Armée en montagne (L' -) - Exposition au Musée alpin suisse de Berne

Exposition au Musée alpin suisse à l' occasion du 30e anniversaire du CICM d' Andermatt

Sous le titre L' Armée en montagne - 30 ans d' instruction militaire au CICM d' Andermatt, le Musée alpin suisse de Berne présente du 22 août au 2 novembre 1997 une intéressante exposition, mise sur pied à l' occasion des festivités du 30e anniversaire du Centre d' instruction pour le combat en montagne ( CICM ) d' Andermatt. L' exposition illustre la formation actuelle des troupes de montagne de l' armée et les fonctions que celle-ci remplit en montagne.

De jeunes Suisses ayant une expérience alpine sont formés chaque année en tant que spécialistes de la montagne par l' école de recrues d' Andermatt. L' exposition L' Armée en montagne se propose de montrer au grand public et particulièrement aux jeunes les conditions d' une telle formation, ce qu' on y apprend et les fonctions de cette troupe d' élite. Armée et alpinisme sont deux notions inséparables dès que l'on parle de troupes de montagne: rares sont les corps d' armée aussi étroitement liés à un sport particulier. L' exposition aborde aussi les aspects principaux des diverses activités du CICM en tant que centre de formation et centrale spécialisée de l' armée sur les questions de montagne.

Les thèmes de l' exposition Histoire et tâches du CICM La partie introductive de l' exposi comprend une brève rétrospective des principaux événements survenus durant les 30 années de l' exis du CICM et informe le visiteur de la mission de ce centre.

Photos: archives CICM L' exposition L' Armée en montagne - 30 ans d' ins militaire au CICM d' Andermatt présente le programme de formation varié de l' école de recrues; la technique du sauvetage en fait naturellement partie etc. Quant à ceux qui voudraient tester leurs connaissances et capacités en alpinisme, ils peuvent participer à un concours. Cette présentation variée et interactive s' adresse en particulier aux jeunes.

Par ailleurs, des écouteurs permettent une incursion directe dans les situations vécues par un chasseur alpin en formation. Un stand d' information renseigne les jeunes sur les conditions à remplir pour être incorporé dans les troupes de montagne - de hautes exigences sont en particulier posées dans le domaine de l' expérience alpine.

Le CICM d' Andermatt Le Centre d' instruction pour le combat en montagne d' Andermatt est un organe de formation militaire de réputation internationale. Durant les 30 années de son existence, plus de 18000 officiers, sous-officiers et Comme par le passé, la montagne continue de revêtir une grande importance stratégique: il s' agit jourd' hui surtout de protéger les transversales alpines et d' autres infrastructures d' importance nationale. L' exposition montre comment cette mission s' accom, dans les conditions topographiques et climatiques particulières de la montagne soldats y ont été formés par des spécialistes reconnus et des guides de montagnes aux tâches difficiles du service militaire en montagne. Le CICM est aujourd'hui synonyme de compétence, d' expérience et de sécurité dans la formation alpine.

En 1966, la commission alpine de l' armée était chargée de créer un centre d' instruction au combat en montagne, et une année plus tard le CICM s' ouvrait à Hospental UR. Outre ses activités dans le domaine de la formation, qui ont régulièrement gagné en ampleur au fil des ans, et l' introduc de l' école de chasseurs alpins, de sous-officiers et de recrues ( 1995 ), le CICM a produit de nombreux règlements ( sur les treuils de sauvetage à câble, les avalanches, le service en montagne de toutes les troupes ). Depuis 1993, il dispose de son propre office de documentation et l' année dernière il a encore augmenté ses effectifs d' instructeurs et de guides. Rappelons enfin une entreprise qui a attiré l' attention du public en 1995: l'«Opération 4000 », lors de laquelle des sous-officiers et des recrues du Centre ont gravi tous les 4000 de la Suisse.

Ouverture d' un itinéraire câblé dans les Schöllenen Les festivités d' anniversaire du CICM auront lieu les 5 et 6 septembre à Andermatt. Elles seront couronnées par l' ouverture d' une nouvelle « via ferrata » qui s' élève dans le paysage grandiose dominant la Reuss dans la gorge des Schöllenen. Cet itinéraire a été installé par le personnel du CICM et des soldats de milices et il sert à la formation des chasseurs alpins et des unités accomplissant un service militaire en montagne. Son départ se trouve à proximité immédiate du monument du général Souvorov, où un panneau d' information donne des indications sur l' itinéraire, dont le parcours nécessite environ 2 heures.

Le public intéressé est invité, le 6 septembre 1997, à la journée des familles où les recrues spécialistes de la montagne feront d' impressionnantes démonstrations de leurs compétences.

Alfred von Gunten, directeur administratif ( trad. ) Le bâtiment du CICM d' Andermatt Le Musée alpin suisse présente une intéressante exposition à l' occasion du 30e anniversaire du Centre d' ins pour le combat en montagne d' Andermatt Récapitulation des manifestations 22.8-2.11.1997 Exposition au Musée alpin suisse Helvetiaplatz 4, Berne Heures d' ouverture: lu 14-17 h; ma-di 10-17 h. Dès le 21.10 fermé de 12 à 14 h.

5.9.1997 Festivités d' anniversaire du CICM à Andermatt avec invités; inauguration du nouvel itinéraire câblé dans les Schöllenen.

6.9.1997, 10-16 h Journée des familles des soldats de montagne au CICM, avec un programme fourni et visite de l' itinéraire câblé.

25.9.1997, de 20 h à env. 21 h 30 Exposés sur le sujet du combat en montagne Schulwarte, Helvetiaplatz 2, Berne Conférenciers: J. Stüssi, chef de la Bibliothèque militaire fédérale; S. Küchler, commandant du corps d' armée de montagne 3.

31.1O.1997, de 16 à 17 h 15 Exposé sur le thème « De quelle formation de montagne l' armée a-t-elle besoin ?» Schulwarte, Helvetiaplatz 2, Berne Conférencier: J.D. Mudry, commandant de la division de montagne 9.

»uggestions de courses

»roposte di gite

gazons et d' éboulis, sillonnées de torrents?

Pourtant, les apparences sont trompeuses. La vaste plaine entre Bellinzone et Locamo, le Piano di Magadino, était autrefois constamment inondée. Ce n' était qu' un marécage infesté de malaria ( de l' italien mala aria ) et inhabitable. Ne s' offraient alors à l' habitat que les vallées alpines, où l'on ne pouvait guère pratiquer qu' un peu d' agriculture, d' éle et de sylviculture extensives. C' est ainsi que tout le terrain était utilisé, jusqu' aux prairies les plus raides, jusqu' aux pentes d' herbe les plus dangereuses. Le Val della Porta, qui paraît de prime abord si inhospitalier et hostile à la vie, était habité toute l' année. A l' époque, les hommes fuyaient le fond de la vallée et vivaient à la montagne; aujourd'hui, ils fuient la montagne et retournent à la vallée. Il est difficile de croire qu' en l' espace d' un siècle, l' environnement ait été maîtrisé et la situation se soit renversée à ce point.

Une cabane avec vue Le point de départ de notre randonnée est Monte Carasso, une commune à la périphérie de Bellinzone, distinguée récemment par le prix Q.

5

Tourentip

Feedback