CAS et la culture (Le -)

La Suisse ne passe pas spécialement pour un pays hostile à la culture... mais on ne peut pas non plus la considérer comme particulièrement bien disposée dans ce domaine. Ainsi, en termes de montagnard, serait-il exagéré de prétendre que notre club est un « pierrier culturel »; il conviendrait sans doute mieux de le comparer à une « prairie maigre parsemée de cailloux »!

Jusqu' à la fin de l' année dernière, les activités culturelles n' étaient certainement pas la première préoccupation du CAS. Depuis le 1er janvier 1997, date de l' entrée en vigueur des nouveaux statuts1, la situation a changé: désormais « les activités culturelles et scientifiques qui ont un lien avec l' alpinisme, le monde alpin et sa conservation » font expressément partie des buts du club, tandis que l' encouragement d' activités « culturelles, artistiques et scientifiques » en relation avec la montagne est inscrit au nombre de ses tâches.

Une activité culturelle à deux niveaux Le CAS s' occupe de culture à deux échelons différents:

- Au niveau de l' association centrale, par sa commission culturelle. Celle-ci s' est fait connaître par l' orga d' expositions d' art alpin, la remise du Prix culturel du CAS et du Prix Meuly, sa participation au Festival du film alpin des Diablerets ( FIFAD ) et sa collaboration aux activités du Musée alpin de Berne.

- A l' échelon de ses 109 sections. Certaines d' entre elles ont créé un poste de responsable de la culture. D' autres se limitent pour l' essentiel -parfois très activement - à l' organisa de présentations et de conférences répondant à des besoins internes.

« Rencontre culture », pour de nouvelles idées et une collaboration plus étroite Par « culture », il faut entendre -sommairement exprimé - l' ensemble des manifestations de la vie intellectuelle et artistique de notre société. Elle se répartit en une quantité de domaines qui sont autant de sources possibles et de terreau où peuvent naître des idées originales.

Au niveau de l' association centrale, les efforts accomplis en matière de culture alpine se sont parfois éloignés de la base de façon quelque peu élitaire. Dans les cellules de base que sont les sections, en revanche, on trouve bon nombre d' idées intéressantes, surgies directement des besoins culturels et des convictions des membres ou découlant des activités de la section, ce qui leur donne aussi un tout autre caractère d' enra.

Pour que ce potentiel puisse se concrétiser, la commission culturelle du CAS a organisé le 1er mars 1997, au Musée alpin de Berne, une « Rencontre culture ». De plus, l' envoi de « lettres culturelles » aux sections devrait également contribuer à rapprocher les deux niveaux du CAS et rendre accessibles à un cercle plus large les perspectives dignes d' intérêt. Le but principal de cette « Rencontre culture » et de ces « lettres culturelles » est bien d' encourager et de soutenir les activités culturelles des sections. Bernhard Rudolf Banzhaf, responsable CC Publications / Culture ( trad.: Art. 2.2 et 3.5. Voit Les Alpes 12/96, p. 32 ss.

ouvelles des ALPES

I notiziario delle ALPI

I

LPEN-Nachrichten

Feedback