Fondations suisse Carnegie. Les «anges gardiens» distingués

Fondations suisse Carnegie. 1

Les « anges gardiens » distingués

« Les inconnus qui sauvent la vie d' autrui sont des gens comme vous et moi, à une exception près: ils ont fait le bon geste au moment décisif. » Lors de la journée des sauveteurs, le 23 mai, trente-trois personnes, qui ont mis leur propre vie en danger pour sauver leur prochain, ont été distinguées par la Fondation suisse Carnegie.

« Des milliers de gens s' engagent quotidiennement pour sauver des vies, comme les médecins, les pompiers, les donneurs d' organes ou les volontaires en cas de catastrophe. A ces personnes vient s' ajouter l' ange gardien, qui se trouve par hasard au bon endroit, au bon moment, et qui fait le bon geste. » L' allocution de bienvenue de la conseillère fédérale Ruth Dreifuss lors de la journée des sauveteurs 2001 s' adressait tout particulièrement à ces trente-trois hommes, femmes ou adolescents qui ont été récompensés par la Fondation suisse Carnegie pour leur bravoure hors du commun. Ils ont sauvé des inconnus de l' étouffement, de la noyade, des flammes ou d' une chute mortelle en mettant leur propre vie en jeu.

Andrew Carnegie – l' incarnation de la bienfaisance Poussés par la famine, Andrew Carnegie et ses parents quittèrent l' Ecosse en 1848 pour émigrer en Amérique. A la fin du XIX e siècle, Andrew Carnegie avait amassé l' une des plus grandes fortunes du monde dans l' industrie de l' acier et du fer. Lorsqu' il se retira des affaires en 1901, il attribua pratiquement l' intégra de ses revenus à des fins d' utilité publique, jusqu' à ce que la Seconde Guerre mondiale éclate. La fondation pour les sauveteurs est l' une de ses nombreuses œuvres de bienfaisance.

Un don généreux Encouragé par le succès de ses fondations aux Etats-Unis et en Europe occidentale, Andrew Carnegie adressa le 22 mars 1911 une lettre au président de la Confédération, Marc-Emile Ruchet: « Nous vivons une époque héroïque. L' industrialisation engendre des héros de la paix. Il n' est presque pas un jour qui se passe sans que l' une ou l' autre de nos fondations ne prenne connaissance d' ac courageuses. »

En même temps, il mit à la disposition du Conseil fédéral une somme de 130 000 cette somme représenterait aujourd'hui 650 000 francs – afin de créer la Fondation Carnegie pour les sauveteurs méritants. Le Conseil fédéral accepta ce don et se déclara prêt, dans un arrêté fédéral daté du 28 avril 1911, à prendre en main la création de la fondation, qui vit le jour en même temps que le nouveau Code civil, le 1 er janvier 1912.

Les héros de la civilisation Depuis, la Fondation Carnegie a distingué plus de 8100 personnes. La cérémonie de récompense à Berne a montré que ces « héros de la civilisation », qui sauvent une vie au mépris de la leur, étaient des gens ordinaires, qui, tel un ange gardien, ont réagi de manière attentive, courageuse et désintéressée face à une expérience frontière, analogue à celles que les sauveteurs du CAS peuvent con-naître. a

Margrit Sieber ( trad. ) Les sauveteurs distingués cette année par la Fondation suisse Carnegie, lors de la cérémonie de récompense, à Berne 1 Cf. www.carnegie.ch Pho to :Ma rg rit Sie be r Pho to s:

Ma rg rit Sie be r Les sauveteurs du CAS travaillent en étroite collaboration avec différents partenaires; la démonstration du pilote de la Rega est imminente

Ce n' est que grâce à leur aide financière que les sauveteurs peuvent réaliser les tâches les plus importantes et répondre aux besoins actuels, en particulier dans les domaines de la formation, de l' acqui et de l' entretien du matériel.

Sauver aujourd'hui et demain Au début, les interventions des secours en montagne étaient difficiles, duraient longtemps et n' étaient qu' en partie réalisables faute de moyens techniques. Après la Seconde Guerre mondiale, grâce au treuil, il était désormais possible d' inter le long de grandes parois rocheuses. L' utilisation d' hélicoptères a également révolutionné le sauvetage dans les années soixante.

Les nouvelles tendances dans les sports de montagne exigeront beaucoup des sauveteurs, qui devront adapter leur formation et se procurer le matériel nécessaire. Fidèle à ses lignes directrices, le CAS poursuivra son engagement pour un nouveau siècle de sauvetage. a

Margrit Sieber ( trad. )

Feedback