Davantage d’azote à la limite des forêts

Lorsque le climat se réchauffe, les sols situés dans des zones habituellement froides s’enrichissent en azote. C’est le résultat d’une étude de l’Institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige et le paysage (WSL) au Stillberg, à Davos. Les chercheurs ont simulé un réchauffement de 4 degrés, ce qui correspond à celui attendu d’ici à 2070. La chaleur a stimulé l’activité des organismes du sol, qui ont produit nettement plus d’azote. Premiers touchés, les champignons. Certaines espèces ont disparu, d’autres ont profité de l’apport en azote.

Feedback