Ascension du Lhotse, 8516 m. Quarantehuit ans après la première

Quarante-huit ans après la première

Ascension du Lhotse, 8516 m

En tibétain, Lho tse veut dire sommet sud. En effet, le quatrième plus haut sommet du monde se trouve au sud de l' Everest, qui lui a souvent pris sa place au soleil. Il y a deux ans, Norbert Joos est venu allonger la liste des Helvètes qui ont vaincu le Lhotse, ce sommet conquis pour la première fois par deux Suisses en 1956.

En avril 2004, 48 ans après la première ascension du Lhotse par Fritz Luchsinger et Ernst Reiss et après les ascensions victorieuses d' autres alpinistes suisses ( von Känel, Troillet, Loretan, Georges ), Norbert « Noppa » Joos, de Coire, a pris pied sur le quatrième plus haut sommet du monde. Les autres membres de la petite Swiss Lothse Expedition 2004 étaient Thomas Bittner et Roman Kunz. Arrivés à Katmandou le 12 avril, ils ont pris l' avion pour Lukla dès le lendemain. Afin de s' acclimater, ils se sont rendus à pied au camp de base, au départ de la célèbre cascade du Khumbu, en passant par le col de Cho La, 5360 m. Ils ont passé les semaines suivantes à s' acclimater, monter, redescendre, monter, redescendre, explorant différents camps d' altitude ainsi que le camp III de l' Everest. Le mauvais temps les a même forcés à revenir dans la vallée. Enfin, à la mi-mai, les conditions s' annoncaient meilleures. Voici un extrait de leur journal de bord.

Samedi 15 mai: me voici au sommet

« Ici, à près de 8000 m d' altitude, il est très difficile de dormir. Le temps ne passe pas. On se tourne et se retourne; à chaque seconde, on espère que l' aube est proche. Enfin, il est 3 h et il faut songer à chauffer le jus d' orange. J' ai le palais desséché; même en buvant, ça ne passe pas. Par ailleurs, je me sens bien: je suis concentré et décidé à tout donner d' hui pour arriver au sommet. Je sais que les conditions sont bonnes, je déborde de confiance en moi. Je suis porté par une intuition très forte et plaisante. Je sais que je vais engager toute mon énergie pour atteindre mon but. A 4 h 15, je suis devant la tente, prêt à attaquer la montée. Passang me suit mais il a froid aux pieds; après 100 m, il fait demi-tour. Everest Event 2006 En souvenir du succès de l' expédition suisse à l' Everest et au Lhotse en 1956, un évènement aura lieu le dimanche 30 avril 2006 au Kultur-Casino de Berne, l' Everest 2006 ( en allemand ). Cette manifestation est ouverte à toute personne intéressée. Le programme sera publié dans Les Alpes 4/2006; les billets, au prix de 12 francs, peuvent être réservés sur www.evev06.ch. A cette occasion, les Editions AS publient un ouvrage d' Oswald Oelz édité par la Fondation suisse pour la recherche alpine FSRA, Everest Lhotse ( en allemand ). Il sera disponible à un prix préférentiel lors de l' évènement et vendu par la suite auprès de la FSRA, tél. 044 253 12 00, www.sfar-evev06.ch aux Editions du CAS et dans les librairies.

Dommage, j' aurais bien aimé atteindre le sommet avec lui. Mais je ne suis pas près d' y arriver: à mi-chemin, me voici en face du couloir qui scinde la paroi qu' à la brèche précédant la pente sommitale. A un endroit, le couloir est étroit – trop étroit même. Ensuite, il s' élargit; les passages en neige et en rocher s' alter. A 12 h 20 exactement, je suis au sommet! C' est un grand moment. J' y suis arrivé! Me voici sur le quatrième plus haut sommet du monde. Il est splendide. Je fais quelques photos et redescends rapidement. Vers 14 h 30, j' ar au bivouac, à 7800 m. Le même soir, j' atteins le camp, à bout de forces mais incroyablement heureux. Thomas et Passang m' ont attendu; le lendemain, nous redescendons ensemble jusqu' au camp de base. » a Margrit Sieber ( trad. ) La vue du sommet du Lhotse Dans le couloir du Lhotse Face ouest-nord-ouest du Lhotse Photos: ar chiv es Norber t Joos Everest–Lhotse 2006: le jubilé Une expédition suisse avec Kari Kobler est actuellement en route pour l' Everest et le Lhotse. Précisément 50 ans après la première, des Suisses essaient une fois de plus d' atteindre le quatrième plus haut sommet du monde et son illustre voisin.

Feedback