Escalade dans les Sommêtres. Un Eldorado de la grimpe méconnu

1 Le Theusseret est un barrage sur le Doubs, au pied des Sommêtres; on y trouve une auberge et les balades y sont magnifiques.

alors avoir des conséquences dramatiques. Mais les terrasses n' ont pas supporté longtemps les sollicitations des grimpeurs. Elles ont même fini par créer un danger pour les futures escalades de la face sud. Tel est le cas du Dièdre qui est la première voie officielle des Sommêtres si l'on excepte l' arête.

Un nouvel Eldorado

Le long des faces sud, il fait souvent trop chaud et l'on peut même s' y défouler en T-shirt en plein mois de janvier. Durant la saison froide, on y croise des lézards venus se réchauffer sur les rochers tempérés. L' exploration de ces parois date de la fin des années 5O. Les pionniers principaux se nommaient Maurice Brandt, François Mattern ou le toujours très actif Germain Paratte. De très belles classiques de libre, telles la Poire Bleue, le Pilier du Jardin ou les Anges apparaissent. Il en est de même pour quelques voies mixtes ( libre et artif ) comme le vertigineux Pic du Tonnerre. A noter également le Grand Capuchon qui, avec ses 110 mètres, constitue la plus longue voie des Sommêtres. Mais le summum de l' époque, c' est la voie Spigolo. Alors âgé de 18 ans, Germain Paratte va forcer la face sud en libre avec seulement 5 pitons. Cette voie, rééquipée et rebaptisée La Coronelle ( 6a+ ) annonce, avant l' heure, la venue de l' escalade moderne. Pour avoir un aperçu des possibilités offertes par le site, Le panorama de l' arête des Sommêtres s' étend au-delà de la frontière française Floriane Boss observe la partie supérieure de l' arête des Sommêtres Par une belle journée printanière, Nicolas Zambetti se joue des petites prises finement sculptées de la Voie des boîtiers ( 6 c+ ) Photos: patriceschreyer.com Informations pratiques Accès: en train ( CJ ) par le Noirmont ( Jura ).

Hébergement: on peut passer la nuit dans la cabane située au sommet de l' arête ( P. 1079 ). Elle appartient au groupe d' alpinistes des Franches Montagnes, le GAFM ( tél. 032 953 16 66 ). Se renseigner avant sur l' occupation de la cabane. Il existe également divers campings dans les environs, à Saignelégier par exemple. Bibliographie: CN 1: 25 000, feuille 1104 Saignelégier. Il existe très peu de topos fiables actuellement. Jürg von Känel, Jura plaisir, Ed. Filidor, 2001. Ce guide, sans être complet, propose un bon choix de voies d' une certaine catégorie de difficulté. Philippe Steulet, Escalade dans le Jura, Ed. du CAS, 1995. Ce guide offre une bonne vue d' ensemble et permet de s' orien mais certains noms de voies sont erronés et beaucoup manquent. Recommandations: se méfier des spits et pitons abandonnés çà et là, ainsi que des itinéraires montrant peu de traces de passages. Certains peuvent en effet se révéler très exposés! Les secteurs « Cabane » et « Spigolo » conviennent bien à l' initiation et sont agréables en groupe. Les autres nécessitent un pas sûr car les accès sont chaotiques et le pied des voies peu confortable. Attention aux chutes de pierres provenant des cordées qui gravissent l' arête ( très fréquentée certains beaux jours ), ou de celles installées sur les vires ne manquez pas les voies La Samba ( 6a ), Daphné ( 6b ), La Mue ( 6b+ ), La voie des boîtiers ( 6 c+ ) ou encore La Cuvette ( 7b ), Les animaux klaxonneurs ( 7b ), et Parasite au paradis ( 7 c ) qui sont superbes!

Le gardien des Sommêtres

Né en 1940, Germain Paratte, guide et garde forestier de formation, a jeté son dévolu sur les Sommêtres depuis son plus jeune âge. Il a parcouru à 20 ans toutes les voies de son jardin préféré. Depuis, il n' a plus arrêté de pitonner, sceller, défricher et terrasser pour le bonheur des autres. Germain est convaincu depuis toujours de la popularité de l' esca. Il équipe en pensant aux répétiteurs et privilégie la qualité à la quantité en gardant un esprit très écologique. Les emplacements de ses points d' assurage nécessitent souvent un peu d' engage de la part du grimpeur. Un style qui s' oublie un peu en escalade sportive. La passion de Germain pour les Sommêtres se traduit aussi par la cabane qu' il y a bâtie. Sise à la base des rochers, elle est entourée d' une multitude de petites voies d' initiation qui conviennent à merveille aux débutants. Le secteur « Cabane » est très apprécié des guides régionaux qui y emmènent régulièrement des groupes. Et ce ne sont pas les terrasses aménagées au sol qui nuisent au charme de l' en a Nicolas Zambetti, Tavannes Ambiance matinale, avec de la brume sur le Doubs pour Nicolas Zambetti dans le secteur « Poire bleue » Les délires chromatiques de l' automne permettent à Julien Zambetti de se confondre dans le paysage de La Samba ( 6a )

Le concierge des Sommêtres

Arthur Visoni 1902–1986

Le grimpeur Arthur Visoni s' est beaucoup investi pour le massif rocheux jurassien des Sommêtres. Il y a aménagé des sentiers, multiplié des voies nouvelles et développé le bloc ou des courts passages. Avec son ascension du « Miroir Visoni », il a réalisé le premier 6a du Jura.

Dans les années 1920–1930, l' arête des Sommêtres est une varappe classique nichée au cœur d' une nature intacte. C' est à pied ou à vélo qu' on se rend sur ces sites d' escalade. Parmi les grimpeurs, plutôt issus des villes que des campagnes, certains explorent les lieux et vont laisser leur nom à des passages. Le plus actif d' entre eux est Arthur Visoni. Petit, mince, très calme et discret, il est issu d' une famille originaire d' Italie qui s' est Après quelques heures agréables de tiédeur volée à l' hiver, le froid reprend ses droits Régis Dubois se joue d' un autre morceau d' anthologie: Les animaux klaxonneurs ( 7b+ ) Floriane Boss négocie une traversée de gendarme digne des grandes arêtes alpines Photos: patriceschr ey er .com établie à Fribourg. Ensemble, ils forment un orchestre ambulant d' une certaine notoriété et jouent dans les endroits chics de toute la Suisse. Mais cette vie d' artiste ne convient guère à Arthur. Dans ses moments de liberté, il parcourt à vélo les grands cols des Alpes, tandis que pour s' amuser il grimpe des murs de façades. A 25 ans, il s' installe à La Chaux-de-Fonds comme professeur de piano. Aloïs Mettraux, chef de train, lui fait connaître les Alpes, puis les proches Sommêtres. Visoni se consacre alors corps et âme à ce massif jurassien. Une passion qui lui vaudra d' ailleurs le surnom affectueux de « concierge des Sommêtres ».

Le style Visoni

Doté d' une confiance absolue en lui- même, Arthur Visoni considérait le matériel superflu. Une vieille corde en chanvre de 7 ou 8 mm d' une vingtaine de mètres fut longtemps son seul équipement. Visoni affectionnait une escalade dépouillée, qui sera appelée plus tard « escalade libre ». Il développa un style d' escalade efficace et précis dont la seule règle était, comme pour tous les grimpeurs d' alors, la défense absolue de tomber. Ainsi les passages étaient toujours abordés après évaluation et, pour les plus durs, après répétition mentale des gestes à faire. Ayant grimpé à Fontainebleau 1, il en avait rapporté les principes dont la notion du travail, l' entraînement et le bloc. S' il initia de nombreuses personnes aux Sommêtres, c' est le plus souvent en solo et sans corde qu' il multipliait les ascensions jusqu' à la difficulté 5b+ ( Paroi Graber ). Lorsque cela devenait plus difficile, il troquait ses grosses chaussures contre des espadrilles légères. A la fin des années 40, il gravit après études le Miroir Visoni 2, une courte dalle raide. Le premier 6a du Jura fut ainsi franchi après travail. L' attachement de Visoni aux Sommêtres ne doit pas faire oublier son amour pour les Alpes. Grimpeur virtuose et alpiniste endurant, il gravit la majorité des 4000, en été comme en hiver 3. a Claude Remy, l' Eglise 1 Fameuse école d' escalade du bloc pratiqué comme but en soi 2 Le Miroir Visoni est une courte facette rocheuse située sur l' arête versant sud-est. La section clé du 6a offre trois mouvements sur « chiures ». 3 Cet article se base sur l' ouvrage de Claude et Yves Remy, Falaises du Jura, histoire de l' escalade, Editions de l' ACAJ, à paraître fin 2006.

Montagnes et environnement

Montagne e ambiente

Berge und Umwelt

Feedback