COVID-19

Depuis le 11 mai, les cabanes du CAS peuvent à nouveau ouvrir leurs portes et les courses de montagne sont également possibles - merci toutefois de respecter les directives en vigueur du Conseil fédéral ainsi que nos recommandations de conduite.

Disclaimer

Se lancer sur un itinéraire en terrain alpin demande une bonne condition physique, une préparation sérieuse et des connaissances techniques en matière de sports de montagne. Suivre de tels itinéraires se fait sous votre propre responsabilité. Pour pratiquer les sports de montagne avec une plus grande marge de sécurité le CAS recommande de suivre une formation avec des spécialistes compétents. Tous les contenus du portail des courses du CAS ont été recueillis avec le plus grand soin. Le Club Alpin Suisse CAS et les auteurs ne donnent aucune garantie quant à l’actualité, la justesse et le caractère exhaustif des informations mises à disposition. Toute demande d’indemnités sous n’importe quelle forme à l’encontre du CAS ainsi que des auteurs est exclue.

De la Monte-Rosa-Hütte CAS à la Zumsteinspitze puis à la Signalkuppe / Cap. Margherita (Voie normale) Zumsteinspitze 4562 m

  • Difficulté
    PD, I
  • Ascension
    8–9 h, 1680 m

La Zumsteinspitze est plus élevée que le Cervin ou que le Weisshorn, oui et même plus haute que le Dom! Le Colle Gnifetti constitue le pivot central de cette course. On peut aussi le gagner par le versant italien.

Description de l'itinéraire

Monte-Rosa-Hütte - Grenzgletscher

De la cabane emprunter le sentier sur la moraine jusqu’à ce qu’il remonte un peu et tourne à l'E en direction de la Pointe Dufour. De là, suivre les traces de sente qui traversent la moraine en direction d’une combe plate dans la moraine à env. 2900 m. Traverser cette combe et accéder au Grenzgletscher à env. 2940 m.

Grenzgletscher - Colle Gnifetti

Longer d’abord la rive droite (NE) du glacier qui est fortement crevassé dans le sens de la marche. Passer à droite (S) au pied d’un éperon rocheux prononcé (3468 m). Selon les conditions monter – si possible – par la cuvette glaciaire entre le P. 3699 (appelé Topali-Felsen par les locaux) et les séracs sur la droite, ou alors remonter la pente de neige raide à gauche, peu en dessous du grand îlot rocheux (P. 3699) donnant accès à un grand plateau glaciaire. A cause des chutes de séracs provenant du Liskamm, on ne se dirige plus aujourd’hui en direction du Lisjoch à partir de ce Plateau, mais on le suit en direction du SE dans une combe donnant accès à un autre plateau à env. 4000 m. C’est là qu’à la montée on part d’abord à droite (S) afin d’éviter les grandes crevasses à env. 4050 m, puis l'on arrive dans une combe à env. 4100 m, en dessous de la Parrotspitze. De là, se diriger au NE en direction du Seserjoch (4299 m) et monter en effectuant un "S" vers le N jusqu'au colle Gnifetti, 6½ h.

Colle Gnifetti - Zumsteinspitze

Du colle Gnifetti (4455 m), une arête facile, d’abord neigeuse, puis rocheuse, mène à la Zumsteinspitze (4562 m) en 30 min.

Zumsteinspitze - Signalkuppe/Cap. Margherita

De la Zumsteinspitze, retour par le même itinéraire jusqu'au colle Gnifetti, 15 min. Du colle Gnifetti remonter une brève pente de neige jusqu'à la Signalkuppe/Punta Gnifetti (4553 m, Cap. Regina Margherita), 15 min.

Informations complémentaires

Point de départ
Point d'arrivée
Points de passage
Historique

Joseph Zumstein, Johann Niklaus, Joseph Vincent, Sig. Molinatti avec les porteurs Joseph Beck, Moritz Zumstein ainsi que d'autres guides et porteurs, 1er août 1820.

 

Anecdote d'Alagna: La vallée perdue (langue originale: le walser)

Il y avait autrefois un vallée de Felik, à quelque part sur le Mont Rose, entre Lisjoch et Seserjoch.

Son peuple devint un jour indigne et arrogant si bien que Dieu couvrit cette merveilleuse vallée d'un versant à l'autre de neige blanche et de glaciers étroits. A partir de ce moment, les Walser ne purent plus la quitter, ni y revenir.

La vallée disparut sous la neige: il n'en resta plus qu'un passage difficile que seuls des gens très vertueux pouvaient franchir. En 1778, quelques jeunes garçons de Gressoney partirent à la recherche de cette vallée et atteignirent 4178 mètres au Mont Rose. Ils ne trouvèrent pas la vallée, mais ils furent les premiers à atteindre une altitude de plus de 4000 mètres dans les montagnes des Alpes. Ils appelèrent «pierre de la découverte» le rocher auquel ils faisaient référence. (traduction en français d'après la traduction en allemand de Bernhard Rudolf Banzhaf)

Auteurs

Bernhard Rudolf Banzhaf

Bernhard Rudolf Banzhaf a gravi d’innombrables sommets en Suisse et à l’étranger, notamment tous les 4000 des Alpes valaisannes. Depuis les années 1980, il organise des treks dans l’Himalaya et en Europe. Il a été membre du Comité central du CAS de 1995 à 2003.

Hermann Biner

Nos suggestions

Oberwallis

Escalade

Oberwallis

Prix de vente CHF 59,00
Prix membre CHF 49,00
Bergsport Sommer

Formation

Bergsport Sommer

Prix de vente CHF 44,00
Prix membre CHF 35,00
SAC-Hüttenarchitektur

Cabanes

SAC-Hüttenarchitektur

Prix de vente CHF 49,00
Prix membre CHF 39,00
Portail des courses - l'abonnement annuel

Abonnements portail des courses CAS

Portail des courses - l'abonnement annuel

Prix de vente CHF 42,00
Prix membre CHF 32,00
Bergwandern von Hütte zu Hütte

Cabanes

Bergwandern von Hütte zu Hütte

Prix de vente CHF 49,00
Prix membre CHF 39,00
Garmin InReach mini

GPS

Garmin InReach mini

Prix de vente CHF 419,00
Prix membre CHF 369,00
Monopoly des cabanes du CAS

Cabanes

Monopoly des cabanes du CAS

Prix de vente CHF 69,90
Prix membre CHF 59,90
Alpinwandern von Hütte zu Hütte

Cabanes

Nouveau

Alpinwandern von Hütte zu Hütte

Prix de vente CHF 49,00
Prix membre CHF 39,00
Avertissements de danger
Avertissements de danger

Avertissements de danger

Avertissements de danger actuels du portail des courses du CAS.
En savoir plus
Mesures de protection
Mesures de protection

Mesures de protection

Kletterverbote, saisonale Einschränkungen oder Verhaltensempfehlungen.
En savoir plus
Feedback