Un suisse à la tête de la fédération internationale de ski-alpinisme International Ski Mountaineering Federation (ISMF)

Thomas Kähr (Aarau, AG) a été élu président de la fédération internationale de ski-alpinisme lors de l’assemblée générale 2019 de l’ISMF qui s’est tenue à Antalya (TUR) le 28 septembre dernier. Il succède ainsi à Armando Mariotta (ITA) qui a présidé l’ISMF durant huit ans. La bernoise Regula Meier et le grisonnais Leo Condrau ont également été réélus en tant que membre du comité de l’ISMF.

Le Club Alpin Suisse CAS avait annoncé Thomas Kähr comme candidat officiel pour l'élection du nouveau président de l'ISMF à l'assemblée générale de l'ISMF 2019 à Antalya. Ce samedi 28 septembre, avec le maximum de voix, il a été élu président de l’ISMF.

Alpiniste passionné, athlète d'endurance (ski-alpinisme, trail running), Thomas Kähr a été coprésident de la section d'Aarau du Club Alpin Suisse CAS pendant sept ans. Depuis 2012, il est vice-président du comité exécutif de l’UIAA et responsable de l'alpinisme et des sports de compétition mais aussi membre de la Commission technique suisse de ski-alpinisme. A la suite de son élection, ces deux responsabilités prennent fin. Ce juriste de 66 ans et expert en communication a géré la présidence du Handball - HSC Suhr Aarau et était aussi responsable de la communication d’entreprise ainsi que des affaires publiques du Groupe Bâloise. Il est à présent à la tête de sa société Thomas Kähr Communication GmbH.

Le comité ISMF compte désormais trois représentants suisses

Les 12 autres membres du comité de l’ISMF ont aussi été élus. Deux autres suisses font ainsi partie du comité ; Regula Meier en tant que représentante ISMF et Leo Condrau en tant que vice-président de la trésorerie. Tous deux sont très actifs dans le milieu du ski-alpinisme en Suisse et à l’étranger. Ils reconduisent leur deuxième mandat au sein de l’ISMF.

Le CAS félicite chaleureusement Thomas Kähr, Regula Meier et Leo Condrau pour leur élection et se réjouit du nouveau dynamisme et professionnalisme qu’ils apporteront pour le développement du ski-alpinisme.

Feedback