Je suis content lorsque ma trace de montée est utile à d’autres

A propos du courrier de lecteur «Traces damées par les raquetteurs» paru dans «Les Alpes» 6/2019

Je n’ai encore jamais entendu quelque chose d’aussi arrogant et antipathique à l’encontre des randonneurs à raquettes. Qui plus est, de la part d’une femme venant d’une région comme Davos où le sport est à l’honneur. Les randonneurs à raquettes font eux aussi la prospérité de la station grisonne. Je vais en randonnée à skis chaque hiver depuis plus de 50 ans. Et cela me fait aussi plaisir de pouvoir être le premier à faire une belle trace adaptée à la pente. Toutefois, je suis content lorsque ma trace de montée sert à d’autres sportifs, à des raquetteurs aussi. Cela me donne le sentiment d’avoir bien tracé. J’ai l’impression que madame Leumann ne va pas beaucoup en montagne, sinon elle aurait remarqué que les randonneurs à skis sont beaucoup plus nombreux à utiliser les traces des raquetteurs que l’inverse. Soyez donc gentils les uns avec les autres!

Feedback