Voici à quoi servent tes dons La nature et les hôtes des cabanes sont les bénéficiaires

Chaque année, près d'un million d'adeptes de sports de montagne se rendent dans l'une des 153 cabanes du CAS. Environ un tiers d'entre eux y passe également la nuit. Cela pose de grands défis non seulement à l'infrastructure des cabanes du CAS, mais aussi aux sentiers d'accès. Après tout, la sécurité des hôtes des cabanes et la protection de la nature constituent une priorité absolue. Pour ce faire, il faut constamment procéder à des travaux d'entretien, tant mineurs que majeurs.

Nouvelle extension, nouvelles installations photovoltaïques, nouveau réfectoire : les nombreuses rénovations des cabanes du CAS sautent aux yeux. Mais il y a aussi des travaux de moindre importance dont profitent la nature, les hôtes des cabanes et l'équipe de cabane qui ne sont pas visibles au premier abord. De plus, ce ne sont pas toujours les cabanes elles-mêmes qui sont rénovées, ce sont parfois leurs sentiers d'accès qui sont améliorés ou rendus plus sûrs. Ils ont cependant tous un point commun : la construction en haute montagne est onéreuse et n'est possible que grâce aux précieux dons de nos mécènes. Nous vous présentons ci-après certains de ces projets qui seront réalisés cet été. 

Nouvel accès spectaculaire à la Fründenhütte SAC

Autrefois, lorsque l’on descendait du train à Kandersteg et que l’on regardait vers l'est, en direction de la Blüemlisalp, on pouvait déjà apercevoir le « Spitze Stei » – ceci jusqu’à il y quelques mois. Depuis des siècles, ce monolithe, qui ressemblait au menhir d'Obélix, trônait sous le Doldenhorn, dominant l'Öschinensee, tel un gardien de la vallée. Quiconque avait déjà gravi le Doldenhorn connaissait cet éminent point de repère. L’hiver dernier cependant, la partie supérieure du « spitze Stei » s’est éboulée. Aujourd'hui pourtant, il menace de disparaître, de s'ébouler dans la vallée, entraînant dans son sillage le flanc de la montagne sur laquelle il est perché. Un kilomètre carré et demi de roche est en mouvement. En cause : le dégel du pergélisol.

L'ancien accès à la Fründenhütte SAC depuis le septentrional Öschiwald est directement concerné par ce danger et demeure fermé jusqu'à nouvel ordre. Le nouvel accès à la Fründenhütte constitue un véritable défi. Il passe par la Fründenschnuer, suivant un sentier exposé qui traverse horizontalement une puissante paroi rocheuse, autrefois réservé aux alpinistes, aux chamois et aux bouquetins. Pour le parcourir, il est indispensable de ne pas avoir le vertige et d'avoir le pied sûr. Lorsque l'on se trouve de l'autre côté du lac et que l'on observe la paroi de face, il est difficile de croire que les adeptes de sports de montagne puissent franchir ce passage sans être dotés de super-pouvoirs. 

Mais grâce aux efforts inlassables des bénévoles de la section Altels, les randonneurs aguerris au degré de difficulté T4 peuvent désormais s'attaquer à ce tronçon. Des aides assidus ont acheminé du matériel, ont pioché et foré. Elargie et améliorée, la Fründenschnuer a été transformée en un sentier de randonnée alpine, sécurisé par des câbles d'acier – un set de via ferrata et un casque sont recommandés. Bien que cette variante prolonge d'une heure la montée à la Fründenhütte, on s'y verra récompensé par une vue plongeante aussi époustouflante qu’inoubliable sur l'Öschinensee.

Faire un don

Grâce à ton don, une partie des coûts peut être couverte et la sauvegarde des cabanes du CAS assurée. Compte de dons 30-541118-8 IBAN : CH03 0900 0000 3054 1118 8

De l'eau de source fraîche pour la Zapporthütte SAC

La Zapporthütte SAC, située dans l'arrière Zapporttal près de Hinterrhein, est littéralement située entre « l'enfer » (Höll) et « le paradis » (Paradies) – tels sont pour le moins les toponymes qui figurent sur la carte nationale de Swisstopo juste en dessous et juste au-dessus de la cabane. Question paradis, c'est facile à comprendre : la Zapporthütte est une cabane authentique, de style simple, au confort limité, mais d'autant plus accueillante avec son réfectoire boisé typique et sa vue grandiose sur les innombrables sommets de la région, culminant presque tous au-delà des 3000 mètres.

Pour que cet endroit unique en son genre conserve son atmosphère paradisiaque, quelques améliorations ont été apportées à l'approvisionnement en eau. Jusqu'à présent, l'eau n'était recueillie que superficiellement - les eaux de surface se déversaient dans le réservoir d'eau, ce qui rendait potentielle une pollution de l'eau potable. Un assainissement complet de l'approvisionnement en eau potable s'est donc avéré impératif. Désormais, les hôtes et l'équipe de la cabane jouissent d'une eau de source merveilleusement fraîche qui est captée non loin de la cabane et avec laquelle les durs-à-cuire se lavent à la fontaine située devant la cabane. Comme le CAS fait si possible toujours d'une pierre deux coups, la section Rätia, propriétaire de la cabane, a également modernisé le système de traitement des eaux usées et construit une petite station d'épuration biologique. La nature en est toute reconnaissante. 

Vue dégagée sur les montagnes depuis la Cabane de Chanrion CAS

Au fond du barrage de Mauvoisin dans le Val de Bagnes, la Cabane de Chanrion CAS constitue depuis 1938 un lieu de rencontre pour les alpinistes et les familles. En hiver, c'est aussi une étape importante pour les randonneurs à ski qui parcourent la Haute Route de Chamonix à Zermatt. Cette cabane traditionnelle en pierre de la section Genevoise du CAS a été rénovée pour la dernière fois en 1986. Pour que son exploitation puisse continuer à être assurée à l'avenir, elle a besoin d'une rénovation complète ainsi que d'un assainissement de l'approvisionnement en eau.  

La cabane sera complétée d’un cube à l'est. Objectif : simplifier son exploitation. Simultanément, le nombre de couchettes sera réduit de 73 à 60. Le charme de l'ancienne cabane doit cependant être conservé. Pour ce qui est de la vue, les architectes ne font heureusement pas de compromis. En effet, le nouveau réfectoire sera doté de grandes baies vitrées. Il est donc fort probable que l'un ou l'autre hôte de la cabane soit époustouflé par la vue sur l'impressionnant univers montagneux environnant.

 

 

Feedback