Trait de Lune - Le premier 8+ mixte en Europe

Le premier 8+ mixte en Europe

l' assurage de ces voies est en général beaucoup plus problématique et l' estimation des risques incomparablement plus délicate. L' alternance entre passages rocheux déversants, parfois couverts de verglas, et chandelles de glace, ou vice versa, exige une expérience énorme et une maîtrise extrêmement poussée de toutes les techniques modernes de progression et d' assurage.

Robert Jasper

Né en 1968, Robert Jasper est originaire de la Fo-rêt-Noire ( D ) et guide de montagne; il passe d' hui pour l' un des meilleurs alpinistes allemands de la jeune génération. Il s' est illustré dans la région du Mont Blanc et ailleurs par des ascensions solitaires de voies glaciaires et mixtes, réalisées dans des horaires records. Il compte parmi les meilleurs en rocher également. Son palmarès comprend l' ascen en solo des faces nord du Cervin, des Grandes Jorasses et de l' Eiger - où il a réussi la première solitaire de la voie Spit verdonesque. La confrontation permanente à des difficultés et des conditions ex-

Alpinisme et autres sports de montagne Avant l' attaque de la voie Trait de Lune. En plus du niveau exceptionnel du grimpeur, une ascension « mixte » de cette difficulté exige un matériel considérable

trêmes, s' ajoutant à un entraînement intensif régulier, place Robert Jasper à un niveau où on ne lui trouve guère d' égal et qui est la condition requise pour le parcours de Trait de Lune, qu' il décrit ici.

Red.

L' évolution de l' escalade de glace

Folie pure! La cordée Riegler-Welzenbach venait de réussir la première ascension de la face NW du Wiesbachhorn, dans les Hohe Tauern. C' était en 1927 et une performance fabuleuse, tenue jusque-là pour impossible, avait ainsi été accomplie. Les deux alpinistes avaient utilisé pour la première fois des broches à glace, ouvrant la voie des ascensions glaciaires difficiles dans les Alpes.

Mais le développement de l' escalade glaciaire ne s' est pas arrêté sur cet exploit. L' alpinisme moderne s' est spécialisé de plus en plus, se subdivisant en

plusieurs disciplines telles que alpinisme d' expédi, haute montagne alpine, escalade rocheuse, escalade de glace et escalade sportive. Ces disciplines n' ont aujourd'hui plus grand-chose en commun, au point qu' il est devenu presque impossible de vouloir les pratiquer toutes. J' apprécie malgré tout, justement, la diversité qui en résulte.

La passion de l' escalade de cascade

L' escalade de cascade, que j' ai pratiquée d' abord en tant qu' entraînement à mes ascensions solitaires, parce qu' on s' y meut dans un terrain plus difficile que dans les faces nord des Alpes et que la chute y est également proscrite, s' est mise peu à peu à me fasciner. Lorsqu' on a suivi une fois le chemin de l' eau, on ne peut pas faire autrement que de continuer... Et me voilà tombé sous le charme de ce type d' escalade. Elle représente désormais pour moi la combinaison idéale de plusieurs éléments: le sérieux de l' alpinisme dans le froid, la précision de

Robert Jasper dans Trait de Lune: outre les plus hautes capacités en glace, ce genre d' escalade « mixte » requiert une grande habitude du rocher par très mauvaises conditions

l' enchaînement des mouvements en escalade sportive et l' exigence de faire concorder les mouvements du corps avec ceux qu' on a imaginés.

De l' escalade de glace à l' escalade mixte

Les difficultés en escalade de glace ont atteint ces dernières années le 7e degré, de sorte qu' actuelle on grimpe même sur les plus frêles colonnes de glace et les plus minces couches de verglas. Lors de la première ascension de Reise ins Reich der Eiszwerge ( Voyage au royaume des nains de giace, WI 7 M ), il m' est apparu que le terrain mixte extrême était la seule possibilité d' augmenter les difficultés en escalade de cascade. Le 8e degré en escalade mixte a été

I

inauguré par J. Lowe dans le Colorado ( USA ) et c' est le Britannique S. Haston qui a réussi le premier 8+ mixte.

Les exigences particulières du mixte

Dans le domaine du mixte, le 8l degré consiste en terrain rocheux et glaciaire surplombant où il ne peut être question de cascades compactes, d' un seul tenant. Les colonnes de glace à escalader ne sont plus collées l' une à l' autre, on ne peut les atteindre qu' en franchissant les tronçons rocheux ou mixtes qui les séparent; ce qui exige beaucoup d' expérien et de créativité dans l' emploi des outils à glace et des crampons. Il est déterminant d' avoir le sens et la maîtrise des diverses techniques telles que l' esca rocheuse sans gants, le crochetage dans le rocher à l' aide des outils à glace ou la technique traditionnelle de l' ancrage dans la glace. La conception britannique, selon laquelle on juge d' une ascension hivernale ou du parcours d' une voie mixte non pas en fonction de la date mais des conditions du moment, est ici pertinente. On se doit, de même, de gravir une voie sans chuter ni se reposer ou progresser en s' aidant des assurages. Ces dernières années, j' avais de plus en plus envie de pousser une fois ma technique, ma force et ma capacité de concentration jusqu' à leurs limites absolues. J' avais réussi l' ascension de cascades fabuleuses, mais, souvent, les possibilités d' assurage insuffisantes en cas de chute m' avaient interdit d' aller jusqu' à ces limites.

Alpinisme et autres sports de montagne

Trait de Lune - Un défi personnel

»Afin d' élever le niveau de difficulté au point de

" toucher à mes limites, je me suis mis à rechercher Z dans des parois rocheuses des stalactites de glace °r qu' on ne prend normalement pas la peine d' exami ner parce qu' on les juge impossibles à escalader. " C' est ainsi que j' ai découvert cette année dans le ^m Jura bâlois un beau glaçon qui pendait d' un sur-20 plomb. Avec Magier ( VIII+, A3+, WI 7- ), Jürgen

Krieger et moi avions réussi deux longueurs extrêmement difficiles. L' escalade du glaçon était aérienne et dure, mais trop peu mixte pour dépasser le septième degré. Ce n' était donc pas encore ce que je cherchais! C' est alors que, un peu à droite, mon attention a été attirée par un long stalactite de glace d' une fragilité de filigrane qui pendait d' une raide paroi et, loin au-dessus, à 40 mètres de hauteur environ, un mince rideau de glace. Il paraissait d' abord

impensable d' escalader ces structures. Mais quand on a été frappé par une telle vision... Le projet Strahl des Mondes {Trait de Lune - sic. Red. ) était né. Cependant, j' ai d' abord dû équiper la voie avec les pitons normaux nécessaires pour ne pas faire de cette course un véritable suicide!

Réussite de l' entreprise

Le 8 janvier 1997, c' est parti: au-dessus du bloc de départ en 7, qu' on ne peut escalader que doigts nus, mon aventure commence. Après quelques mouvements dans le rocher, je ne sens déjà plus mes doigts engourdis de froid. Les réchauffer, sortir les outils à glace, et je me hisse précautionneusement sur la glace de cette fragile colonne, jusqu' à son sommet. Ensuite, passer à Trait de Lune... en espérant seulement qu' il ne s' effondrera pas sous mon poids! J' ose à peine respirer. Je gratte prudemment des crampons pour faire de petites marches dans ces glaçons cristallins. Un crochetage délicat du marteau-piolet dans la fissure surplombante, puis c' est le passage rocheux du 81' degré! Je place précipitamment deux friends dans la fissure glaiseuse. Bon, me voilà de nouveau assuré! C' est d' ail nécessaire, car la sortie est en même temps le passage clé. Par des crochetages amples et fatigants des outils à glace sur de petites réglettes de rocher, qui exigent une fois encore un engagement total, je

franchis le bombement rocheux déversant pour atteindre le rideau de glace de la sortie. D' un mouvement croisé je parviens à coincer un outil dans les replis de la glace. Ça tient! Mais maintenant, gare à tout mouvement désordonné! De mes dernières forces, je plante l' autre marteau-piolet loin audessus et je sors en m' y tirant. Les crampons crissent sur le rocher. Je m' empresse de planter les pointes de piolet dans le sol forestier gelé. C' est gagné!

Cette voie a été pour moi de loin la plus difficile que j' aie jamais grimpée. Une nouvelle dimension !?

Traduil de l' allemand par François Bonnoi Recherche des limites: dans Trait de Lune, les verglas les plus minces et des enchaînements de mouvements complexes exigent le meilleur et le maximum de Robert Jasper Vf CL < a 4

»écurité, médecine, sauvetage

iicurezza, medicina, »occorso in montagna

»icherheit, Medizin, îettungswesen

Feedback