COVID-19

Depuis le 11 mai, les cabanes du CAS peuvent à nouveau ouvrir leurs portes et les courses de montagne sont également possibles - merci toutefois de respecter les directives en vigueur du Conseil fédéral ainsi que nos recommandations de conduite.

Zone géologique 2 : Les roches de la molasse Les déchetteries des Alpes

Le bassin molassique: passionnant pour les géologues, peu intéressant pour les alpinistes et les grimpeurs.

Ce qui en géographie est appelé « le Plateau suisse » appartient du point de vue géologique au bassin molassique du nord des Alpes. Le sous-sol de cette région de collines se compose en alternance de puissantes séries de conglomérats fluviatiles (appelés « Nagelfluh » en Suisse alémanique) et de grès gris-verdâtres, atteignant une épaisseur totale de plus de 5 km; avec des intercalations de grès coquillers, de marnes ou de charbon. Les couches de molasse ont été en partie chevauchées par des nappes ou inclinées pendant les phases récentes de la formation des Alpes. On peut par exemple bien reconnaître les couches de conglomérats inclinées dans les flancs du Rigi (SZ/LU) ou du Speer (SG).
Les grès et conglomérats de la molasse sont souvent trop tendres ou friables pour être escaladés, mais il y a des exceptions comme par exemple Pont-la-Ville, la Singine ou la paroi  de Lindentäli près de Bern.

 

Feedback