Editions du CAS (Du nouveau aux -) | Club Alpin Suisse CAS

Editions du CAS (Du nouveau aux -)

Guides, échelle des difficultés, qualité des points d' assurage Presque dès sa fondation en 1863, le CAS a mené une activité d' éditeur de livres et de cartes. Le catalogue actuel comprend près de cent titres. Chaque année sont offerts de nouvelles publications et des ouvrages mis à jour qui suivent les divers développements des sports de montagne.

Ce sont les guides qui sont au centre de l' activité editoriale du CAS ( courses, cabanes, ski, randonnées et escalade ) et leur qualité élevée les fait apprécier en Suisse autant qu' à l' étranger. Cette année, deux nouveautés sont à noter: une échelle améliorée des difficultés dans les guides de courses à ski et, pour la Equilibre, Corniche de neige et Grand Combin. Mont-Dolent, 1953 L' équipement et l' assurage des voies varient depuis toujours. Désormais, les guides d' escalade du CAS seront munis d' une échelle P, évaluant la qualité de l' assurage. Aragno ( TI ), septembre 1990 première fois dans les guides d' esca, une évaluation de l' assurage.

Nouvelle présentation La présentation des nouveaux ouvrages a été modifiée: sur fond blanc, des barres de couleur différencient les séries. Une police de caractère plus moderne et une mise en page aérée rendent la lecture plus facile. Les illustrations sont placées aussi près que possible de leur description, ce qui facilite l' utilisation de l' ouvra. Tant que possible, on recourt à des croquis; à défaut des photographies sont présentées.

Guides et manuels

Guides Les guides couvrent toutes les régions montagneuses de Suisse et des zones étrangères proches. La description des cabanes et des itinéraires, ainsi que les explications touchant à la géologie, à la faune et à la flore de la région, font de ceux-ci des ouvrages de référence1.

De la randonnée d' altitude aux courses extrêmes, les guides englobent un ensemble d' activités. Les iti-

Tab. 1

Echelle du CAS pour le ski de randonnée

Critères principaux De- Incli- Terrain Passages étroits Exposition Exemple naison Montée et descente à la descente f Moins égal, vallonnements, pas de couloirs pas de danger Sim. Nie- de 28° pas d' obstacles de glissade derhorn - env.

large pente avec quelques courts passages étroits courtes glissades Turnen PD 30° courts passages raides, dé- mais à surface avec arrêt sur pente + pressions, bosses ou rochers.

régulière douce Possibilités d' échappement; conversions nécessaires - env.

courts passages raides sans passages étroits courts plans de glissades Seehorn AD 35° possibilité d' échappement; mais plus raides; frei- plus longs avec seuils + la succession des obstacles nage et virages sont pour le freinage ( ris- exige de bonnes réactions nécessaires ques de blessuresenv.

fortes pentes sans échappe- passages étroits longs glissades aboutissant Cheibe- D 40° ment possible; sûreté dans et raides, fond régu- en partie dans des horn + les conversions; les nom- lier; virages courts en- blocs, des éboulis ou breux obstacles exigent une core possibles des arbres ( danger de technique très sûre mort par neige dureenv.

terrain très raide, coupé de passages étroits longs glissades aboutissant Balmhorn TD 45° barres rocheuses; obstacles et très raides; fond à des pentes raides face sud + nombreux et rapprochée inégal; virages courts ( danger de mort ) difficiles ED env. faces très raides; aucune 50° possibilité de repos au cours de la descente suite de passagesextrêmement étroits très longs et exposé raides; descente par sauts ou dérapage EX 55° faces et couloirs extrême- etment raides. Maîtrise techni- plus que exceptionnelle rappels nécessaires pour franchir les barres rocheuses Critères complémentaires - Orientation difficile tant à la montée qu' à la descente.

- Itinéraire masqué ou reconnaissance impossible.

- Erreur d' itinéraire difficile ou impossible à corriger.

Tab. 2:

Echelle P: évaluation de l' assurage des voies

Echelle P Critères principaux Degré Relais Points d' assurage intermédiaires PPPinstallation de haute excellent assurage dans tous lesRelais: grosse boucle ou qualité, longueurs passages délicats, distances entre lesdeux solides ancrages; raisonnablespoints adaptées à la difficulté. PasPoints intermédiaires:

de longues chutes possibles si la corde ancrages collés ou nouveaux est correctement maniéegollots PP ( ev. + nat:... ) tous les relais sont équipés tous les passages difficiles sont bien protégés; distances pour la plupart adaptées aux difficultés gollots de dernière génération P + nat:...

un piton au moins à la majorité des relais quelques passages difficiles peu protégés et/ou grandes distances entre les points d' assurage. Chutes dangereuses possibles vieux gollots, pitons normaux, sangles P alpin + nat:...

quelques pitons seulement en place peu de points d' assurage vieux matériel P-+ nat:...

pas d' équipement aucun aucun P?

Douteux, itinéraire abandonné ou très peu fréquenté. Pas d' indication sur l' équipement éventuellement en place.

Points d' assurage naturels DegréPossibilités d' assurage nat: très bon nombreuses nat: bonsuffisantes nat: faible rares par endroits nat: très faible rares Mise en place des points d' assurage très facile, aisée généralement facile difficile; exige une bonne expérience très difficile néraires délaissés, par ex. en raison de chutes de pierres, sont mentionnés mais ne sont plus décrits. Les difficultés des voies d' escalade et des itinéraires classiques sont évaluées selon l' échelle UIAA. Celles des courses mixtes sont estimées selon l' échelle actuelle du CAS.2 Guide de courses à ski Les possibilités techniques, l' amé des connaissances et le désir de parcourir tant que possible des pentes vierges ont favorisé la multiplication des courses à ski. Cette évolution se reflète aussi dans les guides, par exemple dans le fait que le volume consacré à Berne-Fribourg-Vaud a dû être dédoublé.

Nouvelle échelle des difficultés II est apparu que l' évaluation des difficultés ne correspondait plus aux exigences actuelles. C' est pourquoi, en correspondance avec celle des guides, une nouvelle échelle a été introduite dans les guides de courses à ski. ( cf. Tab. 1 ).

Contenu La description générale de chaque itinéraire comprend une évaluation de la difficulté d' ensemble, l' indica des passages les plus raides, la dénivellation, le temps de montée ( pour un groupe entraîné ), l' exposi, des renvois aux illustrations, les cartes à consulter, une estimation globale ainsi que des indications relatives aux possibilités d' utiliser une planche à neige ( snowboard ).

Compléments par les cartes Topo-guides et cartes vont de pair. Ces dernières sont avant tout indispensables pour s' orienter. Depuis fin 1998, les membres du CAS peuvent obtenir les cartes officielles à prix réduit. En règle générale, les itinéraires ( établis par le S+T en collaboration avec la Fédération suisse de ski ) portent les mêmes numéros que dans les topo-guides.

Guides de randonnées Le guide Wandern alpin, avec un choix de randonnées d' altitude dans tout le pays, correspond à un besoin évident. Il décrit les itinéraires vers les Q. < Moyen technique 1 Les ouvrages de Maurice Brandt ( Alpes valaisannes, Alpes et Préalpes fribourgeoises et vaudoises, notamment ) constituent des références pour tous les auteurs de guides.

2 Difficultés des courses alpines F = facile, PD = peu difficile, AD = assez difficile, D = difficile, TD = très difficile, ED = extrêmement difficile, EX = exceptionnellement difficile.

Livres / Médias diquée selon l' échelle en vigueur ( voir note 2 ). Dans la montée au Zinalrothorn Les guides du CAS réperto-rient toutes les courses, des randonnées aux grands itinéraires de haute montagne. La difficulté est in- cabanes, les cols et les sommets faciles. L' échelle des difficultés est celle qui a été en usage jusqu' ici pour ce genre de courses3.

Pour améliorer l' offre, la Suisse a été divisée en régions, comme c' est le cas pour les guides de courses à ski. En 1998, ce sont les volumes consacrés aux Grisons et à la Suisse romande qui ont été publiés.

Guides d' escalade Quotation des difficultés Pour suivre la tendance actuelle, les nouveaux guides d' escalade notent les difficultés selon l' échelle française. S' il y a des changements par rapport aux données des ouvreurs de la voie, ils sont signalés dans la description. Pour éviter de trop gros écarts entre différents sites, une référence est fournie par des voies-type. La description, en règle générale, est limitée aux données qui ne peuvent pas être déduites de la seule lecture du croquis.

Qualité des points d' assurage La qualité des points d' assurage est aujourd'hui un critère important du choix des itinéraires. C' est pourquoi une nouvelle échelle a été conçue, dite « Echelle P » ( P = protection et piton ) ( cf. Tab. 2 ).

Manuels Pour améliorer la sécurité des activités sportives en montagne et mieux faire connaître le monde alpin, les Editions du CAS ( seules ou en collaboration avec d' autres organisations ) publient également divers ouvrages à caractère de manuels.

Martin Gurtner, président de la commission des publications ( trad. ) M 3 Difficulté des randonnées P = piéton, PE = piéton expérimenté, RE = randonneur expérimenté ( doit être notamment capable de traverser un champ de neige en pente ou de surmonter quelques passages rocheux ).

Les guides de ski du CAS indiquent la difficulté des courses selon la nouvelle échelle du CAS. Elle compte sept degrés, de facile à exceptionnellement difficile. Sur le Verstanclator ( Suvretta ) Nouvelles publications et mises à jour 1999 Guides Maurice Brandt, Walliser Alpen 1 und Walliser Alpen 2 ( en allemand ) Ueli Mosimann, Auswahlführer Berner Alpen Toni Fullin, Urner Alpen 3 Giuseppe Brenna, Alpi Mesolcinesi ( Ticino 4 ) Manfred Hunziker, Säntis-Chur-firsten Courses à ski Ralph Schnegg, Daniel Anker, Alpine Skitouren Berner Alpen Ost Vital Eggenberger, Alpine Skitouren Graubünden Randonnées d' altitude Bernhard R. Banzhaf, Alpinwandern Wallis Thomas Bachmann, Wunderliches Wanderbuch Göschenertal

Feedback