La météo impose ses caprices Statistique des nuitées 2012 dans les cabanes du CAS

Le nombre de nuitées et le chiffre d’affaires a baissé en 2012 dans les cabanes du CAS. Les investissements ont été deux fois plus élevés qu’en moyenne pluriannuelle.

A peine 310 000 nuitées dans les 152 cabanes du CAS: c’est un recul de quelque 8% par rapport à l’année précédente. Pour la première fois depuis 2006, le nombre est passé au-dessous de 320 000. Mais si la saison d’hiver et de randonnée à skis a été particulièrement longue en raison des quantités de neige, le temps s’est montré très instable. Les fronts froids ont alterné avec des périodes très chaudes. La période de Pâques a été humide et nuageuse. Il ne faut donc pas s’étonner que les nuitées aient baissé de plus de 20% à quelque 68 000 de novembre 2011 à avril 2012.

 

Plus de pertes en hiver qu’en été

La saison d’été a commencé aussi avec un temps humide, couvert et froid. Les longues périodes de temps chaud ne sont venues qu’en août, et un puissant courant d’air polaire a mis un terme à la saison d’été au début de septembre déjà. Pourtant, les cabanes ont assez bien tiré leur épingle du jeu avec 242 000 nuitées, une baisse limitée à 3,8% par rapport à l’année précédente.

La baisse de fréquentation a touché toutes les régions en hiver comme en été, à l’exception des cabanes de l’Oberland bernois, qui ont compté environ 5% de nuitées en plus pour la saison d’été.

Le chiffre d’affaires généré par les nuitées s’est monté à quelque 6,9 millions de francs (–8%), celui généré par les consommations à quelque 18,5 millions (–4,5%). Les restitutions au Fonds central des cabanes qui en ont résulté atteignent juste 1,5 million de francs (–7%).

 

13 millions pour les constructions

Les investissements consentis dans la construction et l’entretien des cabanes ont atteint le record de plus de 13,2 millions de francs, consacrés à la mise à jour du patrimoine de base des cabanes du CAS. En 2011, ce poste de dépense n’avait représenté que 3,8 millions. Les investissements dépendent fortement des priorités que se sont fixées les sections et sont variables par nature. En moyenne, 6 millions de francs ont été investis annuellement au cours des cinq dernières années. Cela correspond à l’objectif d’un volume d’investissement de 3% de la valeur totale d’assurance des bâtiments, qui représente environ 230 millions. Au total, cinq projets de construction (Claridenhütte, Dom­hütte, Planurahütte, Treschhütte et cabane de Tracuit) et 16 projets d’entretien ont été réalisés.

Feedback