Assemblée des délégués du CAS! (Bienvenue à Aarau pour l'-)

Les cartes postales ont contribué à la formation de notre vision de la montagne « Nous voulions jeter un regard derrière la façade des photos des Drei Zinnen », a déclaré Anton Hölzer, résumant le but de l' exposition, qui est divisée en quatre parties:

- l' approche, le chemin conduisant à la montagne, la conquête touristiquela mise en place du regard porté sur le sujet, avec premier plan et arrière-plan de circonstance, accessoires et couleurs appropriéesl' histoire des Drei Zinnen en tant que frontière politique et sociale, à l' occasion disputéela concentration de l' attention sur l' aspect « performance » représenté par les faces nord.

Cette succession de vues sur cartes postales illustre le rapport culturel entretenu par les hommes avec ce mystère qu' est la montagne. Une évolution dont l' ultime développement Claude Barbier aucun cas toucher et qui ne devaient servir qu' à la sécurité. D' où ces termes de grimper « en jaune », ou de « jaunir » une voie, c'est-à-dire de varapper sans s' aider des pitons pour progresser. C' est ainsi que Claude Barbier et ses compagnons ont été, il y a 30 ans, les premiers adeptes de l' escalade libre intégrale ( en tout cas en Europe occidentale ).

Ses amis se retrouveront donc au Pordoi le premier week-end d' octobre 1996 mais chacun, qu' il l' ait connu ou non, y est cordialement invité.

Anne Lauwaert, Berzona TI

Petits objets, gros effet

Exposition de cartes postales des Drei Zinnen à Innsbruck Par la belle petite exposition qu' il a montée sous le titre « Schöne Grüsse » ( du 30 mai au 17 août 1996 ), le Musée du Club alpin autrichien, à Innsbruck, se proposait d' examiner comment le groupe des Drei Zinnen était devenu une curiosité légendaire dont la beauté a été et continue d' être célébrée par des milliers de cartes postales1.

Le commissaire de l' exposition, Anton Hölzer, ainsi que Georg Käser et son équipe du Musée du Club alpin autrichien, ont réalisé une exposition faite exclusivement de cartes postales de l' époque 1900-1950, présentées avec autant de goût que d' effet. Le superflu a été laissé de côté et les choses importantes parlent d' elles. Ces variations innombrables sur le même sujet de montagne: monde Die Q Zinnen oder le Tre Cime di lavaredo.est la focalisation exclusive sur le spectacle du versant nord. La face nord des Drei Zinnen ( les Tre Cime di Lavaredo, pour les Italiens ) incarne ce qu' on a accompli ou au contraire laissé de côté, les désirs, les rêves et les déceptions, le concret et l' irréel, en même temps qu' un objet naturel d' un grandiose indescriptible. En fin de compte, les messages transmis par les cartes contiennent beaucoup plus que des « Schöne Grüsse » ( bonnes salutations ). Ils sont une partie de l' histoire de notre regard sur la montagne.

Walter Bonatti a dit un jour: « Les montagnes sont ce que l' homme en fait. Pour le reste, elles ne sont que des tas de cailloux. » Cette exposition éclaire maintes facettes de cette conception... et laisse le reste à l' ima.

Peter Donatsch, Maienfeld GR ( trad.m 41 1 Un livre traitant du même thème a également été publié: Hölzer, Anton, Die Bewaffnung des Auges. Die Drei Zinnen oder Eine kleine Geschichte vom Blick auf das Gebirge. Ed. Turia+Kant, Vienne 1996.

ine Geschichte vom BHcK auf j Gebirge Una breve storia dello^sguardo sulla montagna

t ivres / Médias ibri, media ücher / Medien

européenne, comprenant 120 sommets de plus de 2000 mètres répartis dans tout le pays et 500 autres de plus de 1000 mètres. En d' autres termes, un véritable paradis du randonneur de moyenne montagne.

Ce guide qui est aussi un plaidoyer vibrant pour le respect de la nature montagnarde propose une sélection de 50 itinéraires dans toute la Grèce, y compris les îles de la mer Egée et de la mer Ionienne, ainsi que la Crète. Les itinéraires, d' une durée d' un à plusieurs jours, sont conçus pour des randonneurs de tous niveaux. Ils sont accompagnés d' une fiche technique et d' une carte, ainsi que d' informa sur l' histoire, la mythologie, les légendes et coutumes, la flore et la faune.

Constantin Tsipiras, ingénieur civil et géographe, a notamment réalisé plusieurs mamisons bio-climatiques et a travaillé à la planification d' activités douces en haute montagne. Il est membre du Club alpin hellénique et du Club alpin français, secrétaire de la section hellénique de l' association Mountain wilderness, et collabore à diverses revues grecques et internationales. Ardent défenseur de la vie sauvage, il présente dans ce guide son pays natal avec chaleur et sensibilité, n' éludant pas les menaces de toutes sortes auxquelles les montagnes grecques sont confrontées.

fb ^m Pierre Fa ivre, Christophe Billon: 42 Les deux Savoies - 75 sites pour grimper

Feedback