A quel point faut-il intégrer la jeunesse?

En janvier dernier, septante responsables de la jeunesse du CAS se sont réunis à Macolin. Ensemble, ils ont débattu de l' évo de ce groupe d' âge, une évolution qui influence aussi la pratique sportive1. La commission de la jeunesse en a profité pour tirer un premier bilan, quatre ans après l' intégration de la jeunesse dans l' association.

Petit retour en arrière: en 1996, le CAS célébrait son « année de la jeunesse » et concrétisait son action en admettant les OJ et les AJ comme membres à part entière, dotés du droit de vote dès l' âge de seize ans. L' intention était de favoriser un rapprochement entre la jeunesse et la section, afin de combler le « trou » des vingt-deux à trente ans dans la répartition par âge des membres. Le « passage » de l' OJ au CAS a été aboli et remplacé par un statut généralisé de membre d' une section.

L' association centrale cependant différencie toujours les membres de la jeunesse ( jusqu' à 22 ans ) des membres adultes ( dès 23 ans ). Les catégories par âge sont maintenues dans les sections sous l' appellation d' alpinisme juvénile ( AJ ), pour les enfants de dix à quatorze ans, et d' or de jeunesse ( OJ ), pour les jeunes de quatorze à vingt-deux ans. Passé cet âge, un membre fait partie de la catégorie des membres ordinaires.

La commission de la jeunesse se pose aujourd'hui la question de savoir si l' intégration de la jeunesse a produit l' effet escompté. La question, débattue à l' occasion des rencontres régionales de l' automne dernier, donne des résultats décevants. La situation n' a pratiquement pas évolué dans de nombreuses sections. Les personnes de vingt-trois à trente ans sont toujours rares à fréquenter les courses de section. Pourquoi les jeunes de vingt-trois ans ne partici-pent-ils pas aux activités des adultes, bien qu' ils fassent partie de cette catégorie? Cette question rejoint le thème de la rencontre nationale des responsables de la jeunesse. Au cours de la dernière décennie, le style de vie et la biographie sportive des jeunes se sont considérablement modifiés. Max Stierlin, sociologue et collaborateur scientifique en sciences sociales à l' Office fédéral des sports de Macolin, l' a démontré à l' aide de nombreux exemples concrets, au cours de la conférence qu' il a donnée devant les moniteurs du CAS.

La modification des catégories d' âge est un exemple significatif de ce changement. Autrefois, vingt-deux ans correspondait pour beaucoup avec la fin de la jeunesse et l' entrée dans le groupe des adultes2. La période d' apprentissage était terminée, les jeunes nommes avaient accompli leur école de recrues et l'on s' efforçait de rentrer le plus vite possible dans la vie active. Cette coupure n' a plus lieu de nos jours. Au contraire: à cet âge, de nombreux jeunes sont plus que jamais membres d' un groupe, d' une clique. « La tranche des dix-neuf à vingt-six ans - on parle aussi de jeunes adultes - se caractérise par une phase de formation plus poussée ou une nouvelle formation et par l' expérimentation de différents styles de vie et de relations, jusqu' à ce que l'on fonde tôt ou tard une famille », affirme Stierlin. Dans de nombreuses sections du CAS, on attend encore des jeunes qui sont dans cette phase qu' ils quittent cet environnement pour rejoindre un nouveau groupe avec lequel ils n' ont, dans le meilleur des cas, que la pratique sportive en commun.

Des catégories d' âge inappropriées ne sont certainement pas la seule raison pour laquelle la tranche des dix-huit à vingt-six ans est peu représentée au CAS. C' est aussi un âge où les membres ont le moins besoin du CAS. Ce constat est positif, car le but des moniteurs de la jeunesse et des chefs OJ est de faire des jeunes qui leur sont confiés des alpinistes autonomes et responsables. Il faut ajouter que de nombreuses courses en montagne, autrefois réalisable seulement avec l' encadrement du CAS ou d' un guide de montagne, sont aujourd'hui à la portée des individualistes. L' amélioration de la formation, du matériel et la facilité accrue pour obtenir les informations nécessaires y sont pour beaucoup. A noter également la tendance croissante à s' affranchir des associations et le développement de l' individualisme. Ceci conduit les jeunes à se disperser. Dans ce contexte, il semble paradoxal que, juste au moment où les membres ont le moins besoin du CAS, leur cotisation annuelle est soudain triplée voire quadruplée.

Les sections sont priées de démanteler les catégories d' âge

Le CAS a t-il vraiment besoin de répartir ses membres par catégories d' âge? Bien sûr! Dans une association qui réunit des membres de dix à nonante ans, il sera toujours utile de grouper les gens par âge. Mais il est important qu' elles soient souples et ouvertes. Chaque membre du CAS devrait pouvoir être actif là où il se sent le plus à l' aise et où il trouve des activités qui le stimulent et qui sont en rapport avec ses capacités. Les AJ avancés peuvent par exemple participer aux activités des OJ ou des OJ de dix-huit ans à un week-end d' escalade de cascades de glace organisé par la section ou encore des membres de vingt-six ans aller en course avec les OJ. Il est clair que tous les cas de figure ne sont pas forcément possibles ni judicieux.

Les membres du CAS éprouvent le besoin d' aller en montagne avec des gens qui partagent leurs intérêts et qui sont à peu près du même âge, qu' il s' agisse déjeunes ou de seniors. Reste cependant que la division en catégories d' âge avec une coupure nette à vingt-deux ans, encore de mise dans de nombreuses sections, est dépassée et ne fonctionne plus. Il serait plus judicieux de disposer d' une catégorie de jeunes adultes qui re-grouperait les dix-huit à vingt-six ans. L' introduction d' une catégorie jeunesse supplémentaire est néanmoins discutable, voire peu réaliste dans les sections où le groupe déjeunes est restreint. Il est impératif cependant que les responsables de la jeunesse et les chefs de courses fassent montre de beaucoup de souplesse.

Au fait, les semaines « travail et grimpe » et les camps internationaux de jeunesse présentés dans les pages jeunesse de cette édition s' adressent à la tranche des quinze à vingt-cinq ans!

Feedback