Ascension du Broad Peak en 1957. Un cinquantenaire à célébrer

Ascension du Broad Peak en 1957

En 1957, le sommet du Broad Peak ( 8047 m ), au Pakistan, fut atteint pour la première fois. Un exploit dû aux Autrichiens Marcus Schmuck, Fritz Wintersteller, Kurt Diemberger et Hermann Buhl. Des quatorze sommets de plus de 8000 m, ce fut le neuvième à être conquis.

Lorsque le pionnier Martin Conway aperçut le massif imposant qui dominait le glacier Godwin-Austen, au Karakorum pakistanais, il nota: « Un massif d' une sublime générosité... un gigantesque Breithorn domine l' espace entre le K2 et le Gasherbrum. » C' était en 1892. Conway donna ainsi son nom à ce sommet: Broad Peak, la traduction anglaise de Breithorn. L' appellation locale, Pal-chan Kangri ( ou Falchan Kangri ), qui a la même signification, est probablement apparue plus tard.

Un massif imposant

A l' arrivée à Concordia, pour peu que le temps soit clair, on ne peut qu' être fasciné par le sublime des sommets environnants: le K2, le Gasherbrum IV, et le Broad Peak, dont la masse impose le respect. Ce dernier sommet, situé entre Concordia et le K2, fit l' objet de vagues tentatives il y a longtemps déjà, puisqu' il était sur le bord d' un itinéraire fréquenté. Par contre, ce n' est qu' en 1954, pendant l' automne, qu' une expédition partit en visant le Broad Peak. L' équipe austro- allemande, dirigée par Karl-Maria Herrligkoffer, parvint à 6900 m, où les premières tempêtes de l' hiver l' obligèrent à faire machine arrière.

La prochaine étape fut 1957, année où Hermann Buhl, qui avait escaladé le Nanga Parbat en solo, revint au Karakorum. Ce grand alpiniste autrichien avait un projet particulier: parvenir au sommet d' un huit mille avec une petite expédition, un équipement léger, sans porteurs au-dessus du camp de base et sans oxygène. Il était accompagné de Marcus Schmuck, de son compagnon de cordée Fritz Wintersteller et du jeune Kurt Diemberger. Les quatre hommes atteignirent le camp de base, à 5000 m environ, au mois de mai et s' attaquèrent à l' éperon ouest, sur un itinéraire envisagé dès 1934 par Günter Dyhrenfurth. A leur retour, ils ramenèrent une anecdote d' ordre gastronomique: sur la montagne, ils trouvèrent une boîte de lard, du salami et une bouteille de liqueur, que leurs prédécesseurs avaient trouvés trois ans auparavant dans un camp délaissé par des Italiens sur le K2. Grâce au froid, les victuailles étaient encore bonnes.

Succès tragique

Dès le 29 mai, les deux cordées se lancèrent à l' assaut du sommet. Arrivés sur l' antécime dans la soirée, ils constatèrent que le point culminant n' était que 15 ou 20 mètres plus haut mais qu' il leur faudrait au moins une heure pour l' attein. Ils lancèrent un deuxième assaut le 9 juin et cette fois, leurs peines furent récompensées: Schmuck et Wintersteller atteignirent le sommet d' abord; Diemberger et Buhl suivirent deux heures plus Le K2 trône au- dessus du camp de base ( 4800 m ) proche du glacier de Baltoro Le Broad Peak ( 8047 m ), conquis le 9 juin 1957. Pour être parcouru une deuxième fois, il dut attendre 20 ans Photos: Sepp v on R otz tard, à 19 heures 1. Pendant l' ascension, Hermann Buhl eut à pâtir de gelures qu' il avait subies aux pieds trois ans auparavant. C' est au prix d' un effort énorme qu' il parvint au sommet. Il devenait ainsi le deuxième homme – après le sherpa Gyaltsen Norbu – à avoir conquis deux huit mille, et le premier à avoir participé à deux premières. Ce deuxième record fut égalisé trois ans après par Kurt Diemberger, qui fit partie de la première expédition sur le Dhaulagiri. La descente se déroula sans incidents notables. Environ deux semaines plus tard, Buhl et Diemberger tentèrent l' ascension du Chogolisa, une expédition qui se termina de façon tragique. En raison du mauvais temps, les deux alpinistes durent rebrousser chemin. En redescendant dans le brouillard, Hermann Buhl, l' un des plus grands alpinistes de tous les temps, trouva la mort lorsqu' une corniche céda sous ses pieds.

Première féminine

Après la première, le sommet du Broad Peak attendit longtemps sa prochaine visite. Ce n' est qu' en 1977 qu' une équipe japonaise renouvela l' exploit. En 1983, deux Polonaises, Anna Czerwinska et En chemin vers le camp 2 par vent violent. Cette étape comporte 600 m de dénivelé environ Dès la montée au camp 1 ( 5800 m environ ), les alpinistes doivent franchir un passage technique L' antécime à droite ( 8028 m ) et, à sa gauche, le sommet principal du Broad Peak ( 8047 m ): nombreux sont les alpinistes qui renoncent à parcourir l' arête séparant ces deux points Photos: Sepp v on R otz 1 Pour de plus amples informations, www.broad-peak.at ( anglais/allemand ) Krystyna Palmowska, réalisèrent la première ascension d' un huit mille par une équipe exclusivement féminine. L' année suivante, Kurt Diemberger, alors âgé de 52 ans, revint sur « son » sommet, avec la Britannique Julie Tullis. En 1992, le Broad Peak fut conquis pour la première fois par son versant est, situé en Chine. Kurt Diemberger était à nouveau de la partie mais les Espagnols Oscar Cadiach, Enric Dalmau et Lluis Ráfols et l' Italien Alberto Soncini atteignirent le sommet sans lui.

Sommet peu fréquenté mais nombreux aspirants

Aujourd'hui, après le Gasherbrum II, le Broad Peak est, parmi les huit mille du Karakorum, le plus visité. Le nombre d' itinéraires, par contre, reste limité. La majorité des alpinistes choisissent la voie normale et bien souvent, ils s' arrêtent sur l' antécime. L' arête exposée qui mène de ce point au sommet principal en a découragé plus d' un. On ne sera pas étonné d' apprendre, néanmoins, que certains taisent ce petit détail – et prétendent avoir atteint le vrai sommet du Broad Peak... a Christine Kopp, Muri/B E et G albiate/I ( trad. ) Vue du sommet principal sur l' antécime. En coulisse, la silhouette caractéristique du K2 Fin de journée depuis la brèche ( à 7800 m environ ) qui sépare le Mont Zhongyang ( 8011 m ) et le Broad Peak. Vue sur le Masherbrum ( 7821 m ) qui se détache nettement à l' horizon

Activités jeunesse

Attività dei giovani

Jugend-Infos,Berichte,Aktivitäten

Feedback