Vaude Bormio

La veste la plus fine du test. Son encombrement est très faible, mais son rapport poids/chaleur aussi. Son intérieur en tricot de fibres synthétiques – généralement plutôt utilisé pour les couches intermédiaires – laisse bien s’évaporer la chaleur et la transpiration. La veste tout entière est élastique, la partie sous les aisselles est en polaire et les manchettes sont larges et douces. Accessoires: deux poches frontales hautes, une poche intérieure en filet, fermeture éclair double sens. Conclusion: veste fine et hydrofuge pour les activités où l’on transpire, comme à la montée ou en trailrunning, ou comme couche intermédiaire lorsqu’il fait froid, combinée avec une deuxième veste.

Feedback