Un été noir pour les glaciers

Les records de température de juillet et août 2015 ont des conséquences dramatiques

Normalement, c’est en trois ans que la Mer de Glace perd une telle quantité de glace: selon les mesures réalisées par le Laboratoire de glaciologie de Grenoble, le glacier a perdu quelque 3,6 mètres d’épaisseur au cours du seul été 2015. La situation est aussi dramatique dans les Alpes italiennes, où le Ghiacciaio dei Forni, dans le Parc national du Stelvio, s’est carrément effondré. De la plus grande langue glaciaire d’Italie ne subsistent ainsi plus que trois glaciers indépendants, a fait savoir le Club alpin italien (CAI) dans un communiqué. Des chercheurs de l’Université d’Innsbruck ont mesuré au Ghiacciaio della Marmolada des pertes d’épaisseur atteignant également les 3 mètres. Les glaciers suisses ont subi un rétrécissement moindre. L’Académie suisse des sciences naturelles estime à 1-2 mètres la perte d’épaisseur de glace, ce qui correspond à quelque 2,5% de perte de volume. L’Institut pour l’étude de la neige et des avalanches (SLF) a constaté un nombre exceptionnellement élevé d’effondrements rocheux attribuables au réchauffement du pergélisol. Les experts estiment qu’il faut s’attendre à d’autres effondrements rocheux en cours d’hiver.

Feedback