Un raid en boucle autour de Vent. La petite Haute Route de l'Ötztal

UN RAID EN BOUCLE AUT OUR DE VENT

L' ascension de la Wildspitze par le Mitterkarferner

T E X T E / P H O T O S Iris Kürschner, Grindelwald ( trad. )

Niederjoch où la Similaunhütte trône dans un emplacement unique; d' ici, le panorama va de l' Ortler à la Königsspitze. L' ancien gardien de cabane Pirpamer est dans son élément. Il a bien des choses à raconter, par exemple sur l' histoire du peuplement de sa vallée. Autrefois, les hauts cols alpins vers le sud étaient plus parcourus que les gorges escarpées qui conduisent vers le bas de l' Ötztal, au nord; les premiers habitants de la région vinrent donc du Tyrol du Sud. C' est pourquoi Vent fut d' abord rattaché à l' arrondissement religieux du Vinschgau avant de rejoindre l' évêché de Coire puis, plus récemment, le diocèse d' Innsbruck. Ces racines méridionales ont laissé des traces dans les noms de lieux: aux côtés de noms d' origine bavaroise comme Zwieselstein, on trouve également dans les environs de Vent des toponymes aux consonances rhétoromanches tels que Similaun ou Fineil. La famille de Luis Pirpamer, établie à Vent depuis 1273, est également originaire du Vinschgau. La maison familiale accueillit au XIX e siècle la première poste de la vallée puis devint, sous le nom d'« Hotel Post », la première auberge du village. Les débuts du développement touristique au fond de l' Ötztal doivent beaucoup au jeune théologien Franz Senn. Arrivé à Vent comme pasteur en 1860, il voyait dans le tourisme le seul moyen d' améliorer les conditions de vie des paysans. Il commença donc à offrir des chambres d' hôte dans sa cure, investit dans la route

UN RAID EN BOUCLE AUT OUR DE VENT

L' église du village de Vent La Similaunhütte, sur le col de Niederjoch, jouit d' une vue exceptionnelle sur la région de l' Ortler Photos: Iris Kürschner

d' accès au village et dans les chemins et fi t former des habitants comme guides de montagne. C' est grâce à sa vision d' avenir que Vent acquit une renommée mondiale comme village de montagnards. Franz Senn, fi ls de petits paysans devenu cofondateur du Club alpin allemand, entra dans l' histoire comme le « pasteur des glaciers ». Mais jusque dans les années 1930, il n' y avait qu' un chemin pédestre entre Zwieselstein, le dernier village de l' Ötztal, et Vent. En 1927, l' arrivée de la première voiture fi t d' ailleurs sensation: le chemin faisait alors 1,56 m de large, et la voiture 1,55 m.

Le Similaun: au pays d'« Ötzi »

Entre tous les épisodes qu' il a vécu en ces hauts lieux, Luis Pirpamer aime particulièrement évoquer le suivant: en tant que membre du secours en montagne, il participa en 1991 à l' expédition qui alla chercher « le plus célèbre passeur de cols alpins ». C' est en effet près de la cabane du Similaun qu' on découvrit « Ötzi », la plus ancienne momie glaciaire connue à ce jour. Depuis lors, la momie, exposée à Bolzano, est au centre de l' attention des scientifi ques. Le lendemain, en montant à la Fineilspitze, nous passerons à côté du monument commémorant sa décou-

Le charmant village de Vent, point de départ et d' arrivée de la petite Haute Route de l' Ötztal La traversée du glacier du Hintereisferner en direction de la Weisskugel tire en longueur Au départ de Vent, on ne risque pas de se perdre: des panneaux indiquent la direction à suivre Depuis la Similaunhütte, le sommet du même nom est très facile d' accès La Schöne-Aussicht-Hütte, objectif de la 2 e étape, offre tout le confort, y compris un sauna Photos: Iris Kürschner Le 2 e jour, en route de la Similaunhütte vers le lieu où l'on a trouvé la momie Ötzi Pour atteindre le sommet de la Weisskugel, il faut surmonter une arête facile Quel panorama! Dernière montée avant la Weisskugel, par le Matscher Ferner Photos: Iris Kürschner

verte. Ce beau sommet nous récompensera d' une vue magnifique et d' une splendide descente dans la poudreuse des versants nord, du dépôt de skis jusqu' au domaine glaciaire du Schnalstal. Là, la Schöne-Aussicht-Hütte, ou cabane de la belle vue, n' usurpe pas son nom. Elle offre qui plus est un intérieur plein de charme et même un sauna.

Le plus beau sommet du massif: la Weisskugel

C' est aux premières lueurs de l' aube que nous cheminons vers l' ensellement entre les lieux-dits Egg et Am Hinteren Eis. Une descente raide orientée au nord nous mène sur le glacier du Hintereisferner, nous rapprochant ainsi de la Weisskugel, un des plus beaux sommets de cette crête de trois mille. Mais la remontée du glacier tire en longueur, puis une impressionnante crevasse barre l' accès au Hinter eisjoch. Heureusement, Luis sait exactement par où franchir ce passage délicat. En remontant la pente raide qui mène au col, personne n' a vraiment l' esprit à profiter du fantastique panorama. L' escalade de l' arête aiguë menant au sommet, elle non plus, ne laisse pas retomber le niveau d' adrénaline. Ce n' est qu' une fois arrivés à la croix sommitale que nous avons tout le loisir de nous émerveiller de la vue: à l' ouest, la Silvretta, les Alpes glaronaises et la Bernina; au nord, les massifs du Zillertal et du Stubai; et à l' est, la silhouette marquante de la Marmolada, qui règne sur les Dolomites. Après une descente éclair par le Hintereisferner, nous sommes heureux d' étendre nos jambes fatiguées à l' hospice du Hochjoch. Un jeune frisé entre en coup de vent: c' est le gardien. Fils de notre guide, il perpétue la tradition familiale. Il nous parle fièrement du concept écologique grâce auquel, depuis trois ans, la cabane peut ouvrir en hiver également: au lieu d' un chauffage à la vapeur, on se chauffe maintenant à l' huile végétale; il y a aussi une installation photovoltaïque, et les eaux usées sont traitées par un système de filtres.

De la glace à perte de vue

Tard dans la soirée, je quitte la chaleur de la cabane pour le scintillement du ciel étoilé. Brillantes, les montagnes se détachent sur le ciel sombre. Elles semblent animées d' une lumière intérieure. Au nord-est, au-dessus de l' étroite échancrure de la vallée, c' est l' alignement du massif du Stubai. Au sud, on distingue la Fineilspitze. A l' ouest, le

Hintereisferner, le plus long glacier de l' Ötztal, par lequel nous sommes descendus de la Weisskugel. Demain, nous traverserons le Fluchtkogel en direction de la Vernagthütte et reviendrons à Vent par la Wildspitze, le plus haut sommet du massif.

L' itinéraire en bref

Le raid autour de Vent est une course de ski de randonnée exigeante en haute montagne, présentant des glaciers crevassés et des arêtes exposées. Les passages clés sont la rimaye du Hintereisjoch ( Weisskugel ) et un couloir raide reliant le Mitterkarjoch au Mitterkarferner, en descendant de la Wildspitze.

Les étapes

Jour 1: Vent ( 1895 m)–Similaunhütte ( 3017 m)–Simi-laun ( 3599 m7 h

Jour 2: Similaunhütte–Fineilspitze ( 3514 m)–Schöne-Aussicht-Hütte ( 2842 m4 h ½

Jour 3: Schöne-Aussicht-Hütte–Weisskugel ( 3739 m)– Hochjochhospiz ( 2412 m7 h

Jour 4: Hochjochhospiz–Fluchtkogel ( 3500 m)–Ver-nagthütte ( 2755 m ); 5 h

Jour 5: Vernagthütte–Wildspitze ( 3768 m)–Vent; 6 h ½

Description exacte de l' itinéraire sur www.vent.at

Cartes et guides

Cartes du Club alpin autrichien ( AV-Karten ) 1: 25 000, 30/2 Ötztaler Alpen Weisskugel et 30/6 Ötztaler Alpen Wildspitze, avec indication des itinéraires à ski, disponibles sur http://www.alpenverein.at/karten/Shop/ Kartenuebersicht/index.shtml?navid=3

Dieter Seibert, Skitouren Ötztaler Alpen, Rother Bergverlag 1988. Walter Klier, Alpenvereinsführer Ötztaler Alpen, Rother Bergverlag 2002

Accès

En voiture depuis la Suisse: passer Feldkirch et le col de l' Arlberg ( tunnel ), puis continuer par la vallée de l' Inn. A Imst, bifurcation pour l' Ötztal. Après Sölden, bifurquer près de Zwieselstein vers Vent ( 1895 m ). Attention: en cas de redoux, le dernier bout de route peut être fermé périodiquement en raison du risque d' avalanches, surtout autour de midi.

En train, correspondances par Innsbruck et la gare « Ötztal ». De là, bus toutes les heures pour Vent en changeant à Sölden

Hébergement

Plusieurs possibilités à Vent, p. ex. Hotel Post, tél. +43 5254 81 19, www.vent-hotel-post.com

Photos: Iris Kürschner

Martin-Busch-Hütte, tél. +43 5254 81 30, www.hotel-vent.com. Similaunhütte, tél. +39 0473 66 97 11. Schöne-Aussicht-Hütte, tél. +39 0473 66 21 40, www.schoeneaus-sicht.it. Hochjochhospiz, tél. +43 664 540 25 74. Vernagthütte, tél. +43 5254 81 28, www.wieshof.at/vernagt. Durant la saison de ski de randonnée, les cabanes sont gardiennées environ du 10 mars à début mai.

Plus d' informations

Vent-Information, tél. +43 5254 81 93, info(at)vent.at, www.vent.at; bureau des guides de Vent, Haus Hubertus, A-6458 Vent, tél. +43 5254 81 06, bergfuehrer.vent(at)aon.ata

Superbe descente du Fluchtkogel à la Vernagthütte par le glacier de Guslarferner La salle commune de l' hospice du Hochjoch invite à passer de longues soirées L' hospice du Hochjoch, presque un château dans la montagne Le plateau du Grosser Vernagtferner, que l'on franchit le 5 e jour La Vernagthütte est très fréquentée, surtout vers Pâques

Divers

Diversi

Feedback