Cabane Schönbiel: une précision historique

( Voir Les Alpes TI 196, p.54 ) En 1875, la section Monte Rosa érigeait une cabane au pied SE de l' îlot rocheux du Stockji, à 2759 m: la Stockjehütte, qui offrait 36 places. Puis, en 1887, c' est la section Bàie qui reprit cette cabane qui tombait déjà en ruines. En novembre 1889, elle fut entièrement détruite par une avalanche et les plans dressés par la section de Bâle pour sa reconstruction ne se réalisèrent jamais. En remplacement, un bivouac fut aménagé dans une grotte sous un bloc rocheux de la terrasse inférieure de Schönbiel, vers 2690 m.

En 1909, la section Monte Rosa construisit la cabane Schönbiel ( 2694 m, 45 places ), à l' inauguration de laquelle, le 12 septembre 1909, Edward Whymper ( 1840-1911 ), alors âgé de 69 ans, participa en tant qu' invité.

Paul Borer, Bale ( trad.. " " .Bouteille thermos Camping Gaz Bouteille isolante incassable en acier inoxydable, avec housse de protection. Contenu 11. Garde les boissons chaudes ou froides pendant 30 heures. 5 ans de garantie.

Prix: 70 f r. avec TVA Livraison contre paiement préalable de 70 fr. par exemplaire au CCP 30-6110-1, avec la mention « Bouteille thermos », le nombre voulu et l' adresse de livraison.

N.B.:

- pas de commande téléphonique -pas d' échange - délai de livraison: env. 4 jours après réception du paiement.

Club Alpin Suisse Case postale 3000 Berne 6

louvelles des ALPES

II notiziario delle ALPI

ILPEN-Nachrichten

ai a.

< VI _J On ressentait depuis quelques années déjà, dans les milieux du sport suisse, la nécessité d' un resserrement des structures, d' une concentration des forces et d' une augmentation de l' efficacité. Après une phase d' intense travail préparatoire, les trois organisations nationales que sont le COS ( Comité olympique suisse ), le CNSE ( Comité national pour le sport d' élite ) et l' ASS ( Association suisse du sport ) ont pris la voie d' un nouvel organe faîtier du sport suisse, qui porte le nom d' Association olympique suisse ( AOS ) et qui a été constitué le 23 novembre 1996 au Kursaal de Berne. Un événement qu' on peut qualifier d' historique pour le sport suisse.

Les fondements de l' AOS avaient été posés le 27 avril 1996 par l' adoption de statuts et de dispositions transitoires. Le 23 novembre 1996, il s' agis donc d' élire le comité exécutif et de pourvoir tous les postes - bénévoles - en nommant des gens prêts à répondre aux exigences accrues posées par la création de l' AOS. Un assez grand nombre de candidats étaient en lice, de sorte qu' on se trouvait, dans presque tous les domaines, face à une véritable situation d' élec.

La présidence de l' AOS était convoitée par le président en fonctions de l' ASS, René Burkhalter, qui a contribué de manière décisive à la naissance de l' AOS, et par le colonel Jean-Rodolphe Christen, viceprésident de l' ASS.

Du côté du CAS, Franz Werthmüller ( chef des finances du CC Bâle actuellement en fonctions ), se présentait comme candidat à la direction des finances de l' AOS, face à Hans-Ulrich Schneider, de la Fédération suisse de football.

Le Kursaal de Berne, où l'on a franchi le 26 novembre 1996 le pas historique de la constitution de l' AOS. Tout Les quatre défis posés au sport suisse Dans son allocution de bienvenue à la 75e ( et dernière ) assemblée des délégués de l' ASS, qui se tenait le même jour, René Burkhalter a souligné les défis les plus importants auxquels le sport suisse, et donc l' AOS, auront à répondre dans les années à venir.

Un bénévolat toujours plus exigeant L' évolution sociale conduit à une augmentation des effectifs des associations sportives en même temps qu' à un accroissement du nombre de celles-ci. C' est ainsi que, en trois ans, mille clubs se sont formés, faisant passer le nombre des clubs de 26000 à 2700O. Les besoins en matière d' orga augmentent de même régulièrement. De plus, on exige toujours plus des fonctionnaires et entraîneurs bénévoles, tandis qu' on trouve de moins en moins de gens disposés à se charger de ces tâches aussi lourdes que non payées. Il est donc important de savoir comment et où le sport suisse trouvera encore des gens compétents. Ce domaine exigera des efforts particuliers.

Manque d' installations sportives Pour de nombreux sports, la Suisse manque d' installations répondant aux exigences internationales. Pour organiser des concours internationaux d' un retentissement normal, des travaux de construction seront donc nécessaires.

comme le bâtiment du Kursaal, le sport suisse arrive au terme d' une période de transformation complète.

Situation financière plutôt serrée II a fallu se rendre à l' évidence: dans le domaine du sport également, les sources financières ne sont pas inépuisables. Il est devenu de plus en plus difficile de rassembler les moyens nécessaires, en raison notamment de la situation économique générale, qui reste tendue. Ce sera là une tâche à laquelle l' AOS devra s' attaquer en priorité.

Sans performances de pointe, rien ne va On organise aujourd'hui des concours internationaux dans presque tous les sports ( sous forme de Jeux olympiques, championnats du monde, d' Europe, coupes du monde et d' Eu etc. ). Seuls ceux qui s' alignent à ce niveau attirent aujourd'hui attention et soutien sur le plan national et peuvent compter jouer un certain rôle de modèle. Cela exigera à l' ave un encadrement sportif encore meilleur des athlètes.

La conseillère fédérale Ruth Dreifuss et le sport suisse Mme la conseillère fédérale Ruth Dreifuss a pris part à l' assemblée constituante de l' AOS. Elle y a exprimé sa reconnaissance à tous ceux qui ont œuvré à la création du nouvel organe faîtier du sport suisse. Elle a constaté que le sport de pointe attire l' essentiel de l' attention des médias ( et, en conséquence, du public ). Ici, le rôle de l' Etat se concentre sur trois domaines:

Le conseil exécutif de l' AOS. Assis, de g. à dr.: Martin Debout, de g, à dr.: Heinz Keller, Susi-Käthi Jost, Paul Engelmann, Christine Ungricht, Fritz Aebi, René Fasel, Simon Schenk.

Rutishauser, Christina Niggli, René Burkhalter, Heidi Haussener, Franz Werthmüller. ( Manquent Walter Kägi, Marc Hodler, Denis Oswald ) - Il s' agit d' abord d' assurer une formation sportive de base de bonne qualité.

- Ensuite, l' Etat accorde une aide à la formation des entraîneurs et à la recherche. Ces tâches sont actuellement accomplies par l' Ecole fédérale de sport de Macolin, dans la mesure de ses possibilités.

- Enfin, l' Etat soutient le secteur « équipements », en participant à titre subsidiaire à l' extension des infrastructures sportives d' importance nationale. D' ici à 1998, une planification sera élaborée à ce sujet, en tenant compte de la faisabilité politique et financière des projets.

A propos des exigences provoquées par l' attractivité croissante du sport de pointe, Mme Dreifuss a souligné que de nouveaux acteurs ont fait leur apparition dans ce secteur du sport. Alors que, dans le passé, la quasi totalité des ressources financières provenaient des cotisations des membres, de nouvelles sources de financement interviennent maintenant - provenant surtout des médias, de la publicité et de l' économie. D' un point de vue historique, cependant, la confrontation aux lois du marché est quelque chose de nouveau dans le monde du sport. Actuellement, le sport de pointe et ses acteurs prennent même parfois le caractère de véritables entreprises, tandis que ce contexte marqué par l' économie convient moins à certaines organisations sportives plus modestes et moins attrayantes, qui ont de la peine à garder la tête hors de l' eau. Par ailleurs, de nouveaux sports se développent régulièrement et, en fonction des modes et tendances actuelles, ils trouvent également auprès des milieux économiques un soutien et une promotion considérables. Dans ces conditions, le sport perd de plus en plus ses contours originels, il n' est plus possible de définir clairement son identité profonde et il devient de plus en plus difficile également d' en comprendre l' organisation.

Dans les périodes difficiles, la culture et le sport ont une fonction particulièrement importante, car ils créent des réseaux émotionnels et sociaux et offrent des possibilités d' expression et d' accomplissement. Il s' agit donc pour le sport d' assumer cette responsabilité importante dans le contexte actuel.

La direction de l' AOS René Burkhalter, jusqu' ici président de l' ASS, a été brillamment élu président de la nouvelle AOS, à une majorité des trois quarts et en particulier grâce au soutien presque unanime des fédérations non olympiques. René Burkhalter a toujours défendu la promotion d' un sport reposant sur René Burkhalter, premier président de TAOS Franz Werthmüller, chef des finances du CAS et élu chef des finances au conseil exécutif de l' AOS une large base et il est ainsi très proche des idéaux sportifs chers au CAS. Il prendra donc désormais en main - avec ses collègues du comité directeur de l' AOS et le Parlement du sport - les nombreuses tâches de l' Association olympique suisse avec le talent qu' on lui connaît, fait de persévérance diplomatique, de dynamisme' Composition du conseil exécutif de TAOS:

Président: René Burkhalter ( Fédération suisse d' escrime ). Vice-présidente: Christina Niggli ( athlétisme léger ). Secrétaire général pour les affaires olympiques: Martin Rutishauser ( handball ). Chef des finances: Franz Werthmüller ( CAS ).

Représentants des fédérations sportives: Fritz Aebi ( course d' orientation ), Paul Engelmann ( gymnastique ), Susi-Käthi Jost ( sport académique ), Walter Kägi ( aviron ), Simon Schenk ( hockey sur glace ), Christine Ungricht ( tennis ).

Représentants des pouvoirs publics ( proposés par le Département fédéral de l' inté ): Heidi-Jacqueline Haussener ( présidente de la commission féd. du sport ), Heinz Keller ( directeur de l' Ecole fédérale de sport de Macolin.

Membres suisses du Comité international olympique: Marc Hodler, Denis Oswald, René Fasel.

Le conseil exécutif de l' AOS se compose ainsi de 1 5 membres ( 4 femmes et 11 hommes ).

Feedback