Bâtons de marche (Une aide en montagne: les -)

Des études qui plaident en faveur des bâtonsDes mesures faites par un médecin, le Dr G. Neureuther, ont montré que les jambes sont déchargées de façon extrêmement importante par l' utilisation de bâtons de marche.

Ces dernières années, on a pu lire des articles contradictoires sur les avantages et les inconvénients des bâtons de marche, certaines études étant financées par des entreprises commerciales. Ces controverses, parfois vives dans les pays voisins, ont provoqué chez nous aussi une insécurité générale.

Du point de vue médical, il existe beaucoup de bonnes raisons d' utiliser les bâtons de marche, mais aussi bon nombre d' arguments opposés. Afin que les lecteurs puissent se faire une opinion, deux membres de la Société suisse de médecine de montagne ( SSMM ) se sont penchés sur cette question. Le Dr Ramon Meier a écrit un article favorable et le Dr Urs Wiget un article critique sur l' usage de bâtons de marche. De plus, nous vous renvoyons à la feuille d' information de l' LJIAA publiée dans Les Alpes ( BM 12/94, p. 582 ), qui met en garde contre l' utilisation continuelle de bâtons téléscopiques. D' autre part, la physiothérapeute Martina Hersperger lance une enquête sur l' utilisation des bâtons dans les Alpes suisses1. Nous invitons les lecteurs des Alpes à répondre nombreux à son questionnaire afin de faire davantage de lumière sur ce sujet controversé. Bruno Durrer, Lauterbrunnen ( trad.. " " M' Pour se procurer le questionnaire, voir l' adresse dans l' appel publié p. 16.

1 Voir la bibliographie.

2 C' est l' auteur qui souligne.

« Le résultat des examens a montré très clairement que l' utilisation de bâtons de marche à la descente peut mener à un soulagement important de l' articulation du genou. Ce sont avant tout les personnes qui ont des problèmes de genoux qui devraient en profiter. Par la diminution des forces intervenant dans les genoux, les douleurs peuvent être évitées ou du moins réduites. L' utilisation de bâtons de marche devrait aussi jouer un rôle préventif important: chez les personnes qui pratiquent très souvent la randonnée en montagne, les dommages aux articulations peuvent être évitées ou du moins retardées, et d' autre part, par la sollicitation réduite des muscles extenseurs de la jambe, la fatigue et par là le risque de blessures peuvent être diminués2. » Arguments et contre-arguments Je connais bien les arguments contre l' utilisation des bâtons: prétendue diminution du sens de l' équilibre, moins bonne coordination musculaire, décharge qui serait trop faible pour avoir un effet prophylactique sur l' usure des articulations ( affirmations qui ne peuvent être que subjectives, les examens médico-scientifi-ques n' étant pas possibles ). Les accidents qui ne se sont pas produits grâce à l' usage de bâtons ( plus grande surface de soutien, absence Décharge de la pression par l' usage de bâtons lors d' une marche de huit heures à la montée et à la descente - Lors d' une étude de l' Institut de biomécanique de Munich datant d' octobre 1994, des détecteurs ont été placés dans les chaussures de montagne, ce qui a permis de montrer que les articulations des jambes étaient fortement soulagées à la descente lorsqu' on utilise des bâtons.

- De plus, on dispose du rapport d' une recherche menée sous la direction du professeur Erich Müller, dont les conclusions sont les suivantes:

de fatigue, rattrapage au moyen des bâtons ) ne peuvent pas non plus être comptabilisés, bien qu' ils pèsent lourd dans la réponse à la question: « Des bâtons de marche, oui ou non ?» Autres arguments invoqués contre les bâtons: il arrive qu' on trébuche sur ses propres bâtons ( on peut tout à fait l' éviter avec la pratique ) ou qu' une chute soit due à la glissade du bâton sur le sol ( à l' inverse, qui ne connaît les chutes où l' aide d' un bâton aurait été salutaire ?) Tous ces arguments ne peuvent suffire à nous détourner de l' usage des bâtons. A la montée, ceux-ci retardent la fatigue des jambes et permettent de gravir les degrés des chemins accidentés en économisant ses forces.

Points à considérer tout spécialement II faut utiliser des bâtons de marche téléscopiques en trois parties, avec petites rondelles. Il est très important de bien visser les différentes parties pour éviter que le bâton se raccourcisse brusquement quand on s' appuie dessus, risquant de provoquer une chute. Les bâtons en trois parties peuvent se ranger dans le sac lorsque le terrain est trop acci- denté et requiert l' usage des mains; de même en terrain facile, il faut renoncer aux bâtons pour laisser libre cours au sens de l' équilibre du corps et au jeu des articulations et des muscles. Cependant, à mon avis, on ne peut pas prouver que l' utilisation continuelle des bâtons de marche provoque une perte du sens de l' équi.

Selon mon expérience, il vaut la peine de régler les bâtons assez courts à la montée afin de pouvoir tendre le bras en poussant dessus. A la descente, au contraire, il faut les régler longs. Des bâtons de ski avec large dragonne conviennent bien car on n' a pas besoin de toujours serrer la main sur la poignée; on peut ouvrir le poing et éviter ainsi les crampes aux doigts. En cas de douleurs dans les doigts ou les poignets ( causés par de l' arthrose, du rhumatisme ou le syndrome du tunnel carpien ), il faut renoncer à utiliser les bâtons.

Jugement personnel Utilisez sans remords les bâtons de marche. Ici, en effet, essayer vaut mieux qu' étudier en théorie. Peut- être vous sentirez-vous plus libre sans bâtons, peut-être au contraire seront-ils salutaires pour vous et vous faci-literont-ils la montée et la descente.

Dr Ramon Meier, Goldach SG ( trad. ) Bibliographie « UIAA Hiking Sticks », in: Mountaineering 1994, vol 3.

« Der Skistock im Sommer », G.Neu-reuther, Münch. Med. Wschr. 123 ( 1981 ) n° 13.

Etude sur la réduction de la charge du genou à la descente par l' usage de bâtons de marche. BASis Munich, Ridlerstrasse 31, D-80339 Munich ( Institut de biomécanique ). Etude commandée par Leki Sport.

Exposé de Wolfgang Pohl sur l' alpinisme, la formation et la sécurité, 24.9.93.

Lettre de Reinhold Messner à Leki Sport.01 a Sécurité, médecine, sauvetage

Feedback