Cohue à l'Everest

Printemps 2001 1

Cohue à l' Everest

De nouveaux records à l' Everest: le plus jeune alpiniste ( le sherpa Temba Tshiri, 16 ans ), le plus âgé ( Sherman Bull, 64 ans ) et le premier aveugle ( Erik Weihenmayer, 32 ans ) ont gravi le plus haut sommet du monde, qui n' avait encore jamais connu pareille affluence en l' espace d' une saison. Parmi la foule, il y avait la Suissesse Evelyne Binsack et son compatriote Robert Bösch, mieux connu comme photographe par les lecteurs des « Alpes ». Deux autres Suisses ont réussi une première au Pumori.

Nouvelle voie au Pumori Deux Suisses, Ueli Bühler et Ueli Steck, ont ouvert une nouvelle route au Pumori ( 7161 m ), l' une des plus belles montagnes du massif de l' Everest. Ils sont montés par la face ouest jusqu' à l' arête sud, puis l' ont longée jusqu' au sommet. Pour descendre, ils ont emprunté la voie normale, qui suit l' arête est jusqu' à la selle avant de continuer par la paroi sud-est et l' arête sud-est. Les deux alpinistes sont partis à 2 h 15 du matin à la lueur de la pleine lune et ont atteint le sommet à 6 h. Ils étaient de retour au camp de base, situé à 5200 mètres d' altitude, à 20 h 30 le soir. La nouvelle voie passe à travers des champs de glace d' une inclinaison moyenne de 55 à 60° et comporte des passages inclinés jusqu' à 80° et quelques longueurs de corde combinées dans la glace, le rocher et la neige. La première de Bühler et de Steck était l' une des rares nouvelles ascensions réalisées ce printemps sur les montagnes du Népal et du Tibet. Au Manaslu ( 8163 m ), un groupe d' alpinistes ukrai-niens dotés d' une solide expérience a ouvert une nouvelle voie à travers la paroi sud-est et le piler sud-est. Une expédition russe a fêté un autre succès important dans l' histoire de l' alpinisme: elle a gravi pour la première fois le sommet central du Lhotse ( 8413 m ) par une voie qu' alors jamais empruntée. Les Russes ont atteint le sommet en montant depuis

1 Cet article se base sur le compte-rendu détaillé d' Elisabeth Hawley, Katmandou.

donné du fil à retordre. Les alpinistes ont utilisé des bouteilles d' oxygène.

Neuf « nouveaux » sommets Le sommet central du Lhotse a officiellement été ouvert par le ministère du tourisme népalais, une semaine seulement avant le succès des Russes. L' accès à huit autres sommets, inconnus pour la plupart ou d' une altitude relativement modeste en regard de l' Himalaya, a également été libéralisé. Les rumeurs sur l' ouverture du Machhapuchhare, la célèbre montagne sacrée près de Pokhara dont le nom signifie « queue de poisson »,

la selle sud entre l' Everest et le Lhotse jusqu' à l' arête nord du Lhotse, encore vierge. De là, ils ont continué par la paroi nord jusqu' à un dernier camp installé à 8250 mètres d' altitude. Neuf des douze alpinistes de l' expédition ont ensuite escaladé pour la première fois l' arête ouest jusqu' au sommet central du Lhotse, entre le 23 et le 25 mai dernier. Ils ont dû faire face à de grandes difficultés: juste avant le sommet, le dernier ressaut rocheux, vertical et recouvert d' un immense amas de neige en surplomb, leur a

Le Manaslu, un huit mille de toute beauté. Au printemps 2001, une équipe ukrainienne a réussi une première dans la face sud-est Pho to s:

Ch rist ine Kopp LES ALPES 9/2001

étaient dépourvues de fondement. Les bruits selon lesquels les autorités chinoises auraient délivré une autorisation pour l' ascension du Kailash se sont également révélés erronés. Un alpiniste espagnol a certes tenté d' obtenir un permis pour ce sommet qui représente, aux yeux de milliers de personnes, le centre religieux et spirituel de la terre, mais a vite renoncé face aux protestations qui se sont élevées aussi bien dans les cercles tibétains que dans le milieu de l' alpinisme. Au début du printemps, le temps était souvent mauvais, surtout au cours des trois premières semaines de mai où il a neigé et plu deux fois plus que de coutume. Seules les expéditions qui ont su s' armer de suffisamment de patience ont été couronnées de succès. Ce n' est que le 19 mai que l' Everest a été gravi pour la première fois de la saison. Par la suite, il a littéralement été pris d' assaut: pas moins de 182 alpinistes se sont tenus ce printemps sur le toit du monde!

Des poignées de main sans fin Quarante-sept des 182 alpinistes qui ont gravi l' Everest ( 99 par la face sud, 83 par la face nord ) avaient déjà réalisé une fois au moins cette performance. Pas moins de 49 expéditions ont parcouru l' Everest ( 21 depuis le Népal et 27 à partir du Tibet; une seule s' est risquée sur l' arête est, rarement empruntée ), ce qui représente plusieurs centaines de personnes. Et ce nombre s' amplifie encore si l'on tient compte des conducteurs de yacks, des équipes de cuisine, des porteurs, des adeptes de trekkings et des amis en visite! Le cercle fermé des alpinistes qui ont gravi l' Everest compte désormais 1119 membres. Les ascensions réussies se chiffrent quant à elles à 1500, plusieurs alpinistes ayant reconduit leur exploit. Sur les 182 ascensions de ce printemps, 176 ont eu lieu entre le 22 et le 25 mai, soit dans l' intervalle de quatre jours seulement! L' américain Michael Otis raconte que 107 personnes lui ont serré la main pour le féliciter de sa réussite alors qu' il descendait d' un camp situé à 7300 mètres d' altitude jusqu' au camp de base ( 6400 m )! La cohue était

Des drapeaux de prières bordent les cols, les passages et, parfois aussi, les sommets de l' Himalaya; massif de Manaslu, Larkye La Le Pumori, l' un des plus beaux sommets du massif de l' Everest. Deux Suisses ont ouvert une nouvelle voie à travers sa face ouest Un groupe de porteurs de la petite cité de Gorkha; même les femmes portent bagages et équipement des alpinistes étrangers LES ALPES 9/2001

particulièrement forte le 23 mai: qua-rante-sept alpinistes sont montés au sommet par la voie normale, sur le côté népalais.

La mort du sherpa le plus célèbre de ces dernières années, Babu Chiri, a causé une profonde tristesse: il est décédé tragiquement le 29 avril, à l' âge de 35 ans. Ses qualités humaines et ses exploits sportifs lui avaient valu la plus haute estime. Il s' était rendu célèbre grâce à l' as la plus rapide de l' Everest, soit 16 h et 65 min, en mai 2000. L' année précédente, il avait fait sensation en passant une nuit dans un petit bivouac sur le toit du monde, soit 21 h et 30 min, sans bouteille d' oxygène. Le même mois, il avait encore gravi une seconde fois l' Everest, du camp de base au sommet. En 1995 déjà, il s' était illustré en escaladant la plus haute montagne du monde à deux reprises en l' espace d' un mois, ce que personne n' avait encore fait. Il a en tout réalisé 10 ascensions de l' Everest – autant que le sherpa Ang Rita, mais une de moins que le sherpa Apa.

Une chute mortelle Le 29 avril, Babu Chiri quittait le camp II sur le côté népalais à 4 h du matin dans l' intention de réaliser quelques photos. Comme il n' était toujours pas de retour quelques heures plus tard, son frère Dawa est parti à sa recherche, avec le chef d' une expédition américaine et un autre sherpa. A minuit, ils ont retrouvé ses traces de pas, conduisant directement dans une crevasse cachée sous une épaisse couche de neige fraîche. Les deux sherpas ont fait descendre l' américain dans la crevasse au fond de laquelle il a trouvé le cadavre de Babu Chiri. Son corps a ensuite été rapatrié par avion à Katmandou.

Le roi Birenda a personnellement fait parvenir une lettre de condoléances à la famille de Babu Chiri, sans se douter qu' il mourrait assassiné un mois plus tard. Le massacre qui a décimé les membres de la famille royale au début du mois de juin a plongé le pays dans une crise d' une ampleur difficile à prévoir 2. a

Christine Kopp, Unterseen ( trad. )

Feedback