Hiver

Remarque : Cet article est disponible dans une langue uniquement. Auparavant, les bulletins annuels n'étaient pas traduits.

Par Pericle Patocdii.

Vers le soir le silence s' approche Comme une vague de ces contrées;

La planète qui roule nous verse Dans un lac de pénombre glacée.

Là-bas le soleil longeant les crêtes Glisse sans rayons comme une lune...

Nous vivons en ces lieux, calmement, Sans penser à la bonne fortune.

Comme une vague franchit la mer Notre village suit la saison!

De ses toits sombres monte un murmure De voix humaines à l' unisson.

Sur le sentier trois femmes descendent Avec lenteur dans la triste lumière:

L' automne est mort, et bientôt le ciel Viendra, tout blanc, retrouver la terre.

Feedback