En marche vers l'été avec le CAS

Ainsi donc, nous voici déjà au seuil d' un nouvel été, soit de la saison où la plus grande variété d' activités sportives en montagne mobilise notre intérêt. L' été, cependant, est avant tout la saison des courses de haute montagne, qui représentent la « discipline royale » de l' alpinisme et restent la principale activité d' une grande partie des alpinistes. Elles sont également, comme les autres formes de courses en groupe, l' un des liens importants qui unissent les membres du CAS.

En Suisse, le plus souvent, l' été en montagne est court. En faisant son choix dans l' offre abondante et diverse du CAS, en particulier dans celle de sa centaine de sections, chaque membre peut trouver chaussure à son pied et profiter au maximum des journées de beau temps en montagne qui se présentent. Et en général, il ne cherche pas tellement à accomplir une « performance », mais bien davantage à vivre une expérience en montagne dans laquelle les rapports d' amitié jouent un rôle important.

La solidarité, un devoir de camaraderie Les sportifs tout autant que les contemplatifs devraient pouvoir trouver leur compte dans nos rangs. Le fait que les uns recherchent un équilibre dans la performance physique et que d' autres considèrent la montagne davantage comme un univers global dont ils veulent jouir en tant que tel implique non seulement une certaine tolérance mais exige aussi de chacun qu' il soit prêt à fournir sa contribution, pour que tous aient une liberté d' action suffisante. En conséquence, nous devons rompre avec une étroitesse de vue qu' on constate encore et donc nous départir de la tendance à ne nous engager que pour les activités du club qui nous intéressent personnellement. La solidarité, qui consiste à accorder son soutien également aux activités des autres, sera finalement la meilleure garantie de se voir soi-même pris au sérieux et soutenu par la communauté du club dans ses propres domaines de prédilection.

Vivre ensemble La force du CAS réside dans sa capacité à réunir sous un même toit des alpinistes de toutes tendances et de tous âges, à leur transmettre à tous un sentiment d' appartenance, voire de sécurité. Entrons ensemble dans l' été, allons ensemble dans ces montagne, objet de notre attirance et de nos préoccupations, vivons-en ensemble la diversité - chacun à sa façon.

Bernhard Rudolf Banzhaf, chef des publications ( trad. ) M L' été, saison des courses de haute montagne, discipline reine de l' alpinisme. Aux Bütlassen ( Oberland BE ) Ces dernières années, l' escalade, en particulier, a connu un véritable boom. Il est important que, dans le CAS, chacun soutienne aussi les domaines d' activités en plein essor. Andy Lerch à Sinks Canyon ( USA )

lourrier des lecteurs

posta dei lettori Leserbriefe

le prix ex-usine, en Italie ou en Espagne, était environ cinq fois inférieur au prix de vente en Suisse...

Que, par vanité, ignorance ou indifférence une majorité d' utilisa d' articles de sport s' accommo de cette situation et paient sans sourciller des prix sans rapport avec la valeur réelle de la marchandise ne supprime en rien les problèmes posés, qui sont d' ordre moral, social et politique.

J' estime pour ma part qu' il serait grand temps que les amateurs de sports de montagne exigent désormais de connaître l' exacte origine de l' équipement qu' ils utilisent, sinon la formation de son prix. La quasi complète opacité du commerce des produits concernés n' est plus admissible -si elle l' a jamais été. Elle n' est pas plus admissible que la production, par des enfants et dans des conditions abominables, des ballons de football au Pakistan.

L' éthique du sport passe par le respect de l' environnement dans lequel il se déroule. Elle passe désormais aussi par le respect des droits fondamentaux de ceux qui produisent les objets utiles ou nécessaires à sa pratique. Il n' y a plus de chaussettes et de chemises innocentes.

Gil Stauffer, Cernier NEOrigine, prix et éthique Récemment, une campagne de « moralisation », timide d' ailleurs, du commerce de certains articles de sport - principalement des chaussures - a révélé que les conditions de leur production dans divers pays du Tiers-Monde étaient rien moins que scandaleuses. L' exploitation éhontée d' une situation de sous-développe-ment - salaires dérisoires et conditions de travail lamentables - par certains fabricants occidentaux est devenue une composante importante de la pratique du sport dans les pays dits riches, notamment européens.

Les coûts de production de ces articles sont quasiment sans rapport avec les prix de vente pratiqués chez nous: c' est d' un facteur dix, voire davantage, que les seconds excèdent les premiers. L' acheteur paie bien moins l' article lui-même que des marges de marketing et de bénéfice exorbitantes.

Qu' en est-il du matériel de montagne?

Pour certains articles « durs » ( piolets, crampons, skis etc. ) les fabricants sont connus de longue date. L' origine du produit et les conditions générales de sa fabrication sont donc établies -sinon affichées. Pour quantité d' arti « mous », en revanche ( chaussures, sacs, vêtements ) c' est l' obscurité complète. Sont-ils fabriqués au Portugal, en Pologne, aux Philippines, en Chine? Pas la moindre indication. Les vendeurs eux-mêmes n' en savent rien. Une seule chose est claire: le caractère hautement « suisse » du prix de vente en magasin.

Interrogé sur le coût de production de chaussons d' escalade, un cordonnier espagnol établi en Suisse, ancien chef de production dans une fabrique de chaussures en Espagne, nous avait affirmé avec un sourire entendu que

Feedback