Vivez pleinement vos passions!

«Qu’y a-t-il de plus enthousiasmant pour un jeune que de découvrir une passion qui le comblera durant toute son existence?» Cette citation d’Erhard Loretan nous rappelle non seulement l’importance d’avoir une passion, mais aussi la chance de pouvoir découvrir cette passion tôt dans sa vie. Même si nous ne vivons pas tous notre passion de la montagne d’une façon aussi extrême qu’Erhard, une vie sans passion semblerait bien fade. Ainsi, le meilleur cadeau que nous puissions offrir à nos jeunes, c’est de les aider à découvrir la passion qui comblera leur existence. Grâce aux OJ et à J+S, cette possibilité est donnée aux jeunes dans le cadre du CAS, ce que je salue.

La pratique de la montagne, ou d’un sport en général, est la meilleure école de vie qui soit. Car sur ses bancs, nous apprenons la persévérance et le dépassement de soi, mais aussi la solidarité et la valeur de l’amitié. Elle nous apprend à aller de l’avant, même par mauvais temps, et à avoir le courage de prendre certains risques tout en restant prudent.

Cependant, l’apprentissage des sports de montagne n’est pas gratuit. A l’acquisition du matériel s’ajoutent les coûts des déplacements et des camps, le recours à des professionnels de la montagne en plus de l’encadrement assuré par nos précieux bénévoles.

La Loi fédérale sur l’encouragement du sport, entrée en vigueur en 2012, entend justement promouvoir le sport chez les jeunes en l’encourageant par des subventions. Mais le «gâteau» disponible s’est rapidement avéré insuffisant face à la demande croissante. Début 2015, l’OFSPO s’est trouvé dans l’obligation de diminuer les subventions J+S pour pouvoir satisfaire tout le monde. Heureusement, le Parlement s’est rendu compte de cette aberration qui aurait touché nos OJ de plein fouet. Il a décidé de «rallonger» le budget J+S 2015 pour ne pas réduire les subventions en milieu d’année. Mais leur sort est encore incertain pour 2016. Alors que les Jeux olympiques de la Jeunesse 2020 viennent d’être attribués à Lausanne, il serait triste d’empêcher certains jeunes de découvrir leur passion à cause d’un manque d’argent.

A vous tous, jeunes et moins jeunes, je vous souhaite de pouvoir découvrir ou vivre pleinement vos passions en 2016!

Feedback