Walter Gottsponer, producteur de vin Païen. Viticulteur de tradition

Walter Gottsponer, producteur de vin Païen

Au fin fond du Valais, dans la vallée encaissée reliant Viège et Stalden, dominée par le Weisshorn et le Bietschhorn, qui croirait encore trouver de la vigne? Pourtant, c' est bien ici que pousse le raisin dont on fait le vin Païen. Walter Gottsponer est l' un de ceux qui en connaissent le secret. Il nous raconte sa propre histoire et celle de sa spécialité.

Nous sommes assis sur un muret devant la maison corporative « Heida ». Malgré l' heure tardive, nous profitons du soleil. De tous côtés se déploie la dentelle des sommets: d' un côté, le Bietschhorn, de l' autre le Balfrin et le Mischabel, le Brunegghorn et le Weisshorn. En face, on aperçoit le village de Visperterminen; au fond de la vallée bruisse la Vispa. Walter Gottsponer ouvre une bouteille de Heida Barrique et laisse perler l' or liquide dans de petits verres.

Paysans nomades

Walter Gottsponer est né en 1918 à Visperterminen. Avec ses frères et sœurs, il aidait ses parents à faire tourner le domaine voué à l' élevage de bétail, à la production laitière, aux grandes cultures, aux cultures fruitières et maraîchères, et qui comprenait également un vignoble. Il a gardé les chèvres et les moutons dans le Nanztal, irrigué les abricotiers dans les petites bourgades de la vallée et travaillé dans le « Rieben », le vignoble le plus haut perché d' Europe, où les ceps des parchets supérieurs montent jusqu' à 1100 m. Si le raisin mûrit à cette altitude, c' est grâce à l' orientation au sud-ouest, à La culture de la vigne est une véritable science. Walter Gottsponer au moment de la taille, au printemps. Il pratique la taille « en gobelet » Le « Rieben », plus haut vignoble d' Europe Photos: Ludwig W eh Walter Gottsponer, producteur de vin Païen Le premier samedi de septembre de chaque année, le « Wii-Grill-Fäscht » ( fête du vin et des grillades ) est organisé dans le vignoble de « Rieben », à Visperterminen. Il s' agit d' une randonnée gastronomique sur d' anciens sentiers pédestres et muletiers menant à travers les vignes jusqu' à Oberstalden. Au fil du parcours, six haltes permettent aux randonneurs de découvrir les spécialités culinaires du Valais et de Visperterminen, accompagnées chaque fois d' un vin de la région. Renseignements et réservations sur le site en allemand www.visperterminen.ch/tourismus/ events/wiigrill.shtml. Pour 2007, la manifestation affiche d' ores et déjà complet.

l' abri du vent, et aux grands murs de pierre qui retiennent la chaleur jusque tard dans l' automne.

Il était difficile de survivre sur le domaine familial, émietté par les partages successoraux. Les champs, pâturages et vignobles minuscules étaient souvent très en pente et situés à plusieurs kilomètres les uns des autres, raison pour laquelle on habitait, selon les travaux à exécuter, à Unterstalden, à Oberstalden, au village ou à l' alpage. De nombreux « Tärbiner » – les habitants de Visperterminen – avaient développé une stratégie de survie particulière en devenant « paysans ouvriers »: la journée, ils travaillaient à l' usine de Viège, et le matin de bonne heure et au retour de l' usine, ils redevenaient paysans.

Murs en pierre sèche

Après l' école, Walter Gottsponer apprit le métier de maçon et se spécialisa dans la construction de murs en pierre sèche. « Les meilleurs jours, je faisais vingt mètres carrés », nous explique fièrement cet homme robuste, durci par le labeur. La pente doit être aménagée en gradins pour retenir l' humus mêlé au matériel morainique. « C' est toujours le propriétaire du vignoble d' en haut qui est responsable de l' entretien du mur », ajoute-t-il. « Le constructeur de murs en pierre sèche est un artiste. Il regarde le caillou une fois et le pose pour toujours. Les mains ne font qu' exécuter ce que l' œil a su évaluer correctement. »

Le Païen

Nous trinquons et buvons une gorgée de ce vin qu' on appelle Païen. Très sec et vif, il impose le respect par sa noblesse et une belle acidité soutenue. Le Païen est fait avec du Savagnin blanc, un cépage aux fruits petits et peu nombreux. En Valais, il est cultivé surtout à Visperterminen; le vin qu' on en tire s' est distingué au fil des ans par son arôme délicat. L' appellation allemande « Heida » n' a rien à voir avec la célèbre « Heidi », enseigne-t-on au novice. Il signifie « le nouveau, l' étranger ». Et cela nous ramène aux premiers vignerons du Valais, une question qui donne toujours lieu à de longues discussions. Les Romains ont certainement contribué à l' introduction de la viticulture, mais les moines étaient également de grands vignerons. Et des fouilles archéologiques ont montré que bien avant les Romains, les Celtes guerriers, poètes et bons vivants produisaient déjà leur vin. Walter Gottsponer, qui fête cette année ses 88 ans, se dirige lestement vers un pied de vigne, armé de son sécateur. Ici, on pratique la taille « en gobelet » et non sur fil de fer, nous montre-t-il. On ne touche pas au bourgeon à fruit ni à celui de l' année suivante, et on laisse trois sarments. Ces petits pieds de vigne ont au moins cinquante ans, nous explique Walter Gottsponer. « En novembre, en décembre et en janvier, nous sommes assez tranquilles mais pendant les neuf mois restants, la vigne a besoin de soins constants. Et tout se fait à la main! » Et de préciser: « L' irrigation a longtemps été un problème, car le climat est très sec. » Sur ces mots, nous élevons encore une fois nos verres en embrassant du regard le paysage de glaciers qui s' offre à nos yeux.

Tonneau de bois et bouchons en verre

A regarder un verre de ce vin, on ne se rend pas compte de toute la réflexion qu' il y a derrière. Le métier de vigneron Au-dessus du « Rieben », de g. à d., le Wiwannihorn, le Bietschhorn et le Jägihorn Grappes de raisin dans les vignes de Visperterminen. Outre le Savagnin blanc, on y cultive un peu de pinot Photos: Ludwig Weh demande de l' inventivité et du doigté, car il faut tenir compte de mille petits détails. Et beaucoup de choses évoluent. Le fût de chêne, par exemple, est de nouveau à la mode. Par contre, il est de plus en plus difficile de se procurer de bons bouchons; des essais sont en cours avec des bouchons en verre. On pourrait vite être dépassé par ces évolutions constantes. Mais Walter Gottsponer, lui, est content. Parfois, trois générations de sa famille travaillent simultanément dans le vignoble. Certes, quelques voisins sont décédés. « Un ici, l' autre au-delà. Mais on ne peut pas rester ici éternellement, n' est pas? », reconnaît humblement notre hôte en renfilant sa veste. Il fait plus frais, tout à coup... a Bernhard Rudolf Banzhaf, Saas Fee ( trad.. " " .Le Savagnin blanc, cépage utilisé pour la production du vin Païen Originaire du Jura français, sa présence en Valais a été documentée dès 1586. Ce cépage à grappes vertes ou jaunes, proche du Gewürztraminer ou Savagnin rose aromatique, est cultivé jusqu' à une altitude de 1100 m dans le vignoble de Visperterminen, le plus élevé d' Europe. Il y bénéficie du climat sec et doux dû au foehn, et d' un sol léger. Le vin Païen ou Heida, spécialité du Valais, doit remplir certaines conditions du point de vue du rendement, de la teneur en sucre et du goût pour bénéficier de l' AOC. Il se conserve aisément pendant 20–30 ans. Traditionnellement limitée à la vallée de la Viège ( Vispertal ), sa production s' est étendue à d' autres régions du Valais depuis l' an 2000. Si la surface cultivée dans le Vispertal est de 18–19 ha, soit 80–90 % de la production locale, les développements récents concernent surtout le Bas-Valais. La proportion de Savagnin blanc dans l' ensem du Valais reste néanmoins modeste: elle se monte aujourd'hui à une cinquantaine d' hectares, sur un total de plus de 5000 ha de vigne dans le canton. Hors de Suisse, le Savagnin blanc se trouve presque exclusivement dans le Jura. Il y sert à l' élaboration du Vin jaune, un vin oxydé semblable au Madère ou au Xérès. On en trouve également de petites quantités en Alsace et en Savoie, notamment.

Le « Rieben », un vignoble entouré de glaciers. Vue sur le Balfrin ( à g. ) et, à l' arrière, une partie des Mischabel et le Brunegghorn et le Weisshorn ( à d. )

Faune et flore

Fauna e flora

Fauna und Flora

Feedback