Davantage de suggestions de « randonnées sauvages »

Je vous adresse mes compliments pour la suggestion de course « Randonnée sauvage au Schluchhorn » ( Les Alpes, 6/2009 ), et pour cette idée d' excursion hors des chemins trop fréquentés. J' ai parcouru l' itinéraire décrit, très intéressant dans mon souvenir. Le paysage, surtout les formations rocheuses du Mittaghorn, laisse une forte impression. Je suis d' accord avec la cotation T5: la difficulté et l' exposition semblent comparables à celles de l' excursion au Bristen qui est également cotée T5. Je me réjouis de lire encore de nombreux articles de cette qualité dans notre revue. a Lorenz Ingold, Zurich ( trad. ) s' agit pas, comme dans la problématique des parcs, de mettre en « juste » application une loi, mais de formuler des lignes directrices internes au CAS concernant la politique de l' association. Toutes les régions du pays situées au-dessus de 1500 m doivent être classées en trois zones, respectivement très dignes, dignes et moins dignes de protection. Cette carte servirait au CAS de base à des prises de position sur des projets de remontées mécaniques, de routes ou d' autres constructions. Le CAS, à qui est reconnu le droit de recours d' associa, pourrait ainsi recourir contre des projets ne répondant pas aux exigences spécifiques de protection de la zone concernée. Il n' est pas encore établi si le CAS « pourrait » ou « devrait » recourir, car le projet « Paysage alpin » est encore en discussion interne en raison de dissensions entre les sections de montagne et celles de plaine. Lors de l' Assemblée des délégués de juin dernier, il a été proposé d' enterrer le projet. La proposition a été rejetée, et les responsables ont une année devant eux pour élaborer un projet susceptible d' obtenir l' aval de la majorité des délégués ( voir Les Alpes, 5/2009 et 7/2009 ). Le « perpétuel dilemme » promet de nourrir de nombreux débats et d' échauffer souvent encore les esprits. On n' est pas près de pouvoir fixer la bonne mesure de l' exploitation et de la protection, et l'on est condamné à s' en à chaque occasion au prix de longues et difficiles négociations. a Andreas Minder, Zurich ( trad. ) Les zones habitées et les voies de communication sont incluses dans les parcs naturels régionaux. La ligne Albula-Bernina des Chemins de fer rhétiques traverse le Parc d' Ela.

Photo: swiss-image.ch/Max Schmid

Compétitions

Competizione

Feedback