Coupe suisse et ses épreuves (Signification de la -)

La Coupe suisse consiste en une série d' épreuves au niveau national offrant aux meilleurs grimpeuses et grimpeurs du pays la possibilité de s' accoutumer au système de compétition en vigueur sur le plan international. Mais elle doit aussi être, en plus, un « banc d' essai » facilement accessible aux grimpeurs qui se lancent dans la compétition et leur permettre de se mesurer à l' élite nationale.

En pratique Pour atteindre ces objectifs, les modalités des concours sont adaptées en conséquence. On s' efforce, par exemple, de varier la phase des éliminatoires et de lui donner la forme la plus intéressante possible. Les avis divergent fortement sur cette question.

Les tours de qualification servent à offrir à chacun une chance réelle. C' est pourquoi le niveau de difficulté des premiers itinéraires est choisi de façon à ce qu' ils ne soient pas dissua-sifs, mais motivants. Autre mesure allant dans le même sens: la qualification d' office en demi-finale des plus forts grimpeurs suisses du moment. Les demi-finales, ensuite, se déroulent conformément aux prescriptions internationales ( d' après le mode adopté pour la Coupe du monde ), ce qui, compte tenu du bon niveau suisse actuel, produit des concours de qualité élevée.

Le résultat L' expérience de ces dernières années a montré que cette structure a permis la formation d' une élite jeune et relativement large. La Coupe suisse a également créé une base pour la mise sur pied et le développement de divers autres aspects du sport de compétition. Elle est ainsi devenue aujourd'hui un passage obligé de la scène de la compétition d' escalade en Suisse.

Quant au nombre des manifestations, il semble que quatre ou cinq épreuves suffisent, s' ajoutant aux assez nombreux concours régionaux.

Escalade libre / Compétition < Ml 01 -J On ne peut cependant atteindre à la qualité des concours exigée que si les organisateurs remplissent leurs obligations dans tous les domaines - et non seulement sur le papier - avant et pendant l' épreuve.

La Coupe suisse en comparaison in terna tionale Un petit nombre d' associations seulement disposent d' une structure de la compétition aussi bonne que celle que le CAS peut actuellement faire valoir. Sont également bien organisées la France, la Russie, l' Italie et, aussi étonnant que cela puisse paraître, la petite mais très active Slovénie. Des pays comme l' Allemagne, l' Angleterre ou l' Espagne, en revanche, se voient contraints à repartir pratiquement à zéro, après des hauteurs atteintes peut-être trop rapidement et suivies d' un effondrement total.

D' une manière générale Le succès de la Coupe suisse, cette série de manifestations sportives organisées selon des critères nationaux, n' est garanti que si les responsables, les organisateurs, les sponsors, les médias, aussi bien que les sportifs, prennent l' événement au sérieux et si chacun fournit sa part de la réussite. On se trouve actuellement dans un processus de développement encore récent, et donc dans une situation où la critique fuse assez rapidement. Il serait cependant plus efficace de faire des suggestions concrètes et de proposer son soutien, afin de contribuer à améliorer toujours davantage la Coupe suisse, pour aboutir enfin à la réalisation d' une idée à laquelle chacun y aura mis du sien.

Leo Condrau et Hanspeter Sigrist, commission d' escalade libre du CASI

Feedback