Des femmes en camp de ski

arrêt sur histoire

Comme elles ne pouvaient pas faire partie du CAS, les alpinistes suisses ont commencé à écrire l’histoire de leur propre club le 27 février 1918 en fondant le Club suisse des femmes alpinistes. Faute de cabanes de haute montagne leur appartenant, les membres du CSFA louaient souvent des hébergements à plus basse altitude comme point de départ de leurs excursions. C’est ce que rapportent les deux livres de cabane de la collection du Musée alpin suisse à Berne: le Livre de cabanes 1919-1929 et le Hüttenbuch 1930-1954. Ce sont là deux bijoux où les alpinistes du club féminin ont décrit leurs semaines avec le club et leurs excursions journalières à différents endroits avec des textes, des poèmes, des croquis et des photos. Ces deux livres de cabane devraient être publiés au moins en format numérique. Bien sûr, le Musée alpin y songe. Mais, comme toujours, c’est une question d’argent. Voici une note de la page 135, l’antépénultième du deuxième livre de cabane. En 1954, Pâques tombait à la mi-avril. Neuf membres de la section de Bâle du CSFA et deux invitées ont logé au Chalet Central à Engelberg, que le club avait loué.

Feedback