dans son ouvrage publié en 1846, Le Tour du Léman, pour un voyage à pied: « Pour bien connaître un pays, il faut le parcourir à pied. » Je pourrais continuer à citer de nombreux passages, mais nous voulons tout de même nous attaquer au Tour du lac Léman qui suit plus ou moins, sur la rive française, le GR, marqué en rouge et blanc, Tour du Léman. Parce que, comme le dit Napoléon Roussel: « Il faut le voir et non le lire pour s' en faire une juste idée. » Allons-y!

Informations pratiques Départ et arrivée: Lausanne ( 447 m ). Temps de marche: 86 h 30 ( 6 h 40/jour ). Dénivellation: 10 670 m montée et descente ( 820 m/jour ). Distance: 279,. " " .5 km ( 21,. " " .5 km/jour ).

Saison: de mai à octobre. En mai/juin, il faut compter avec de la neige dans les Portes d' Oche ( 11 e étape ). En plein été, il

fait très chaud.

Variantes: de très bons marcheurs peuvent parcourir les étapes 9 et 10 d' une seule traite. Le train, le bus et le bateau offrent de nombreuses possibilités de raccourcis. Celui qui veut visiter Genève ( au lieu, par exemple, de marcher à travers la montagne de Sion ) peut prendre le bus de Farges à Genève. Le lendemain, on peut alors prendre le bus pour Col-longes-sous-Salève afin de reprendre le parcours à l' étape 7 ( grande gorge ) ou bien on peut continuer directement à Bonne-sur-Menoge au pied des Voirons ( 8 e étape ).

Exigences S' adresse aux randonneurs de bonne condition, ayant le sens de l' orientation et le pied sûr. Ou à des randonneurs expérimentés qui aiment se balader. Il faut compter avec d' inévitables passages asphaltés. Le GR Balcon du Léman, au marquage rouge et blanc, se nomme, depuis l' an 2000, Tour du Léman. Mais dans les publications, sur les écriteaux et les cartes, on trouvera probablement encore longtemps la notation GR BL. Celui-ci ne recoupe que partiellement le trajet décrit ci-dessus.

Hébergement/ravitaillement/ équipement Hébergement en hôtels, auberges et refuges ( sac de couchage léger à emporter ). Dîner toujours possible, ravitaillement pour le déjeuner et en-cas pour plusieurs jours à emporter ( excepté lors des étapes suisses ). Carte d' identité. Chaussures de marche et maillot de bain.

Cartes/guides CN de la Suisse 1:50 000, Feuille 260 T St-Cergue, 261 T Lausanne, 262 T Rochers de Naye, 270 T Genève, 271 Chablais; l' étape Collonges-Grand Salève manque malheureusement mais on la trouve sur la carte française IGN 1:100 000, Feuille 45 Annecy - Lausanne ( tout le parcours s' y trouve d' ailleurs ). Les cartes au 1:25 000 sont à recommander tout spécialement pour la partie française: IGN Top 25 Salève, Bonne ville, Thonon – Evian et Morzine.

Daniel Anker, Autour du Lac Léman, Guide de randonnées, Edition Rother, 2002

Etape par étape 1 re étape: Lausanne–Aubonne 6 h 45; montée 340 m; descente 220 m; 26,. " " .5 km. Parcours: chemin de randonnée sur la rive du Léman d' Ouchy à Morges. Chemin de randonnée à travers le Signal d' Echichens ( 464 m ) jusqu' à Denens, ensuite chemin à travers champs et bois,

Sur le côté français du Léman, le chemin de randonnée « Balcon du Léman » est marqué rouge-blanc. Depuis 2000, il se nomme Tour du Léman, mais on continue à trouver l' appellation « BL » le long du chemin Vue du château de Chillon sur le sommet du Chablais. En haut à droite le Grammont, au centre le château d' Oche ( g. ) et la Dent d' Oche Pho to s:

Da niel Anke r LES ALPES 8/2002

non marqué jusqu' à Lussy-sur-Morges de Boiron et Irence ainsi que Lavigny jusqu' à Aubonne.. " " .Variante: diviser l' étape en deux avec nuitée à Morges: Fleur du Lac, tél. 021 802 43 11; Mont-Blanc, tél. 021 802 30 72. Hébergement: Aubonne, Lion d' Or, tél. 021 808 51 56.

2 e étape: Aubonne–St-Cergue 7 h 15; montée 980 m, descente 420 m; 23 km. Parcours: chemin de randonnée à travers le Signal de Bougy ( 707 m ) et La Côte-Rebberge jusqu' au croisement dans la partie sud du Bois de Chênes, à l' ouest de Begnins. Chemin de randonnée jusqu' à St-Cergue en passant par Grenolier. Variante: diviser l' étape en deux avec nuitée à Begnins; château du Martherey, tél. 022 366 14 09. Hébergement: St-Cergue; hôtel de la Poste, tél. 022 360 13 14; Auberge communale les Cheseaux, tél. 022 360 12 88.

3 e étape: St-Cergue–col de Crozet 9 h 30; montée 1400 m, descente 990 m; 27,. " " .5 km. Parcours: chemin du Jura qu' à la frontière en passant par La Dôle ( 1677 m ). Sentier de Grande Randonnée ( GR ) Tour/Balcon du Léman jusqu' au refuge de la Loge ( 1437 m ) en passant par Grande Grand, Croix de la Notre-Dame des Neiges ( env. 1450 m ), col de la Faucille, Mont Rond ( 1596 m ), Colomby de Gex ( 1688 m ) dans le col de Crozet. Variante: nuitée au col de la Faucille: La petite Chaumière ( dans la station ), tél. +33 ( 0 ). " " .4 50 41 30 22; La Couronne ( rue du col ), tél. +33 ( 0 ). " " .4 50 41 32 65. Le lendemain seulement jusqu' au gîte du Gralet ( 1431 m ), emporter un sac de

C' est ainsi qu' on aimerait passer ses soirées: Vufflens-le-Château, peut-être le plus beau château de Suisse La Côte, un des vignobles les plus célèbres de Suisse.. " " .Vue sur l' église de Luins. On peut aussi boire un quart de Luins en route, mais pas à Féchy ni à Mont-sur-Rolle! Croix métallique sur le Reculet. Si le Reculet a véritablement une altitude de 1719 m – comme cela est indiqué sur les nouvelles cartes IGN ( Institut Géographique National ), édition 2000, feuille 1280 Gex – et non plus 1717,. " " .4 m comme auparavant – on se trouve ici sur le plus haut sommet du Jura et de la moitié nord de la France. Son concurrent, le Crêt de la Neige, mesure 1717,. " " .6 m Le plus haut sommet jurassien: le Crêt de la Neige, derrière le Reculet – et à gauche, dans le lointain, la campagne genevoise Photos: Daniel Anker LES ALPES 8/2002

couchage: 6 h 45, montée 1000 m, descente 900 m, 21 km. Hébergement: refuge de la Loge, presque toujours gardé, sinon emporter ravitaillement, 30 places, tél. +33 ( 0 ). " " .4 50 20 90 46; év. aussi refuge du Ratou CAF ( 1200 m ), 36 places, tél. +33 ( 0 ). " " .4 50 20 90 73 ou +33 ( 0 ). " " .4 74 22 32 80.

4 e étape: col de Crozet–Farges 6 h; montée 550 m, descente 1440 m; 21,. " " .5 km. Parcours: GR Tour/Balcon du Léman jusqu' au col du Sac, en passant par Grand Crêt ( 1702 m ), Crêt de la Neige ( 1717 m ), Le Reculet ( 1719 m ), sommet de la Roche Franche ( 1691 m ), Crêt de la Grotte de la mairie du Jura ( 1644 m ), Pierre de la lune ( 1505 m ), gîte du Gralet, la Poutouille. Descente directe vers Farges ( 518 m ) en passant par le gîte d' étape Pré Bouillet. Variante: du gîte du Gralet à Farges, en passant par le col du Sac – mais avec traversée de Grand Crêt d' Eau et son plus haut sommet, le Crêt de la Goutte ( 1621 ml' étape serait trop courte sinon: 5 h 15; montée 500 m, descente 1400 m; 16 km. Hébergement: gîte d' étape Pré Bouillet, tél. +33 ( 0 ). " " .4 50 59 64 84; Farges: hôtel le Château, tél. +33 ( 0 ). " " .4 50 56 71 71. 5 e étape: Farges–Chaumont 6 h 30; montée 910 m, descente 820 m; 20 km. Parcours: toujours sur le GR Tour/Balcon du Léman. De Farges à Collonges, sur routes secondaires, en passant par Ecorans et le P.612 m puis descente vers le Rhône ( 330 m ). Après le pont, le chemin bifurque vers Chevrier puis remonte vers l' oratoire Sainte Victoire ( 947 m ). Prendre ensuite le chemin de crête de la montagne de Vuache ( 1101 m ) à Chaumont ( 600 m ). Hébergement:

Panorama du Grand Salève ( 1309 m ). A gauche, la pyramide de l' Aiguille verte, à droite le Mont-Blanc Descente du Mont Forchat. A gauche, les Voirons, au centre de l' image, le « Petit Lac » ( appellation désignant la partie inférieure du lac Léman ), à l' horizon le Jura Le Mont Forchat est une destination privilégiée des adeptes du V.T.T. et de la randonnée. Ici, vue sur les Grandes Jorasses ( centre ) et le Mont-Blanc. Au-des-sous, les collines vertes du Chablais LES ALPES 8/2002

gîte d' étape à Chaumont, ouvert d' avril à octobre, 12 places, sac de couchage nécessaire, possibilité de faire la cuisine ( mais l' Auberge de Pralet dans le village est bonne ), tél. +33 ( 0 ). " " .4 50 44 70 13 ou +33 ( 0 ). " " .4 50 44 74 46.

6 e étape: Chaumont–La Croisette 9 h; montée 1250 m, descente 670 m; 28 km. Parcours: continuer sur le GR Tour/Balcon du Léman; recouvre, sur environ 10 km, le chemin de Saint-Jacques de Compostelle. De Chaumont, descendre vers un ruisseau puis passer par le haut plateau de la montagne de Sion pour atteindre, après maintes montées et descentes, le col du Mont Sion. Du versant nord-ouest du Mont Salève sur le Grand Piton ( 1397 m ) puis continuer jusqu' à La Croisette ( 1175 m ). Variante: diviser en deux l' étape, avec nuitée au col du Mont Sion: La Clef des Champs, tél. +33 ( 0 ). " " .4 50 44 13 11, Rey, tél. +33 ( 0 ). " " .4 50 44 13 29. Hébergement: La Croisette; Dusonchet, tél. +33 ( 0 ). " " .4 50 39 20 19.

7 e étape: La Croisette–Bonne-sur-menoge 5 h 30; montée 400 m, descente 1070 m; 19 km. Parcours: ascension du Grand Salève ( 1309 m ) jusqu' au du restaurant de l' Observatoire, ensuite direction est sur un chemin pédestre qui descend principalement dans les bois. Continuer sur le GR Tour/Balcon du Léman, contourner le golfe de Mornex puis passer par le Pont du Loup, Esery et Marsinge jusqu' à Pont Neuf. Traverser l' Arve, poursuivre brièvement en direction d' Arthaz puis prendre à droite le chemin qui mène à La Chapelle et qui suit la D 198, mais prendre le raccourci ( ne pas emprunter la boucle passant par Loëx ) et descendre sur Bonne-sur-Menoge. Hébergement: Bonne-sur-Menoge: Baud, tél. +33 ( 0 ). " " .4 50 39 20 15; Climat de France, tél. +33 ( 0 ). " " .4 50 39 20 19.

8 e étape: Bonne-sur-Menoge– Supersaxel 6 h 30; montée 1300 m, descente 700 m; 17 km. Parcours: le GR Tour/Balcon du Léman mène sur les Voirons mais seulement sur deux des quatre sommets – nous les gravissons tous: Oratoire de Pralère ( 1303 m)–Pointe de Pralère ( 1406 m)–Pointe de Brantaz ( 1457 m)– Signal des Voirons ( 1480 m ). Ensuite descente vers le col de Saxel et remontée vers Supersaxel. Hébergement: gîte d' étape Chalet le Tétras à Supersaxel, 24 places, toujours ouvert, tél. +33 ( 0 ). " " .4 50 39 00 70; auberge du Mont Béné au nord du col du Saxel, ouvert juillet/août, tél. +33 ( 0 ). " " .4 50 39 14 17. 9 e étape: Supersaxel–col du Feu 5 h; montée 830 m, descente 830 m; 15,. " " .5 km. Parcours: continuer sur le GR: crête de Supersaxel ( 1293 m)–col de Cou l' Aiguille ( 1225 m)–col des Moises– Mont Forchat ( 1539 m)–col du Feu. Variante: réaliser l' étape 10 à la suite, dans l' après. Hébergement: col du Feu, tél. +33 ( 0 ). " " .4 50 73 81 09.

10 e étape: col du Feu–Chevenoz 5 h 30; montée 780 m, descente 1050 m; 18 km. Parcours: Le GR Tour/Balcon du Léman à la rencontre des deux Dranse, via la Chapelle Notre-Dame d' Hermone ( 1326 m ) et leMontd' Hermone m ), Reyvroz puis Bioge ( 536 m ). Direction nord, remontée vers La Plantaz, Les Granges puis Les Clouz ( 898 m ), Théry et Mérou jusqu' à un pont ( env. 770 m ) qui permet de traverser l' Ugine puis remontée vers le gîte d' étape ( 885 m ) de Chevenoz. Hébergement: gîte d' étape L' Autan ( 885 m ), Chez Pollien, au-dessus de Chevenoz, 20 places, toujours ouvert, tél. +33 ( 0 ). " " .4 50 72 20 33.

11 e étape: Chevenoz–Bouveret 8 h 30; montée 1450 m, descente 1960 m; 22 km. Parcours: ne suit plus que partiellement le GR Tour/Balcon du Léman. Passer par Mont Baron ( 1566 m ), Tête des Fieux ( 1772 m ), la pointe de Pelluaz occidentale ( 1908 m ) et la pointe de Pelluaz orientale ( 1915 m ), continuer qu' au lac de la Case, les Portes d' Oche et le col de Pavis puis Novel. Passer par Morges et regagner ainsi la Suisse et descendre directement à Bouveret ( 374 m ). Variante: du lac de la Case, se diriger vers les chalets d' Oche puis la Dent d' Oche ( 2221 m ) et le col de Rebollion ( difficile ), le col de Neuva ( facile ), Novel puis St-Gingolph; 9 h 30; montée 1890 m, descente 2410 m; 24 km. Celui ou celle

De l' eau qui coule dans les gorges assoiffées – et qui attend les baigneurs plus loin. Fontaine sur le GR au Grand Chesnay, lors de l' ascension de Chevenoz sur le Mont Baron La Pointe de Pelluaz occidentale. En bas, le petit village de Bernex et, dans le lointain, le lac Léman. La rive suisse s' efface dans une légère brume Vue du chemin qui mène à la Dent d' Oche et au refuge du même nom. Celui-ci ne se trouve pas directement sur le Tour du Léman, mais offre un des plus beaux couchers de soleil – quand les nuages, le brouillard et les averses ne se montrent pas!

LES ALPES 8/2002

Sécurité, médecine, sauvetage

Sicurezza, medicina, soccorso in montagna

Sicherheit, Medizin, Rettungswesen

pour qui cette étape royale est trop astreignante peut passer la nuit au refuge de la Dent d' Oche, CAF, 76 places, ouvert et gardé de juin à septembre, tél. +33 ( 0 ). " " .4 50 73 62 45 ou +33 ( 0 ). " " .4 50 73 60 53. Hôtels à St-Gin-golph: National, tél. +33 ( 0 ). " " .4 50 76 72 97; Aux Ducs de Savoie, tél. +33 ( 0 ). " " .4 50 76 73 09; Le Rivage, tél. 024 481 85 5O. Pour le parcours St-Gingolph-Bouveret: 1 h 15; montée et descente 170 m chacune; 4,5 km. Hébergement: Bouveret: Rive-Bleu, tél. 024 481 17 23; Terminus, tél. 024 481 30 27; Bellevue, tél. 024 481 49 43. 12 e étape: Bouveret–Vevey 5 h; dénivelé 0 m; 19,. " " .5 km. Parcours: à travers le delta du Rhône, en direction de Villeneuve et le long du lac via le château de Chillon, Montreux, Clarens puis Vevey. Variante: depuis le château de Chillon, au lieu de continuer sur le plat, grimper directement, via Sonchaux, aux rochers de Naye: 8 h 30; montée 1670 m, descente 70 m; 18,. " " .5 km à partir de Bouveret. Hébergement: dans le restaurant du sommet Rochers de Naye, tél. 021 963 74 11. Réserver impérativement et discuter des possibilités de prendre le repas du soir. Le lendemain, traverser les grottes de Naye ( lampe de poche !), se diriger vers Jaman, monter à la Dent de Jaman ( 1875 m ) puis Les Avants, les Gorges de Chauderon jusqu' à Montreux puis direction Vevey: 5 h 15; montée 170 m; descente 1770 m; 20 km. Hébergement: Vevey: Riviera Lodge, tél. 021 923 80 40; Hostellerie de Genève, tél. 021 921 45 77.

13 e étape:Vevey–Lausanne 5 h 30; montée et descente 500 m chacune; 22 km. Parcours: chemin pédestre en direction de Chardonne, parcours viticole à travers les vignes du Lavaux, direction Lutry puis la promenade du lac jusqu' à Ouchy. Puis sprinter jusqu' au crêt de Montriond ( 448 m ) pour admirer le Tour du Léman. Ou rester assis à l' hôtel d' Angleterre et écrire à Rodolphe une carte avec vue panoramique. a

Daniel Anker, Berne ( trad. ) Pho to s:

Da niel Anke r Le Lavaux, un très beau paysage culturel A contre-jour: Montagny ( Lavaux ) avec de la vigne jaune au premier plan, au-dessus, la mer bleue des Alpes du Chablais avec la Dent d' Oche qui domine

Feedback