Une course de ski-alpinisme exclusivement féminine. Strubelcup dans l'Oberland bernois

Strubelcup dans l' Oberland bernois

Une course de ski- alpinisme exclusivement féminine

La Strubelcup, dans l' Oberland bernois, n' est ouverte qu' aux femmes. Celles qui y participent une fois risquent de ne jamais se remettre du virus du ski-alpinisme. Récit d' une participante de la première heure

Depuis 5 ans, pour mes trois filles et moi, le dernier week-end d' avril est réservé à la Strubelcup. Le point de départ est la cabane Lämmeren, dont Barbara Wäfler, l' organisatrice, est gardienne. Le trajet qui y mène fait figure de prélude à la course: des quelque 15 à 20 équipes qui s' y rendent régulièrement, les unes viennent du Valais par Loèche-les-Bains, les autres de Kandersteg par Sunnbühl et la Gemmi; quant à nous, lorsque les conditions le permettent, nous nous risquons par l' itinéraire Engstligenalp– Kindbettipass–Tälligletscher–Rote-Totz-Lücke.

En cabane avant le départ

Un apéro convivial permet de lier connaissance avec les autres concurrentes. Après le souper, les dossards sont distribués et chacun s' informe sur les temps de départ, l' itinéraire et les postes de ravitaillement et de contrôle. Ensuite, chaque équipe s' organise: à quelle heure se lever? S' échauffer avant le départ en groupe? Monter les peaux ce soir déjà ou se laisser glisser sur les 400 premiers mètres? Malgré l' excitation de la course, il y a toujours, avant de rejoindre les dortoirs, de grandes discussions et des parties de cartes joyeuses. Mais dès 22 heures, c' est le silence, même si – à cause de la nervosité – il est difficile de s' endor. A 4 h 30, il est temps de sortir du lit.

Une course dans un environnement grandiose

Nous prenons un déjeuner très nourrissant, puis nous nous rendons vers le lieu de départ. La nervosité augmente. L' équi est contrôlé. Il y a un problème avec mes chaussures: je réalise enfin qu' il y a eu un échange. Pour cette raison, le départ est donné avec un peu de retard. Finalement, nous voilà parties. Pendant les premières minutes, nous avançons dans l' obscurité. L' excitation du départ s' efface peu à peu; glisser par d' excellen conditions de neige agit comme une méditation. Le groupe de tête s' est rapidement détaché et il est déjà loin sur les hauteurs lorsque les 4000 valaisans apparaissent dans l' aube. A la première étape, au-dessous du Mittelstrubel, le temps de passage est noté et les aides de course nous ravitaillent. Ils nous donnent un coup de main pour le démontage des peaux car une magnifique descente dans la poudreuse va nous récompenser des fatigues de la montée.

Soutien psychologique

C' est vers le tournant en direction du Steghorn que la deuxième halte d' étape est installée. Il nous faut prendre du temps et boire avant la prochaine montée. Je sens à chaque pas le dénivelé déjà parcouru. Mais ma fille avance d' un pas régulier devant moi, ce qui m' aide à surmonter la crise avant d' atteindre le poste suivant, au-dessous du Steghorn. Nous descendons par le glacier du même nom, puis remontons de 400 mètres. Nous parvenons même, en vue de l' arrivée, à dépasser une autre équipe. Au passage de la ligne, voici les résultats: nous avons mis deux minutes de moins que l' an dernier, et presque deux heures de moins que lors de la première Coupe. Une saine fierté fait aussi partie des courses purement féminines. a Heidi Allenbach, Adelboden ( trad. ) Troisième étape: la montée au Steghorn, 550 m de dénivelé positif Repos après la course: ( de g. à d. ) Tina, Heidi et Eva Allenbach Photo: Matthias Frey Photo: Barbara Wäfler Strubelcup 2007 Ouverte à toutes, cette course de ski- alpinisme réservée aux femmes conduit de la cabane Lämmeren ( 2502 m ) au Wildstrubel ( 3243 m ), puis descend vers l' embranchement ( env. 2600 m ) du Steghorn, au Steghorn ( 3146 m ), avec retour à la cabane Lämmeren ( 2502 m ). Dénivellation totale: 1200 mètres. On court en équipes de deux et la finance d' inscription se monte à 100 francs, y compris la pension complète et l' apéro à la cabane. Prochaine édition de la Strubelcup: 29.4.2007. Le délai d' inscription court jusqu' au 28.2.2007. Informations et inscriptions: www.strubelcup.ch ( en allemand )

Amateurs ou élite, l' objectif est le même

Feedback