La nouvelle cabane du Mont-Rose. L'EPFZ et le CAS créent la cabane de l'avenir

La nouvelle cabane du Mont-Rose

Depuis 110 ans, la cabane du Mont-Rose ( ou refuge Bétemps ), de la section CAS du Mont-Rose, se dresse majestueusement au-dessus du Grenzgletscher. C' est grâce à un don de l' ingénieur Bétemps que cet imposant bassin glaciaire a été rendu accessible aux alpinistes. A présent, le bon vieux refuge doit céder sa place à une construction novatrice.

Au fil du temps, la cabane du Mont-Rose a été maintes fois agrandie pour lui permettre d' accueillir les flux d' alpinistes et de répondre à leurs exigences de plus en plus élevées. Mais ces dernières années, les marques d' usure sont devenues plus nombreuses et les défauts de construction se sont avérés trop importants pour qu' on puisse y remédier par des travaux d' entretien. La section du Mont-Rose, propriétaire de la cabane, et le Comité central du CAS envisagaient donc depuis un certain temps un assainissement global, une rénovation, voire la construction d' une nouvelle cabane.

Une cabane d' avant

En 2003, dans le cadre de son 150 e anniversaire, l' Ecole polytechnique fédérale de Zurich ( EPFZ ) a proposé au CAS de construire une cabane. Par l' application des technologies les plus récentes et d' une architecture novatrice, elle serait avant-gardiste en matière de construction alpine. Dès le début, la réflexion s' est orientée vers un bâtiment le plus autonome possible compte tenu des conditions extrêmes. C' est donc avec l' EPFZ et les sections qu' on a recherché un projet adapté, la décision finale revenant à l' EPFZ. La cabane du Mont-Rose a été sélectionnée à la grande joie de la section à qui elle appartient, qui s' est impliquée avec beaucoup de motivation dans l' élaboration de ce projet complexe.

Quatre semestres, douze projets, vingt étudiants

La collaboration entre le CAS et l' EPFZ n' était pas le seul aspect original de ce projet: le mode de planification et de mise en œuvre l' était tout autant. En effet, de la conception au permis de construire, il serait géré par des étudiants en architecture. Le suivi des étudiants et la planification d' ensemble seraient assurés par le professeur Andrea Deplazes et ses assistants. En outre, on s' adresserait à des spécialistes de tous les domaines concernés, par exemple la statique, les installations techniques, la production d' énergie, la planification des coûts. Pour la planification de la nouvelle cabane, qui a duré quatre semestres, trente-trois étudiants se sont relayés. Dans une première phase, on a élaboré des concepts adaptés à l' exploitation et à l' organisation d' une cabane moderne. Sur cette base, pendant le deuxième semestre, les étudiants ont proposé douze avant-projets couvrant un large éventail de possibilités concrètes. L' automne dernier, deux de ces projets ont été sélectionnés par un jury pour faire l' objet L' une des chambres de la cabane du Mont-Rose. La pose officielle de la première pierre est prévue cette année encore, pour marquer la fin des festivités du 150 e anniversaire de l' EPFZ Le bâtiment, pratiquement autarcique, à son emplacement surplombant le Grenzgletscher Images basées sur des modèles et projets de l' EPFZ d' une planification approfondie. En avril 2005, le jury, composé de spécialistes de toutes les disciplines concernées, a choisi le vainqueur, le projet « Glänzling », qui a été peaufiné par sept étudiants avant qu' un permis de construire soit demandé. Le projet, aujourd'hui achevé, pose les bases pour des constructions nouvelles dans des situations extrêmes, autant du point de vue architectonique qu' énergétique. La nouvelle cabane produira 90% de son énergie en autarcie; autant son apparence intérieure et extérieure que son organisation fonctionnelle suivent des voies résolument nouvelles.

Un projet qui ne passera pas inaperçu

La demande de permis de construire a été déposée officiellement à la commune de Zermatt le 22 juin 2005. S' il n' y a pas d' opposition, l' autorisation devrait être octroyée au cours du mois de septembre. En parallèle, des professionnels travaillent à l' évaluation des frais, à la planification de la construction et aux détails de l' aménagement intérieur. La première pierre devrait être posée cette année encore en guise de conclusion des festivités pour les 150 ans de l' EPFZ. Il est prévu que les travaux commencent en été 2006 et que la nouvelle cabane soit prête pour la saison d' hiver 2006/2007.

Faire éclater les frontières

Ce projet innovateur n' a pas seulement suscité l' intérêt des médias au niveau national et international, il a également été intégré dans le pavillon suisse à l' Exposi universelle qui se tient actuellement à Aichi, au Japon. Le public peut ainsi s' initier à la recherche dans les Hautes écoles suisses et aux résultats atteints. De manière générale, le projet de la cabane du Mont-Rose montre qu' avec une préparation et une planification bien structurées, on peut aujourd'hui encore créer des références nouvelles. A toutes les étapes du projet, on a mis en avant le contact avec les autorités et les associations de protection de l' environnement et la transparence dans l' information. C' est ce qui a permis d' identifier les sources possibles de conflit à un stade précoce et de réagir immédiatement, à la grande satisfaction de toutes les parties concernées. Il ne nous reste plus qu' à féliciter toutes les personnes impliquées et surtout le professeur Meinrad R. Eberle, chef du projet « 150 ans d' EPFZ », le professeur Andrea Deplazes et Marcel Baumgartner, directeurs du projet cabane du Mont-Rose et responsables de l' encadrement des étudiants ainsi que les responsables de la section du Mont-Rose, pour la réussite de ce projet hors du commun. a Peter Büchel, président de la commission des Cabanes ( trad. )

Feedback