Division autour du Creux du Van

La protection du site du Creux du Van, haut lieu du tourisme neuchâtelois, crée le débat. Dans une intention que l’on peut qualifier de louable, les autorités veulent en effet la renforcer. Mais la mise en œuvre de ces ­mesures rencontre une forte résistance. Pas moins de 436 oppositions ont été déposées, dont 400 par des milieux proches du CAS. En cause: une interdiction totale de la ­falaise aux rares grimpeurs et une restriction drastique de la pratique de la ­randonnée hivernale. En revanche, aucune route ne serait fermée pour limiter l’afflux des 100 000 visiteurs annuels. Une contradiction qui n’est pas du goût du CAS. Les autorités devraient trancher d’ici l’automne.

Feedback