Bâle: ville de charme ouverte sur le monde

Bàie se réjouit d' accueillir, les 12 et 13 juin prochains, les délégués du CAS à l' occasion de l' Assem des délégués et de la fête centrale 1999. La ville rhénane et ses alentours regorgent de curiosités, anciennes ou récentes, à découvrir au fil de l' eau.

Une foule de musées La célèbre fontaine de Tinguely, qui se trouve à la Theaterplatz, vaut à elle seule le détour. Elle a été « complétée » il y a deux ans par l' ouverture du Musée Tinguely. L' architecte tessinois de renom, Mario Botta, a construit le bâtiment situé sur les rives du Rhin. C' est un espace conçu pour tout un chacun et non pas un endroit réservé aux amateurs éclairés d' art et de culture, comme pourrait le suggérer le mot musée. Les admirateurs des réalisations de Botta visitent aussi le bâtiment bancaire rond de la Aeschenplatz, qui abrite depuis peu la banque des règlements internationaux.

Le Puppenhausmuseum a ouvert ses portes l' année dernière à la Barfüsserplatz. Il présente une collection de plus de deux mille ours en peluche, épiceries en miniature, maisons de poupées et poupées qui fascinent petits et grands. Le Basler Zeitung rapporte à ce sujet que le musée compte déjà parmi les lieux d' ex les plus intéressants de la place. Joyau architectural et musée de renom, la Fondation Beyeler, conçue par le fameux architecte italien, Renzo Piano, se trouve à Riehen. On y présente des œuvres classiques et modernes dans un équilibre parfait. L' année passée, la Fondation Beyeler a reçu trois cent mille visiteurs, sans compter les trois cent mille supplémentaires venus admirer les arbres emballés par Christo et son épouse Jeanne-Claude dans le parc du musée. N' oublions pas non plus la dernière nouveauté du zoo: trois jeunes éléphants d' Afrique du Sud.

Bàie se réjouit d' accueillir les délégués du CAS à l' occasion de l' Assemblée des délégués et de la fête centrale.. " " .Vue sur le « mittlere Brücke » et la cathédrale Ce qui distingue Bâle depuis toujours Le Rhin traverse la ville. Il pousse les bacs d' une rive à l' autre, surveille la cathédrale en dessus du Pfalz am Rhein, charme les vieux quartiers de la ville qui dominent la place du marché ( où tous les noms de rue se terminent par « -berg » - « -montagne » ). Il réjouit les visiteurs des quartiers d' ar moyenâgeux, rénovés avec beaucoup de sensibilité et d' intui, et les invite à une paisible promenade dans le passé. Une activité qui contraste avec la frénésie des achats et des divertissements dans la deuxième ville de Suisse dans les secteurs des affaires, de l' industrie, des banques et des foires.

Bâle et ses environs Pour les Suisses vivant de l' autre côté du Jura, l' humour bâlois et ses remarques, parfois mordantes, sont difficiles à supporter. Le caractère des Bâlois, leurs habitudes et leurs coutumes, sont empreintes des influences de l' Alsace voisine, de la Baden alémanique ainsi que de la Confédération helvétique, dont la ville fait partie depuis 1501. Les Bâlois visitent régulièrement l' Alsace, surtout à la saison des asperges, ou la Forêt-Noire. « Cadeau » de l' exposition horticole de 1980, le magnifique parc « Grün 80 », à Münchenstein, avec sa fameuse exposition d' iris et sa forêt de rhododendrons, est un but d' ex apprécié, surtout en période de floraison. L' église baroque de Arlesheim et les fouilles archéologiques de la ville romaine d' Augst font aussi partie des curiosités à visiter dans les environs.

« Montagnes bâloises » et nostalgie des contrées lointaines II y a aussi des montagnes à Bâle: le Spalenberg, le Gemsberg, le Nadelberg. Elles se trouvent au centre-ville et ne nécessitent pas de technique alpine particulière! Si le Bâlois éprouve cependant le besoin d' admirer de vraies montagnes, ne serait-ce que de loin, il se rend au sommet du Chrischona qui domine l' agglomération de Riehen/Bettingen. Il peut encore gravir le Gempenfluh, en dessus de Arlesheim/Dornach, et, par temps clair, admirer tout l' arc alpin de ce point de vue. Lorsque le Bâlois se laisse gagner par la nostalgie des pays lointains, il choisit, dans le port situé au carrefour de trois pays, le bateau qui l' emmènera jusqu' à la mer.

L' Assemblée des délégués et la fête centrale 1999 seront l' occasion de découvrir la ville de Bâle.

Alfred Peter, Münchenstein ( trad. ) M

Upinisme et autres sports de montagne

Alpinismo e altri sport li montagna

Alpinismus, Berg-. a. Sportarten

skieurs qui s' agglutinent à la même période sur un terrain sécurisé, la « mode » est aux balades en raquettes accompagnées, généralement sur des espaces qui ne contribuent pas à donner à cet antique moyen de déplacement ses lettres de noblesse. Je vous propose donc de sortir des sentiers battus pour partir, raquettes aux pieds, dans le silence de la montagne enneigée, à la découverte des sommets du Grand-Saint-Bernard.

Laissant derrière nous l' agitation d' une foule chamarrée qui se presse aux abords des remontées méca-

Feedback