Calceus ruber communis Une espèce en voie de disparition

Les chaussettes rouges. Telle était le signe distinctif du véritable alpiniste audacieux. Grâce à lui, elles étaient très répandues. C’est un paradoxe que la couleur rouge soit devenue la griffe de l’ensemble du CAS. Ce dernier passe d’ailleurs parfois encore pour une «association de chaussettes rouges».

 

Dans notre milieu, on ne voulait en fait absolument rien avoir à faire du point de vue politique avec les «rouges». Pourtant, les «chaussettes rouges» sont un signe ostentatoire hautement politique. En effet, elles font référence à un révolutionnaire, à un contestataire, à une personne que l’on trouve tout au plus parmi les écologistes, mais certainement pas à un alpiniste sérieux, et encore moins à un véritable clubiste.

 

De fait, on aurait dû s’en rendre compte. Lors de la Seconde Guerre mondiale au plus tard, alors que la propagande nazie interjetait son «plutôt mort que rouge» face à l’Armée rouge, on aurait dû reconnaître qu’en montagne on avait vraiment misé sur le faux cheval en termes de couleur. Cependant, le pire était encore à venir.

 

Les chaussettes rouges étaient la caricature des fonctionnaires du Parti communiste allemand, le SED (Sozialistische Einheitspartei Deut-schlands). Après le tournant de 1989, celui-ci a participé aux premières élections de l’Allemagne réunifiée. «En avant dans le futur, mais pas en chaussettes rouges», tel était le slogan proclamé dans toute l’Allemagne par la CDU. Et le PDS de l’époque, successeur du communiste SED, aujourd’hui «Die Linke» (la Gauche), de contrer par un «si rouge, alors vraiment rouge» tout en offrant des paires de chaussettes rouges à ses électeurs.

 

On aurait alors pu croire que le lien véhiculé par cette couleur fatale avait enfin été identifié et que les chaussettes rouges seraient définitivement bannies des armoires des alpinistes. Eh bien détrompez-vous! Un vétéran du CAS (membre depuis 53 ans) a concédé une année avant le tournant du siècle qu’il possédait plusieurs paires de chaussettes rouges. Qu’il avait même gravi le Mönch chaussé de ces dernières. Et d’ajouter dans un courrier des lecteurs de la revue: «Lorsqu’elles étaient poussiéreuses, je les ai dépoussiérées, lavées et reprisées si nécessaire.»

 

Il y a de fortes chances que nous nous en sortions avec un œil au beurre noir. La race des chaussettes Calceus ruber communis est en voie de disparition, tel est le constat dressé en mars lors du Rappers­wilertag par notre randonneur national Thomas Widmer. Il fonde son affirmation sur des années de recherches sur le terrain, lesquelles révèlent l’existence d’une quantité de sous-catégories. Estimons-nous heureux que personne n’ait jamais découvert quels signaux les membres du CAS ont transmis durant des décennies de par le choix de la couleur de leurs chaussettes.

Feedback