Histoire, culture et escalade en Croatie. L'embarras du choix

Vie e siti nuovi

Neue Routen und Gebiete

L' embarras du choix

Histoire, culture et escalade en Croatie

En Suisse, quand on parle d' escalade en Croatie, on pense généralement à un séjour dans le parc national de Paklenica. Erreur: dans ce pays, il existe une cinquantaine d' autres sites permettant d' associer l' escalade avec la baignade, la pratique d' autres sports ou encore des visites culturelles.

La lune est haut dans le ciel lorsque nous arrivons au sommet du Stogaj. Nous venons de faire l' une des ascensions les plus insolites que nous ayons jamais entreprises: une tour bizarre, 60 mètres de paroi très abrupte avec des prises saillantes composées de petits poissons et de coquillages fossilisés. Du jamais vu! Tandis que nous préparons le rappel, nous entendons au loin bêler des moutons ( qui, sur l' île de Pag, sont plus nombreux que les êtres humains ), alors qu' au de nous la mer scintille au clair de lune. Encore un souvenir inoubliable que nous emporterons de la Croatie.

Ici, le temps passe trop vite!

Un séjour en Croatie est toujours trop court. Il y a des vacances dont la durée est tout juste bien calculée, et d' autres que l'on voudrait prolonger. Qui se rend pour la première fois sur le littoral croate souhaite en général y rester plus longtemps. Il existe en effet peu de régions méditerranéennes présentant autant de variété que les 1800 kilomètres de bord de mer croate, auxquels il faut ajouter quelque 4000 kilomètres de côtes offertes par plus d' un millier d' îles. On y découvre des paysages très typés, façonnés par l' eau et le vent, portant l' empreinte des peuples et des souverains qui les colonisèrent – Romains, Croates, Turcs, Français, Vénitiens, Autrichiens ou Italiens. La visite de villes et villages croates – que l'on peut très bien combiner avec un séjour balnéaire et/ou consacré à l' es – est une vraie leçon d' histoire: celle d' un pays qui a retrouvé le calme après les terribles épreuves qu' il a traversées à la fin du dernier millénaire, et qui sait maintenant user de son charme pour accueillir les touristes. C' est le cas de Rovinj.

Une région côtière très animée

Rovinj. Après une virée à l' intérieur de la péninsule istrienne, le haut clocher de la basilique de Sainte-Euphémie se découpe soudain sur la mer. Encore quelques virages et nous passons les portes de Rovinj, petite ville de pêcheurs, pour visiter le vieux centre pittoresque. Nous remontons à pied les dalles usées qui mènent à l' église de pèlerinage dont la façade d' un blanc immaculé resplendit dans la lumière du soir. A l' intérieur, les cierges épais destinés aux offrandes sont également d' un blanc immaculé. Les draps sèchent encore tard le soir sur les fils tendus au travers des ruelles étroites, et les estivants aiment se retrouver dans les nombreux bistrots animés. Nous y retrouvons quelques-uns des grimpeurs que nous avions vus l' après au bord de la mer alors que nous essayions quelques courtes voies dans le secteur « Grappa » ( sic !), histoire de prendre contact avec le calcaire croate.

Le lendemain, nous nous trouvons à Porecˇ, une ville qui ressemble à la précé- La vieille ville fortifiée de la station balnéaire de Rovinj. Juste à côté, on trouve un site d' escalade très apprécié avec plus de 80 voies Ambiance de vacances dans le secteur « Grappa » sur le site de Rovinj dente: vieux centre ville compact, avec peut-être un peu plus de cachet que celui de la ville fortifiée de Rovinj, une église – la basilique de Saint-Euphrase, de style byzantin et inscrite au patrimoine de l' Unesco, comme d' ailleurs celles de Split, de Dubrovnik, de Trogir et comme la cathédrale de Sibenik; il y a foule dans les « gelaterie » et dans les magasins où l'on peut tout acheter, des souvenirs kitsch aux sandales de plage, en passant par de l' artisanat local. Soit dit en passant, les sandales de plage sont la première chose que l'on achète sur la côte croate, car on y cherchera en vain les plages de sable, alors qu' abondent les criques rocheuses aux eaux transparentes. Le site d' escalade Limski Kanal est situé à proximité de Porecˇ. Il est connu pour ses voies brutes bien assurées surplombant un curieux bras de mer qui pénètre profondément dans les terres, et où l'on élève des moules.

Un pays calme à l' intérieur

A trente kilomètres à peine des stations balnéaires très courues de la région de Porecˇ, on est déjà très loin de la mer. Si l'on pousse jusqu' à l' intérieur de l' Istrie, on se trouve soudain plongé dans un autre monde: les villages endormis, à moitié abandonnés, alternent avec les vignobles, les forêts et les prairies. Ici, la daurade et les moules sont remplacées par le cochon de lait et les truffes, et les cris des mouettes ont fait place au roucoulement des pigeons. Tout en haut, à Motovun, un romantique village de pierre, nous nous asseyons sous les châtaigniers et commandons un verre de teran, un vin sec rouge sombre, accompagné de « dix décagrammes » de fromage de brebis. Nous profitons avec délice du calme retrouvé, et après une excursion dans une vallée voisine, nous avons complètement oublié l' agitation du littoral. Derrière le petit village de Cépic´, le temps semble s' être arrêté. Dans ce joli petit coin propice à l' escalade, on n' en que le chant des grillons, le bruissement des saules et le gazouillis des oiseaux, que vient interrompre de temps en temps le moteur pétaradant d' un vieux tracteur tirant un chargement de foin. Le paysan qui le conduit nous fait signe de la main, et nous lui rendons volontiers son salut car nous nous sentons un peu déplacés avec notre équipement d' escalade exotique. Partout où nous allons, les habitants se montrent ouverts et accueillants. Le seul sujet qui n' est jamais abordé, c' est la dernière guerre, qui a Vue sur le site de Limski Kanal Vue sur le « Limski Kanal », près de la ville de Porecˇ. Ce curieux bras de mer pénètre profondément dans les terres et on y élève des moules. Sur ses rives, l' un des plus grands sites d' escalade de Croatie Le site d' escalade de Marjan attire aussi les gens du coin. Ici, la falaise est tout près de la mer. De plus, la célèbre vieille ville de Split, avec ses ruelles et ses bars, est à deux pas laissé des cicatrices encore visibles; pas ici, en Istrie, mais plus au sud sur la côte et surtout à l' intérieur du pays, à la frontière avec la Bosnie, où nous avons traversé des villages en ruine et déserts, où règne une atmosphère de totale désolation.

Photos: Christine Kopp Renseignements pratiques Renseignements: Kroatische Zentrale für Tourismus, Badenerstr. 332, 8004 Zurich, tél. 043 321 82 11, fax 043 321 82 13, courriel kroatien-tourismus(at)swissonline.ch, www.kroatien.hr ( anglais/allemand ). Site utile en français: www.croatie.com Hébergement: sur la côte croate, on trouve toutes les formules d' hébergement – grands complexes hôteliers, pensions chaleureuses, villas transformées, hôtels de classe moyenne. Pour l' Istrie, nous vous conseillons l' Hôtel Kas˘tel, 52424 Motovun, tél. 00385 52 681 607, www.hotel-kastel-motovun.hr, un bel établissement situé dans un quartier tranquille tout en haut d' un charmant petit village, point de départ pour rejoindre divers sites d' escalade sur la côte et à l' intérieur de l' Istrie. Guides: Croatie, Guide du routard, Ed. Hachette 2005, Croatie, Guide bleu évasion, Ed. Hachette 2005, Croatie, Ed. Lonely pla-net 2002; Croatie, coll. Le Guide Vert Michelin 2004; Guides d' escalade: Boris C˘ujic´, Croatia, 35 fr.; Paklenica, 38 fr., en plusieurs langues, Ed. Astroida 1.

1 Les ouvrages sont recommandés par la librairie Bauer Renens S. A., rue de Crissier 1, 1020 Renens, tél. 021 634 27 12, www.bauer-renens.ch

Où mène le progrès?

Nous sommes revenus au bord de la mer, avons quitté l' Istrie et continué vers le sud, traversé Rijeka pour gagner l' île de Krk et rejoindre ensuite Zadar, Split, puis Dubrovnik, allant de surprise en surprise à mesure que nous découvrions les richesses de cette côte superbe ponctuée de nombreux sites d' escalade 1. Par exemple les falaises de Marjan, sur la langue de terre s' étalant devant Split, où l'on pratiquait déjà ce sport il y a 50 ans et où s' est tenue en 1986 l' une des premières compétitions. Les voies historiques ont été assainies et leur caractère sportif conservé; ou alors Omiš, ouvrant de nouvelles voies entre la mer et le canyon d' une charmante petite rivière, un site prometteur pour son potentiel d' esca.

Mais en même temps, nous nous posons des questions: comment la côte croate va-t-elle évoluer lorsque les effets du tourisme en plein essor se feront sentir? Comment ces paysages uniques vont-ils supporter les activités qui lui sont liées? Lorsque vous parcourez actuellement la Croatie, et en particulier son littoral, vous avez l' embarras du choix et l' avantage de la diversité. Ce qui est vrai aussi pour nous, adeptes d' esca a Christine Kopp, G albiate/I ( trad. ) 1 Le parc national de Paklenica, qui offre un grand choix de courtes voies d' escalade, est trop couru à notre goût.

Photos: Christine Kopp Anic´a Kuk, dans le parc national de Paklenica, est la plus grande et la plus réputée des falaises de Croatie. Mais seules quelques voies très fréquentées sont devenues des « classiques ». Ici, la plupart des grimpeurs préfèrent les voies plutôt courtes et très bien équipées, situées près du sentier L' automne à Paklenica. Le parc national du Velebit s' est fait connaître en tant que plus grand site d' escalade de Croatie et accueille de nombreux visiteurs Lorsqu' on grimpe à Paklenica, on est rarement seul – dans d' autres régions de Croatie, moins connues à l' étranger, c' est souvent le cas Dominic Meyer dans Ona ljubi, secteur de « Stup ». La subtilité est de mise! Vue depuis la voie Diagonalka, Debeli kuk. On se croirait dans une histoire de cow-boys et d' indiens!

Photos: Uw e Schädelin

Varappe pour tous

Feedback