Insécurité persistante au Népal

Insécurité persistante au Népal

Après des négociations restées sans résultat entre les groupes maoïstes et le gouvernement, les rebelles ont occupé de nouveaux districts de l' est du Népal et à proximité de Pokhara. La situation dans les régions concernées doit être qualifiée de peu sûre.

La population népalaise avait placé beaucoup d' espoirs dans les négociations entre les maoïstes et le gouvernement. Après l' échec du quatrième round de discussions, en novembre 2001, les rebelles ont occupé rapidement les régions importantes du point de vue touristique, soit les districts de Solukhumbu ( région de l' Everest ), Bhojpur et Sankhuwasabha ( région du Makalu ) dans le Népal oriental. D' autres activités ont aussi été signalées dans les districts de Syanja et Tanahu, à proximité immédiate de Pokhara.

Nouvelles contradictoires Des nouvelles alarmantes ont été répandues par divers médias selon lesquelles l' armée aurait tué près de 200 maoïstes, dans le district de Solukhumbu. Des informateurs sérieux, ayant fui les régions concernées pour la capitale, doutent de la véracité de cette information. Les groupes maoïstes n' attaquent jamais en si grand nombre; ils agissent généralement de manière très efficace en cellules comprenant entre 5 et 15 membres. Il faut toutefois savoir que l' armée ne fait pas de différence entre les maoïstes et la population locale qui les héberge, le plus souvent contre son gré. Il se trouve donc, parmi les victimes, des gens entièrement innocents. Les maoïstes s' im apparemment dans les districts nouvellement conquis, malgré les interventions de l' armée. Pour le moment, aucune attaque contre des touristes n' a été signalée, mais des sommes importantes sont parfois demandées par certains groupes à titre de « protection ». Prudence nécessaire Le district de Sankhuwasabha ( vallée de l' Arun, itinéraire menant au Makalu ) et la partie méridionale du Solukhumbu ( Lamjura, Salleri, Phaphlu, Tragsindo ) sont aux mains de maoïstes. La partie nord, touristiquement la plus intéressante, fait encore partie des zones contrôlées par le gouvernement. L' itiné de Luglha à Namche puis au camp

NEPAL

Von den Maoisten beherrschte Gebiete ( Stand Januar 2002 )

Von der Regierung kontrollierte Gebiete Kathmandu

Pokhara Bardiya Mustang

Biratnagar

Chitwan Annapurna Makalu Kangchenjunga Langtang Manaslu Helambu

Nepalganj

Dolpo Jumla Saipal Humla Dhaulagiri Dang Solu Namche Pho to :B er nh ar d Ru dolf Ba nz ha f Photo: Bernhard Rudolf Banzhaf Régions contrôlées par le gouvernement

Régions contrôlées par les maoïstes ( état: janvier 2002 )

Feedback