Faire du feu n'est pas toujours une tâche facile

A propos du « Degré 5 du feu de bois », Les Alpes 71/98, pp. 46-47 Soyons clair: les fours à bois ont aussi leurs chutes de pierres, leurs prises et leurs pitons qui lâchent! J' estime ne pas être spécialement emprunté, qu' il s' agit d' allumer un feu de bois. J' ai chauffé ma maison au bois pendant des années. Laissez-moi pourtant vous raconter ce qui s' est passé dans une cabane. En janvier 1997, après bien des efforts, de la fumée et des mauvaises odeurs, j' ai réussi malgré tout à préparer une soupe chaude. En récompense, dans la chambre, de la suie poisseuse dégoulinait sur le sol par les fentes cassées de la cheminée. En octobre, il ne restait plus que l' odeur nauséabonde, la fumée et la suie: plus de soupe chaude et nous avons dû dormir à l' extérieur, complètement frigorifiés.

Il faut encore ajouter que la taille des salles de séjour est rarement proportionnée à la capacité de chauffage des fourneaux. Même si l'on chauffe un maximum, la pièce n' est jamais chaude. Dans ce cas, un petit fourneau installé dans un coin de la pièce, que l'on allume en cas de nécessité, peut faire des miracles.

Il serait utile de posséder une description sommaire du fourneau, car qui connaît par cœur tous les modèles existants? Il serait également très agréable de savoir, avant d' allu le feu, comment on règle la position - ouvert ou fermé - du tirage, et pas après, lorsque le feu est enfin parti dans un nuage de fumée et une série de jurons.

Andrea Hecker, Reinach ( BL ) ( trad. ) M

Feedback