Corde et DNA: ajoutons encore

Prise de position de J+S Alpinisme II est bien exact - comme Peter Randelzhofer l' écrit dans Les Alpes 8/98 - que la force de freinage du demi-nœud d' amarre ( DNA ) ne dépend que marginalement de la manière dont la corde est débitée.

Cette manière affecte toutefois l' effi de la manipulation. Plusieurs problèmes peuvent surgir si la corde est débitée comme l' indique l' article paru dans Les Alpes 2/98:

- Formation de boucles tordues et mal positionnées: ce genre de boucles n' est pas seulement désagréable, il empêche encore la tenue correcte de la corde.

- Risque d' ouverture du mousqueton: si la corde est mal positionnée et n' est pas débitée correctement, le risque existe d' une pression sur le doigt du mousqueton. Pit Schubert a analysé le problème pour les rappels2. Le même risque existe en cas d' assurage.

- Pas de prise efficace sur la corde puisque le brin de freinage ne peut pas être lâché un seul instant ( accidents connus ). La façon de tenir la corde représentée ci-dessous doit 1 Cf. P. Schubert, Sicherheit und Risiko, DAV 94, p.114-115 2 Cf. Les Alpes 2/98, pp. 23-27, 5/98 p. 31 et 8/98, p. 18-19 être préférée à celle préconisée par Randelzhofer, c'est-à-dire le glissement de la main de freinage sur le brin de freinage.

Pour ces raisons et pour d' autres, J+S s' est arrêté sur la manière de tenir la corde représentée ici. Cette manière exige certes qu' on s' y exerce, mais elle ne pose aucun problème après apprentissage.

Il serait évidemment intéressant que cette question puisse être discutée à Macolin avec les auteurs intéressés, avec, à l' appui, exercices et manipulations sur le terrain.

Walter Josi, ESSM Macolin ( trad. ) M La direction technique de J+S Alpinisme continue de recommander, si l'on emploie le DNA, le maintien en parallèle des deux brins même si cette manière de faire exige qu' on s' y exerce Boutique CAS - Prix spéciaux pour DVA!

Les membres du CAS bénéficient des prix de faveur suivants à l' achat de détecteurs de victime d' avalanche:

Barry vox VS 2000 jjFn 31O.*(itiodèle 1096 ) Ortovox F1 -Classic Fr. 27O. Ortovox F1 -Focus ÏÎFr. 315. Pieps457 Fr 280..

Pieps 457 Opti-4 3 Fr. 33O.:[ îfy compris TVA + Commande:

Versement au CCP 30-6110-1, secrétariat du CAS, Case postale, 3000 Berne 23, avec indication du type d' appareil, du nombre et de l' adresse de livraison. L' envoi est effectué dès réception du paiement.

Sécurité, médecine, sauvetage Complémentarité La responsabilité du secours en montagne en Suisse est attribuée au CAS dont les sauveteurs bénévoles effectuent la plupart des sauvetages en montagne. Pour les accidents nécessitant une désincarcération ( voitures ou ascenseur ), les sapeurs-pompiers sont compétents, du moins possè-dent-ils le matériel. Ils ont besoin de l' aide de spécialistes de la montagne dans des terrains difficiles. La complémentarité des deux équipes a été démontrée lors du troisième thème traité durant le cours. Il s' agissait d' un grand exercice de désincarcération en terrain difficile. Entièrement conduit et dirigé par les participants, cet exercice nécessita la collaboration d' un médecin de la Rega pour la médicalisation de 4 blessés et des sa-peurs-pompiers pour la désincarcération des passagers prisonniers d' un véhicule tombé dans un ravin. Une chute d' un pont haut de 50 m.

Essai concluant Cet exercice en terrain escarpé a démontré la possibilité d' une collaboration efficace entre les différents organes et services d' intervention de secours. L' idée d' une telle association est à poursuivre et à développer.

Daniel Renand, directeur du cours, chef de poste S.I.S ., préposé aux secours du CAS

Feedback