A l'assaut du Chapeau du prêtre Joyau de la grimpe en Léventine

Le Tessin est un paradis pour les grimpeurs. Seul bémol: en été, il y fait souvent trop chaud pour l' esca, à moins de se rendre en altitude, par exemple au Pizzo del Prévat.

« Belle voie, élégante et exposée; un des grands classiques les plus répétés du Tessin » ( sic ). Voilà ce que mentionne le topo d' escalade tessinois du CAS au sujet du Spigolo nord-est, qu' un collègue se propose de gravir pour atteindre le Pizzo del Prévat. Ma tête se remplit d' images décourageantes: hordes de grimpeurs attendant impatiemment de pouvoir s' engager dans la voie, cordes risquant de s' emmêler; grappes humaines aggluti-nées à chaque relais et fourmis dans les jambes de ceux qui, encore suspendus au dernier piton, rêvent d' y poser le pied à leur tour. L' ascendant thermique est le seul à monter vraiment...

Mon collègue, lui, tient à son projet. Il ne tarit pas d’éloge sur ce pic tessinois petit mais apparemment impressionnant, qu’il n’a d’ailleurs jamais gravi mais dont il n’a entendu dire que du bien. Pour échapper à la foule, ajoute-t-il, il suffit de se lever tôt... Tout en soupirant, je me résous à tenter l’aventure, car le topoguide fait état d’une flore, d’une faune et d’une géologie intéressantes. Il est question d’un papillon endémique et d’un marbre dolomitique qui fait le bonheur des minéralogistes. Je me dis que le paysage, au moins, vaut le déplacement. Quant à la partie de grimpe, je jugerai sur pièce et sans complaisance.

 

J’ai ensuite vécu probablement la même chose que des centaines d’autres randonneurs avant moi. La montée qui, depuis la station supérieure du téléférique au-dessus de Rodi, m’a permis de découvrir les eaux turquoises du lac de Tremorgio bordé de lys orangés, de rhododendrons et de myrtilliers m’a apaisée. Puis à la vue de la pyramide inondée d’or avant le coucher du soleil, je suis tombée sous le charme. Ce sommet est un Cervin en plus petit, et le premier conquérant de la paroi nord du Prévat l' a même comparé à l' aiguille du Dru dans Les Alpes de 1936.

Le lendemain fut encore plus exaltant. Une voie très aérienne offrait une vue époustouflante sur les alentours. Et, cerise sur le gâteau, elle alliait difficulté modeste ( 5a ) et gneiss compact d' une qualité exceptionnelle: presque trop beau pour être vrai et assez rare en Suisse pour mériter une mention.

J' étais aux anges. Nous nous étions levés à 6 heures pour être à pied d' œuvre avant tous les autres. Entreprise réussie de justesse: cinq minutes plus tard, cinq cordées attendaient déjà et ce que je craignais arriva: un grimpeur nous rattrapa au premier relais, provoquant une petite confusion. Mais après avoir semé notre « poursuivant », nous avions l' impres d' être en haute montagne. Les pâturages de l' Alpe Campolungo s' étalaient, bien petits, en dessous de nous et peu à peu, l' horizon se dégagea pour libérer au loin les fameuses cimes du Val Bregaglia tant prisées par les alpinistes. Le ciel radieux en cette fin d' été acheva de nous subjuguer. Après une courte cheminée franchie à la troisième longueur de corde – et que ses premiers conquérants avaient gravie non sans lâcher quelques jurons –, la voie se hisse le long de l' arête presque verticale et de plus en plus effilée. Par endroits, en regardant vers le bas, on la voit quasiment jusqu' au pied de la paroi. Il faut attendre l' avant longueur pour voir l' itinéraire emprunter le versant est, moins raide. Si les 40 derniers mètres ne sont pas difficiles, les vires à escalader sont étonnantes. Enfin, ultime surprise alors que nous sommes encore impressionnés par la vue plongeante que nous a offerte la voie, nous voilà tout à coup au sommet, découvrant un panorama encore plus saisissant à l' ouest. Nous avons envie d' y rester plus longtemps, mais les cordées suivantes arrivent et il n' y a pas assez de place pour tout le monde. Pour redescendre, nous suivons l' itinéraire normal, qui passe par l' arête sud-est. Sans présenter de grandes difficultés, il est tout de même assez exposé et offre trois possibilités de rappel aux randonneurs qui n' ont pas le pied très sûr.

Les ouvreurs de cette voie avaient pleinement conscience de la particularité de leur entreprise. « Depuis plusieurs années, nous cherchions, dans les montagnes tessinoises, une ascension semblable à celle de l' arête nord-est du Pizzo del Prévat. (... ) Les autres sont presque toutes soit trop faciles, soit insolubles, soit trop éloignées de la base ou dangereuses de par la friabilité de la roche », écrivit Ugo Bernasconi dans Les Alpes après la première ascension 2. En 1943, le trio Bernasconi, Magistri et Rovagnati avait vaincu l' arête d' environ 250 mètres de hauteur dans le temps incroyable de cinq heures, non sans ôter tous les pitons utilisés, comme l' exigeait l' éthique des varappeurs de l' époque. Peut-être vou-laient-ils aussi éviter de commettre un sacrilège, puisque Pizzo del Prévat signifie « pic du prêtre », en référence au chapeau ecclésiastique à trois faces.

Des escaladeurs moins soucieux ont suivi, allant jusqu' à se servir d' une perceuse pour sécuriser l' itinéraire. Ils ont ainsi littéralement préparé la voie pour les personnes qui pratiquent la grimpe durant leurs loisirs. Aujourd'hui, tous les relais sont rééquipés et les passages les plus délicats ou difficiles à franchir en auto-assurage sont munis de pitons inox rutilants. En d' autres endroits, le matériel mis en place commence à dater. Quoi qu' il en soit, il est indispensable d' emporter un jeu supplémentaire de coinceurs et de friends pour s' attaquer à cette voie. On se débarrassera en revanche de toute envie de fuir le monde, car il serait regrettable de renoncer à cette sympathique montagne par peur d' y rencontrer d' autres personnes.

Papillon du Campolungo ou moiré des Grisons ( Erebia flavofaciata )

Ce papillon, pourtant discret et peu spectaculaire, était presque exterminé à sa découverte en 1893. De couleur brun foncé avec, sur les ailes, une bande jaune bien visible tachetée de noir, il est endémique dans le nord du Tessin. On a toutes les chances de le trouver en juillet ou en août au Pizzo del Prévat.

Feedback