Confort et cabanes du CAS | Club Alpin Suisse CAS

Confort et cabanes du CAS

Confort et cabanes du CAS

Le CAS gère environ 150 cabanes dans les Alpes suisses. Du simple bivouac aux cabanes offrant jusqu' à 150 places, on y rencontre toutes sortes de dimensions et de formes d' exploitation. Les exigences posées aux cabanes du CAS ont énormément augmenté ces dernières années. Si le besoin d' amélioration des cabanes sur le plan de la construction se manifeste à travers les commentaires des hôtes, il se fait aussi sentir du point de vue de l' ap en énergie, de l' épura des eaux et de la loi sur les denrées alimentaires, c'est-à-dire l' infrastructure des cuisines. Tous ces éléments doivent être pris en considération lors de chaque construction. La commission des cabanes du CAS contrôle, pour chaque projet, ce qui est sensé et nécessaire et supprime le fameux « nice to have ». Le financement de ces constructions est difficile, car le rendement des cabanes stagne ou recule à cause de la concurrence que leur opposent les vallées. Dans quelle mesure les taxes par nuitée ont-elles vraiment atteint leur maximum, il est encore trop tôt pour se prononcer. Cependant, il ne fait aucun doute que les hôtes sont prêts, si l' offre s' élargit, à accepter une augmentation correspondante.

Par contre, les hôtes ne comprendraient pas de trouver, dans de grandes cabanes hivernales, des salles mal chauffées ou qu' il y ait deux services de repas, de dormir dans un dortoir avec 40 autres personnes et de ne pas trouver de place pour déposer les sacs à dos. Il faut donc viser des améliorations qui permettent aux cabanes du CAS de redorer leur image.

Et pour terminer, le confort de nos cabanes doit être envisagé dans le contexte global de la gastronomie et de l' hôtellerie. Même nos cabanes les plus récentes ( Kesch, Mont Fort, etc. ) atteignent à peine le niveau des prestations d' une auberge de jeunesse. Mais il est certain que nos petites cabanes, toutes simples, doivent aussi avoir leur place au sein du CAS. La diversité de nos cabanes ( de bivouac ( p.ex. Grassen ), simples ( p.ex. Ramoz ), ou plus grandes et confortables ) doit être préservée, car c' est avec cette variété que nous pouvons probablement satisfaire la plupart des désirs de nos clients. a

Peter Büchel, président de la commission des cabanes du CAS ( trad. )

Feedback