Un comportement inacceptable

A propos de la colonne d’Emil Zopfi «Un aboiement en guise de salut» paru dans «Les Alpes» 7/2019

Je suis absolument d’accord avec Emil Zopfi: saluer en montagne est l’expression de la culture, de la personnalité et de l’esprit de l’époque, ainsi que de la bienséance. En montagne, je rencontre moi aussi souvent des personnes qui ne daignent pas saluer. Et pas seulement sur certaines courses, non, sur tous les types de sorties. Ce qui est encore plus inquiétant, toutefois, c’est ces gens qui ignorent le salut de ceux qu’ils croisent et ne leur répondent pas. Souvent, il s’agit même de groupes de plusieurs participants. Pourquoi donc? Est-ce une sorte d’esprit de concurrence? Refuse-t-on de se réjouir pour l’autre? Un tel comportement est totalement absurde et même inacceptable. Cela me dérange énormément, d’autant plus que la tendance semble s’intensifier. Dommage!

Feedback