De l’activité sur les rochers Printemps 2019

Le troisième 8C+ de Suisse a été ouvert, tandis qu’un 8b+ en trad a été répété en Valais.

Bloc

Théo Chappex a fini l’année 2018 avec une belle première. Il avait déjà réussi le départ debout de Méithra en 2017, avant de tenter le départ assis sur le conseil de Lucien Reymondin. Fin 2018, il est parvenu à enchaîner les huit mouvements difficiles sur de minuscules prises d’un bloc dans les Alpes valaisannes. Il propose 8C comme cotation.

Fin février, Giuliano Cameroni¹ a placé la barre encore plus haut: le Tessinois a ouvert un 8C+ à Brione. Après huit jours de travail, il a résolu Poison the Well, juste à côté du classique Pamplemousse. Après Off the Wagon low de Shawn Raboutou, cette ligne est la deuxième cotée 8C+ en Suisse. Juste après, Giuliano est revenu à un projet qu’il avait à Cresciano et, sur sa lancée, a ouvert un troisième 8C+: REM partage le départ de Dreamtime, le célèbre bloc de Fred Nicole, avant de monter en ligne directe sur de minuscules réglettes.

En janvier, Fabio Arz s’est adjugé La Pelle (8A+) à Cresciano. En février, Nico Secomandi a pu cocher Fred’s Shield sit (8A+) dans le Murgtal. Début mars, Philipp Hänggli a empoché Taurus (8A) dans le Murgtal, tandis que Martin Keller² réussissait The Story of Two Worlds (8C) à Cresciano. Cela faisait de nombreuses années qu’il essayait cette ligne de Dave Graham. Toutefois, c’est un conseil de Sebastian Cotting qui lui a donné la solution: un coincement du genou lui a permis d’éviter une horrible réglette et de résoudre le problème.

Voies

Début mars, Alexander Rohr a grimpé Shogun (8c) à Tüfleten/BL relativement vite. A la mi-mars, Patrik Aufdenblatten³ a écrit sur Facebook: «Whhhoooppp Whhhoooppp. Enfin. Hanuman Clean.» Le site lacrux.com a fait le récit de cette réussite en terres valaisannes: début mars, Patrik Aufdenblatten s’est attaqué à cette voie en trad avec Fabian Borter. Après quelques jours seulement, ce dernier est parvenu au relais, s’adjugeant ainsi la première répétition après Jonas Schild. Patrik a dû travailler encore quelques jours et est parvenu au sommet le 15 mars.

Parois

Les 27 et 28 février 2019, Simon Chatelan et Silvan Schüpbach4 ont ouvert une voie exigeante en mixte à l’Aiguille de l’Amône (3585 m). Ils l’ont baptisée L’accidentelle et l’accidenté, parce que Silvan Schüpbach s’est non seulement foulé le pouce, mais a aussi reçu des morceaux de glace qui lui ont valu quelques entailles. La voie suit une série de rampes exposées nord sur une longueur de 850 m et ne dispose pas de point d’assurage fixe. Les deux alpinistes la cotent M7, 45°. Ils précisent qu’il existe une échappatoire, mais qu’il faut absolument faire attention au danger d’avalanches.

Décès de Julian Zanker

Le 24 février 2019, Julian Zanker (28 ans) a fait une chute mortelle dans le haut de la face nord de l’Eiger. Les circonstances exactes de l’accident ne sont pas connues, écrit sa famille sur son site julianzanker.ch. Le Grison était guide, alpiniste enthousiaste et parapentiste. Il avait participé à de nombreuses expéditions ambitieuses, notamment en 2017 avec Stephan Siegrist au Cerro Kishtwar.

Feedback