«Alpes sans frontières».

Sous ce nom se cache un programme de la Communauté européenne qui vise à encourager la collaboration transfrontalière. Le projet « Alpes sans frontières » fait partie de ce programme. Il a pour but de publier vingt guides de randonnée, accompagnés de cartes pédestres, qui couvrent les régions frontières, de la Méditerranée au lac Léman. Le CAF et le CAI réaliseront les volumes 1 à 17, en collaboration. Le CAS participera, avec le CAF, à la rédaction des volumes 18 à 20, qui couvrent la frontière entre le Bas-Valais et la France.

Randonnerpar-delà les frontières

Le projet « Alpes sans frontières » veut encourager les activités alpines entre différents pays. Pour chaque volume, des membres des clubs alpins responsables déterminent ensemble

« Alpes sans frontières »

En Europe, la Suisse n' est ni une île, ni un lac entouré de terre ferme. Malgré la valse des politiques, nos partenaires à l' étran sont restés les mêmes. Ils peuvent compter sur nous et nous pouvons construire avec eux. Le projet « Alpes sans frontières » propose une collaboration intéressante sur sol alpin entre le CAS, le CAF ( Fédération des Clubs Alpins Français ) et le CAI ( Club Alpino Italiano ) Les frontières sont un espace propice pour créer des liens entre pays voisins. Voici l' idée principale du projet de la Communauté européenne, « Alpes sans frontières ». Projet concrétisé par la publication d' une série de guides de randonnée, accompagnés de cartes et réalisés avec la collaboration de plusieurs clubs alpins. Tanay ( VS ), 1415 m Lac de Tanay, vue sur Les Jumelles Les Dents du Midi ( VS ), 3257 m jusqu' à dix itinéraires de randonnée qui traversent une frontière. Faciles, adaptés à la randonnée en famille, ces itinéraires seront détaillés et richement illustrés dans des guides au format pratique. Chaque ouvrage sera complété d' une carte avec le tracé de toutes les courses. Pour cette raison, les instituts de topographie des différents pays ont été invités à se joindre à ce travail. Les ouvrages paraîtront simultanément en deux éditions bilingues, français - italien et allemand -anglais.

Une aubaine pour le CAS L' attrait du projet « Alpes sans frontières » est de nous permettre de travailler avec nos partenaires de la Communauté européenne. Ce travail prend son sens non seulement dans la publication de guides de randonnée utiles, qui viendront enrichir la documentation existante, mais aussi dans les relations personnelles qui découlent d' une collaboration au niveau international.

Bernhard Rudolf Banzhaf, responsable des publications et de la culture ( trad. )

lourrier des lecteurs

.a posta dei lettori

sur cédérom, où l' utilisateur pourrait imprimer seulement les pages dont il a besoin.

Michael Boos, Zurich ( trad. )

ìrbriefe

Le nouveau guide du CAS Skitouren Graubünden -Auf 500 lohnende Gipfel ( publié en allemand ) est un ouvrage utile pour la préparation à la maison. En course, bien qu' il facilite l' orientation, il alourdit le sac d' un bon demi-kilo, 619 g pour être plus précis! Et lorsque que l'on est en course pendant une semaine dans Les Grisons, et que l'on se déplace de cabane en cabane, il faut compter avec les changements de condition et adapter constamment l' itinéraire. En plus du guide, il faut encore emporter avec soi les cartes de la région, surtout celles au 1:25000 qui permettent de calculer les pentes à l' avance. Mais comme le mentionne la préface du guide, il ne faut pas oublier non plus les cartes au 1:50000 avec les itinéraires à ski qui sont très pratiques. Ce « bureau itinérant » pèse près de deux kilos. S' ajoutent encore la pharmacie de secours, la radio de secours, le sac de bivouac, le DVA, la pelle, la sonde, du matériel pour les petites réparations, un mobile et l' équipe ( peaux, couteaux, crampons, piolet, baudrier, corde, mousquetons, sangles, bloqueur ) des provisions, un Thermos, des protections contre le froid et le soleil et des habits de rechange.

Heureusement, des sacs de montagne toujours plus gros apparaissent sur le marché... « Porteurs », le sobriquet des aspirants-guides dans les cantons de montagne, refera rapidement surface. Mais on pourrait aussi aborder le problème d' une façon plus générale. Au lieu de devoir, comme aujourd'hui, arracher les pages du guide dont on a besoin, une version online sur Internet faciliterait beaucoup l' utilisation. Elle simplifierait aussi l' actualisation. On pourrait par exemple charger les versions mises à jour sur Internet, les imprimer et les emporter en course. On devrait aussi imaginer une version

Feedback