Everest avant tout (L'-)

tLPEN-Nachrichten

II notiziario delle ALPI

Everest avant tout

Le printemps 1999 dans les montagnes du Népal et du Tibet Une fois de plus, l' Everest a fait les gros titres lorsque, le printemps passé, une expédition de recherche retrouvait la dépouille de George Mallory, disparu il y a 75 ans dans la région du sommet. Cette découverte n' a cependant pas permis d' établir si Mallory avait atteint le sommet avec Andrew Irvine avant de mourir. Un autre événement a mis les médias en effervescence durant la saison: Babu Chiri, un sherpa âgé de 33 ans, a passé presque une journée entière au sommet de l' Everest, sans apport d' oxygène.

Nouvel itinéraire pour le Thamserku Ces nouvelles sensationnelles ont fait un peu oublier une performance inédite réalisée ce printemps dans les montagnes népalaises et tibétaines, à savoir une ascension très rapide, par les Espagnols Caries Vallès et Joan Quintana, du Thamserku, un sommet de 6623 mètres du secteur népalais de l' Everest, non loin des beaux contours de l' Ama Dablam. Les deux alpinistes ont ouvert une nouvelle voie difficile et objectivement dangereuse dans la paroi nord-est. Ils sont la première cordée depuis dix ans qui a osé affronter le Thamserku, dont l' accès est connu pour être difficile.. " " .Vallès et Quintana sont ainsi les sixièmes à réussir cette ascension.

D' autres événements sont passés inaperçus, tant les regards étaient fixés sur l' Everest: l' Américain Ed Viesturs, un des alpinistes de haute altitude les plus compétents de notre temps, et son ami, le Finlandais Veikka Gustafsson, gravirent presque à la suite le Manaslu ( 8163 m ) et le Dhaulagiri ( 8167 m ) entre le 22 avril et le 4 mai. Ed Viesturs compte au total 10 huit mille à son palmarès et cinq ascensions de l' Everest, dont une sans L' Everest au soleil couchant, du versant nord tibétain. Au début mai 1999, une expédition de recherche trouvait, très haut sur les pentes de l' Everest, le corps de George Mallory, disparu depuis 75 ans apport d' oxygène. La liste des alpinistes ayant gravi tous les huit mille ne cesse de s' allonger. L' Italien Sergio Martini ( 49 ans ) et l' Espagnol Juanito Oirzabal, par exemple, ont récemment rejoint le « club ». Il n' est toutefois pas certain que Martini ait atteint le point culminant du Lhotse, en 1997.

Remarquables performances des sherpas Sept alpinistes ont perdu la vie ce printemps sur le Malaku, sur l' Anna et sur l' Everest, ce dernier ayant fait à lui seul quatre victimes. Vingt-deux expéditions ( dont de nombreux petits groupes ) ont tenté l' ascension du Chomolungma ( nom tibétain de l' Everest ) par le versant nord et quatorze par le versant sud népalais! Pas moins de 117 alpinistes ont atteint son sommet, mais rares encore sont ceux qui ont pu se passer d' oxygène. Ce qui fait au total 878 nommes et femmes ayant foulé 1177 fois le toit du monde. Relevons par ailleurs les performances impressionnantes des sherpas, dont bon nombre se sont hissés plusieurs fois jusqu' à ce sommet convoité. Ang Rita, et maintenant aussi Apa Sherpa, y sont par exemple parvenus chacun dix fois!

Le 6 mai, un autre sherpa du nom de Babu Chiri passait vingt-et-une heures et demie - un record de durée - dans une petite tente au sommet de l' Everest, sans jamais avoir recours à la bonbonne d' oxygène, ajoutant ainsi un huitième record à son palmarès. Vingt jours plus tard, le 26 mai, il récidivait et accompagna encore une fois son expédition jusqu' au sommet, comme s' il s' agissait d' une promenade! En fait, il ne voulait rester que vingt heures, mais passa une heure et demie supplémentaire dans ces glaces inhospitalières pour répondre par radio aux questions de l' officier de liaison népalais, et surtout pour bavarder avec ses amis sherpas!

Des lettres à sa famille et des initiales brodées comme indices Comme mentionné plus haut, la découverte du corps de George Mallory est incontestablement l' événe qui a fait le plus de bruit ce printemps. Dès la mi-mars 1999, une expédition composée en majorité d' Américains et parrainée par de grandes sociétés avait entamé des recherches dans la face nord de l' Eve afin d' essayer de lever le voile sur le sort de l' expédition britannique qui avait tenté l' ascension en 1924. Le 8 juin de cette année-là, Mallory ( 38 ans ) disparaissait dans les nuages avec son partenaire Andrew Irvine ( 22 ans ). Son coéquipier, Noel Odelle, vit les deux alpinistes une dernière fois à une altitude de plus de 8500 mètres. On n' a jamais su ce qu' il leur est arrivé par la suite. Impossible de savoir notamment si les deux Britanniques ont réussi à atteindre le sommet, ce qui serait une performance incroyable en regard de l' équipe précaire de l' époque.

Le 1er mai, dans le cadre d' une opération de recherches musclée, précédée d' intenses préparatifs, l' al Conrad Anker retrouvait le cadavre de Mallory à 8300 mètres d' altitude. La découverte n' a été possible qu' en raison du très faible enneigement de cette année. La double fracture du tibia semble indiquer que Mallory a fait une chute. Il gisait la tête la première dans les rochers. Ses vêtements en partie désintégrés sous l' effet des éléments s' effritaient au moindre contact et laissaient voir le buste tuméfié et blanc comme du marbre. Mallory a pu être identifié grâce à plusieurs lettres adressées à sa famille que l'on a trouvées sur lui, à des notes, à son canif et à ses initiales brodées sur ses vêtements. Le test de l' ADN a définitivement confirmé l' hypothèse. A l' époque, Mallory était une brillante personnalité dans les milieux de l' alpinisme, mais il était aussi connu dans le grand public comme un dandy et un gentleman excentrique.

Hommage à Mallory et Irvine Interrogé sur les mobiles de ce projet de recherche, le chef de l' expé, Eric Simonson, évoque le peu de cas fait des exploits d' alpinistes tels que Mallory et Irvine: « En 1924, arriver à quelques centaines de mètres du sommet de l' Everest en vestes de tweed et avec des appareils à oxygène rudimentaires était une performance incroyable. Notre expédition n' a donc pas uniquement le caractère d' une opération de recherche, c' est aussi un hommage rendu à ces deux hommes. » Simonson a annoncé déjà pour l' année prochaine Le Dhaulagiri ( 8167 m ) surplombant de toute sa hauteur la vallée du Kali-Gandaki. Au printemps 1999, Ed Viesturs et Veikka Gus-tafsson réussissaient en un temps record l' ascension du Manaslu suivie de celle du Dhaulagiri une expédition avec une autre équipe visant à retrouver l' appareil de photo de Mallory et le corps d' Irvine. Les photos ( le fabricant a assuré que le film peut être développé 75 ans plus tard ) permettraient en effet d' établir si Mallory et Irvine ont trouvé la mort avant d' avoir atteint le sommet ou lorsqu' ils en redescendaient. L' aventure de Mallory reste pour l' heure un mythe qui continuera de nourrir les fantasmes et de monopoliser l' attention des médias, volant la vedette à tous les sommets moins élevés de l' Himalaya. Des livres et des films documentaires sur l' expé de recherche ayant retrouvé le corps de Mallory doivent paraître dès cet automne.

Christine Kopp, Unterseen1 ( trad. ) M' Cet article se base sur un rapport détaillé d' Elizabeth Hawley, Katmandou, sur la saison de printemps 1999 dans les montagnes népalaises et tibétaines.

Feedback