9e festival dei festival, Lugano. Les meilleurs films de montagne

Les meilleurs films de montagne

Le « festival dei festival » qui se déroulera à Lugano, du 24 mai au 8 juin 2002, offre l' occasion, aux amateurs de films de montagne, de voir, en une seule fois, les meilleurs films du genre.

Le « festival dei festival » n' est pas une compétition classique mais bien plutôt une sorte de plate-forme du film de montagne. Les projections de films à l' Aula Magna du SUPSI, à Lugano-Tre-vano, sont au centre de la manifestation. Celles-ci auront lieu les 5, 6 et 7 juin 2002, dès 18 h 3O. Cette année, ce sont les films présentés aux festivals de Banff, Trento, Graz, New York et Moscou qui sont à l' honneur. Les productions du plus grand festival du film de montagne en Europe, Trento, qui fête son cinquantième anniversaire, sont particulièrement attendues.

Manifestations annexes Le « festival dei festival » ne se satisfait pas uniquement de productions cinématographiques. En accompagnement, des expositions des peintres Pier Pedroli et Giovanni Segantini seront organisées. En outre, une compétition pour amateurs de films vidéo aura lieu ainsi que diverses manifestations colorées qui ont trait à l' alpinisme et à l' Année internationale de la montagne 2002. Pour le programme détaillé et des informations supplémentaires, veuillez vous adresser à Marco Grandi, 6937 Breno, TI; tél. 091 609 10 9 ou 079 230 08 73, e-mail: festivaldeifestival(at)bluemail.ch a

Bernahrd Rudolf Banzhaf, Saas Fee ( trad. )

peur du monde et Le mousqueton bleu, sensiblement plus longues que les autres, font intervenir les mêmes personnages: un père guide à Chamonix, sa petite fille désireuse de marcher sur ses pas, sa femme, pianiste... Leurs dénouements tragiques sont croisés et l'on peut y mesurer le détail infime séparant la réussite de l' échec, l' exploit de l' accident, la vie de la mort.

Une écriture allègre, un style rapide et bien campé, une langue moderne et un intérêt soutenu font des nouvelles d' Angélique Prick un ouvrage à découvrir et à déguster.

Maurice Zwahlen, La Chaux-de-Fonds

Feedback