Informations alpines: nouvelles voies et possibilités

Editorial Editoriale ditorial

Informations alpines: nouvelles voies et possibilités

Comme le souligne le terme de « société de l' information », fréquemment utilisé aujourd'hui, tous les domaines de notre vie sont de plus en plus déterminés par le phénomène de l' informa. Est information tout message transmettant une nouvelle connaissance. Plus nos activités sont diverses et les situations complexes, plus l' information devient importante, car celle-ci influe sur notre liberté d' action, que ce soit pour l' augmenter ou au contraire la limiter. Cela vaut également pour le domaine de l' alpinisme et pour l' organisation qui le représente, le CAS.

Besoins d' informations alpines Outre le remplissage du sac à dos, la préparation d' une course en montagne implique la récolte d' informa qui peuvent être déterminantes pour le succès de l' entreprise envisagée: prévisions du temps, bulletin des avalanches, température, force du vent, conditions générales de l' itiné. Pour s' informer de ces dernières, diverses possibilités s' offrent: on interroge des alpinistes qu' on connaît personnellement et qui ont fait peu auparavant la course concernée, ou alors on s' adresse aux gardiens des cabanes ou aux centres d' al de la région, dont on espère des conseils compétents.

Problématique de la transmission d' informations alpines Pour plusieurs raisons, dételles informations ne vont pas toujours sans poser des problèmes. Premièrement, la personne qui cherche des informations ne connaît souvent pas celle qui les transmet. En effet, l' estimation des capacités et de l' expérience du chercheur d' informations n' est guère possible au téléphone et, souvent, celui-ci la ressent comme une ingérence, voire un outrage à sa vie privée. C' est ainsi, par exemple, que durant la sai- Le secrétariat du CAS n' est pas en mesure de fournir des informations sur les conditions en montagne -surtout en haute montagne, où elles changent très vite. En revanche, on peut s' y son d' été des alpinistes du monde entier téléphonent au secrétariat du CAS pour s' enquérir des conditions du moment sur tel ou tel 4000 célèbre1. D' autre part, les conditions en montagne changent relativement vite, de sorte que des conditions dites « excellentes » peuvent se dégrader brusquement, au point de rendre impossible le parcours d' un itinéraire. Un exemple: en octobre 1991, par grand beau temps, un groupe d' alpinistes allemands a été surpris au Breithorn de Zermatt par un ouragan tel que quatre d' entre eux sont morts d' hypo. Personne n' avait prévu de telles conditions; le bulletin météo du jour annonçait seulement un vent du nord-ouest modéré, parfois fort en montagne.

Les conditions d' une centrale d' information alpine Malgré tous les inconvénients, il convient de continuer d' examiner la possibilité d' offrir aux alpinistes, durant la haute saison, des informations sur les conditions en montagne. Pour un tel projet, il est de première importance de s' assurer la collaboration de partenaires compétents et fiables et élaborer des bases de travail qui permettent l' estimation des conditions selon des critères déterminés. Un échange d' expériences aura lieu en ce sens prochainement avec les Clubs alpins allemand ( DAV ) et autrichien ( ÖAV ).

renseigner sur une foule d' autres questions concernant les prestations du club, les cabanes, les sections etc. ( En montant de Kandersteg au Bonderspitz ) L' Internet sert également aux alpinistes L' Internet2 se prête au mieux en tant que média pour la diffusion de ce genre d' informations d' actualité. Le CAS y a déjà mis sur pied sa propre « home page », sur laquelle on trouve des informations sur les prestations du CAS, les adresses et numéros de téléphone de cabanes et des sections. A cela doivent s' ajouter des informations d' actualité sur des activités et manifestations intéressant les alpinistes. Un certain nombre de sections ont également déjà ouvert leur « home page », et la tendance se pour-suit3. Au sondage réalisé récemment auprès des membres pour savoir pourquoi ils avaient adhéré au CAS, la majorité des personnes interrogées ont répondu par: « Contacts avec des gens partageant les mêmes intérêts ».

Est apparu également, en conséquence, le voeu qu' on instaure une Fondamentalement, le CAS n' est pas en mesure de donner des informations sur les conditions des itinéraires et renvoie donc les intéressés aux centres d' alpinisme ou gardiens de cabane de la région concernée.

L' Internet est un réseau mondial d' ordina dont les trois principales applications sont la communication grâce au courrier électronique, la présentation publique que chacun peut faire de soi sur le world wide web et l' échange de données au moyen de la bibliothèque mondiale qu' est le FTP ( File Transfer Protocol ).

3 Voir également p. 21.

Editorial

Zourrier des lecteurs

Le CAS ( ass. centrale ) Ssur Internet 5 Adresse:

2http://www.swiss-sport.ch/sac-cas/ .SInformations actuellementdisponibles:

Vue d' ensemble des presta-

citions du CAS

CASListe actuelle des sectionsLiens aux bulletins météo et avalanches qu' international. Notre revue Les Alpes, très appréciée des membres du club, continue de représenter notre média numéro un. Cependant, nous n' atteignons guère par elle « que » les membres du CAS, laissant ainsi de côté les alpinistes non-membres et les étrangers. L' Internet permettrait de combler au moins partiellement cette lacune.

De plus, une part importante de l' activité d' information passe par les médias publics. A l' avenir, il appartiendra au CAS de diffuser par ce moyen des informations alpines et de ne plus se contenter de voir celles-ci occuper les « dernières pages » des quotidiens et consister uniquement en nouvelles d' accidents. L' alpinisme a tout de même davantage à offrir! Uti-lisons-donc les possibilités que nous avons de transmettre nos messages par divers canaux; en d' autres termes, utilisons pleinement notre potentiel d' information!

Alfred von Gunten, directeur administratif du CAS ( trad. ) sorte de « bourse des membres » par laquelle, via l' Internet, des alpinistes de tout âge, des familles etc. pourraient faire connaissance, convenir de déplacements communs en voiture, échanger des expériences etc. Il est bien entendu qu' une telle bourse ne remplacera jamais la vie des sections proprement dite. Mais pour de nombreux membres, elle apporterait un enrichissement bienvenu.

Un défi pour le CAS L' adaptation future de l' activité d' information du CAS aux nouveaux besoins et aux médias modernes fait partie d' un concept actuellement en cours d' élaboration. Sont placées au premier plan les activités et prestations du club qui, d' une manière générale, devraient être mieux diffusées. L' activité alpine mérite une particulière attention, de même que les cabanes, pour lesquelles il convient d' agir sur le plan national aussi bien Qu' en pensez-vous?

Votre avis de membre du CAS sur les questions soulevées dans cet article est très important pour nous. Nous serions très heureux que vous nous communiquiez vos idées, remarques et suggestions quant à nos futures activités d' in dans le domaine alpin.

posta dei lettori

Leserbriefe

Feedback