Fermeture après éboulement

Les cabanes di Sciora et Sasc Furä resteront fermées cet automne

Suite aux éboulements survenus le 23 août au Pizzo Cengalo, dans le Val Bondasca, les cabanes di Sciora et Sasc Furä, toutes deux propriété du CAS, resteront fermées durant tout l’automne. Le Val Bondasca, théâtre des éboulements, reste interdit d’accès. Les masses rocheuses sur le Pizzo Cengalo sont encore en mouvement, et l’on s’attend à d’autres éboulements.

Les huit randonneurs qui se trouvaient dans le Val Bondasca au moment du premier éboulement ont selon toute vraisemblance été ensevelis. Les recherches ont dû être interrompues fin août. Ils étaient partis le 23 août à 8 h 45 de la Capanna di Sciora. Quelque trois quarts d’heure plus tard, près de 4 millions de mètres cubes de rocher s’étaient détachés. Une lave torrentielle avait ensuite dévasté le village de Bondo, situé plus en aval. Ce dernier a dû être évacué temporairement. Cette lave torrentielle a surpris les autorités, comme l’a concédé le conseiller d’Etat Mario Cavigelli lors d’une conférence de presse.

Un autre éboulement est survenu le 15 septembre, sans toutefois atteindre le village. Celui-ci reste cependant évacué et ses habitants ne peuvent y revenir que pendant certains créneaux horaires. La plupart d’entre eux ont pu être relogés dans la région. La catastrophe de Bondo a suscité un important élan de solidarité qui a permis de récolter près de cinq millions de francs. Les coûts de reconstruction n’ont pas encore pu être chiffrés.

Feedback